Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

De l'image fixe à l'image mobile

Point de vue et biais de confirmation

Incroyable !

Voir = savoir ?

Quand on voit ce qu'on voit, que l'on entend ce qu'on entend et que l'on sait ce que qu'on sait, on a raison de penser ce qu'on pense.

L'Os à moelle
de Pierre Dac

Manier la baguette
de la grande Révélation!

L'art magique
du complotisme :

C'était dans mes notifications, alors :
j'ai regardé et
j'ai partagé

Pro du 69 ?
Il est super fiable,
c'est mon ami :
il poste un tas d'infos en continu !

"Il y a tellement de choses qu'on ne sait pas."

"C'est sûr : on ne nous dit pas tout !!"

Sur internet, ils disent que .... et autres "blablabla"

Le point de vue, l’angle de vision, l’approche de l’observateur et l’opinion


Définition commune du "Point de vue" :

1-position depuis laquelle quelque chose est observé.

2-manière de penser, de voir les choses; avis, idée sur les choses.


Définition spécifique dans le domaine du reportage :


Le point de vue, c’est littéralement l’endroit où se situe la caméra, et donc l’endroit d’où le spectateur regarde.


« L’angle de vue » détermine la portée narrative d’une image ou d’un plan. L’endroit où est posté la caméra relève du choix du cameraman et relève soit d’une intention particulière, soit d’une opportunité immédiate.

Le point de vision n’est pas global, il est donc organisé et au montage, le technicien décide de ne donner à voir qu’un aspect bien particulier du réel en lien avec le traitement voulu du sujet, l’intention du journaliste et les commentaires incrustés.

L’approche du reporter dépend de son intention. elle est à la fois, esthétique, narrative, psychique, éthique et/ou politique.


Le Biais de confirmation, biais implicite et préjugé

Définition du Biais de confirmation :

Le biais de confirmation est la tendance à privilégier les informations confirmant nos idées préconçues, nos hypothèses. Ce biais nous empêche souvent de prendre en considération les informations qui ne confirment pas nos croyances (familiales, sociales, religieuses) et à ignorer /sous-estimer l'importance de celles qui les contredisent : ces biais « filtrent » les informations dans notre esprit et nous soumettent inconsciemment à une lecture personnelle qu’on tient malgré tout pour « évidente » et valable.

On ressent l’effet de ces biais sur notre perception quand on se sent en colère après la lecture d’une actualité : l’émotion trahit notre attachement à une valeur mise à mal par cette actualité.

Définition du biais de l’implicite :

Un biais implicite est tout un ensemble d'associations inconsciemment effectuées à propos d'un groupe social. Les préjugés implicites peuvent entraîner l'attribution de qualités particulières à tous les individus de ce groupe, également connu sous le nom de stéréotypes.


Le stéréotype est un conditionnement social. Les préjugés qui le construisent ne correspondent pas nécessairement à l'identité personnelle. Il est possible d'associer inconsciemment des traits positifs ou négatifs à sa propre race, sexe ou origine.