Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

les femmes

COMMENCER

Connaissez-vous bien

qui ont marqué notre commune ?

Question 1

Martha Desrumaux

Déportée à Auschwitz à l’âge de 16 ans durant la Shoah, je suis connue pour être à l’origine de la loi dépénalisant le recours à l’interruption volontaire de grossesse (IVG). À la rentrée 2022, la nouvelle école élémentaire située à proximité du parc Jean Monnet dans le quartier Europe portera mon nom. Qui suis-je ?

Rosa Parks

Simone Veil

Thérèse Clerc

Question 1

Simone Veil : magistrate et femme d’État française

Née le 13 juillet 1927 à Nice, elle a été déportée à Auschwitz à l’âge de 16 ans durant la Shoah. Rescapée, elle suivra des études de droit et de science politique, avant d’entrer dans la magistrature comme haut fonctionnaire. Nommée ministre de la Santé par le président Valéry Giscard d’Estaing en 1974, elle est à l’origine de la loi dépénalisant le recours à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), aussi appelée la « loi Veil ». Élue au Parlement européen, elle a œuvré pour les droits de l’homme et soutenu la création d’une commission du droit des femmes. Elle décède le 30 juin 2017 à Paris.

Question 2

Hélène Boucher

Je suis détentrice de nombreux records de vitesse et de distance en avion. En août 1932, je bats le record féminin de l'altitude sur Morane-Saulnier Jockey à 9791 mètres à Villacoublay. Cette performance me vaut d'être nommée chevalier de la Légion d'honneur. Qui suis-je ?

Maryse Hilsz

Adrienne Bolland

Madelyne Delcroix

Question 2

Maryse Hilsz, pionnière de l'aviation français

Née en 1903, elle débute une carrière de modiste mais l'aviation la passionne. Elle s'inscrit à un concours de saut en parachute en 1924, alors qu'elle n'est encore jamais montée en avion. En août 1932, elle bat le record féminin de l'altitude à Villacoublay. Elle remporte par deux fois la coupe Hélène-Boucher. En tête de liste des femmes pilotes admises dans l'armée de l'air, Maryse Hislz fut nommée sous-lieutenant et affectée au Groupe de liaisons aériennes ministérielles à Villacoublay. Elle périt dans l'accident d'avion en 1946. Officier de la Légion d'Honneur, elle est décorée à titre « posthume » de la Médaille de l'Aéronautique pour ses brillants services rendus tant à l'aviation civile que militaire.

Question 3

Dorothée Gilbert

J'ai débuté la danse à 4 ans. Je remporte l’un des concours les plus prestigieux, le Grand Prix de la ville de Bayonne en 1987 et danse plusieurs fois sur la scène de l'Opéra de Paris. Depuis neuf ans, j'enseigne à l’École de Musique et de Danse de Vélizy-Villacoublay. Qui suis-je ?

Déborah Bourroux

Ludmila Pagliero

Alicia Alonso

Question 3

Déborah Bourroux, une danseuse passionnée

Originaire de la région toulousaine, elle débute la danse classique une fois par semaine dans une école de danse municipale, puis plus régulièrement dans un établissement privé où les professeurs repèrent très vite ses capacités. Elle obtient de nombreuses récompenses notamment le Grand Prix de la ville de Bayonne en 1987. Elle part à Paris et intègre le corps des artistes de complément pour faire de la figuration, mais aussi pour remplacer parfois au pied levé des premiers rôles à l’Opéra Garnier ou Bastille. Elle passe son diplôme d’État de danse classique en seulement un an ! Depuis neuf ans, elle transmet sa passion en donnant des cours à l’École de Musique et de Danse de Vélizy-Villacoublay.

Question 4

Aline Rieva

J'ai vécu toute ma jeunesse et mon adolescence à Vélizy-Villacoublay. J'apprends à nager grâce à l'association L’Espadon. Je découvre à 8 ans le triathlon. En 2021, je fais partie de l'équipe qui remporte la médaille de bronze lors du relais mixte de triathlon aux Jeux Olympiques de Tokyo. Qui suis-je ?

Chrystelle Le Duff

Léonie Périault

Catherine Wettle

Question 4

Léonie Périault, une athlète olympique

Scolarisée à Fronval à Vélizy-Villacoublay, Léonie Périault débute sa carrière sportive en rejoignant le club de natation L’Espadon. Entre deux eaux, elle découvre à 8 ans le triathlon, grâce à son entraîneur de natation, Ludovic Dailliez. Dès son premier championnat de France en minimes, à 13 ans, la jeune vélizienne se hisse à la 3ème place du podium. Le 31 juillet 2021, elle fait partie de l'équipe qui remporte la médaille de bronze lors du relais mixte de triathlon aux Jeux Olympiques de Tokyo en compagnie de Dorian Coninx, Cassandre Beaugrand et Vincent Luis, premier titre olympique de l'histoire pour l'équipe de France de triathlon !

Wrong!

Question 5

Maryse Bastié

Je fus la première aviatrice française à accrocher de nombreux records à mon palmarès. Mes exploits furent très rapidement médiatisés. En 1936, je réalise la traversée féminine de l’Atlantique Sud en 12 heures 5 minutes. L'un des deux collèges situés à Vélizy-Villacoublay me rend hommage en portant mon nom. Qui suis-je ?

Thérèse Peltier

Jacqueline Auriol

Raymonde de Laroche

Question 5

Maryse Bastié, une aviatrice engagée

Le 29 septembre 1925, Maryse Bastié obtient son brevet de pilote à Bordeaux. Montée à Paris, elle donne des baptêmes de l’air et fait de la publicité aérienne. En 1929, elle établit un record de France de durée de vol, de 10 h 30. Dès 1934, elle s’engage dans le combat pour le vote des Françaises, en soutenant Louise Weiss qui se présentait aux élections législatives de 1936 à Paris. Lors de l’offensive allemande de mai 1940, elle offre ses services à la Croix-Rouge, notamment auprès des prisonniers français regroupés au camp de Drancy. Elle trouve la mort dans l’accident d’un Noratlas, après un meeting aérien le 6 juillet 1952.

Wrong!

Question 6

Hélène Morlon

Je vis à Vélizy- Villacoublay depuis plus de 30 ans. Scientifique chevronnée, j'ai travaillé longtemps en tant que chercheur au CNRS. En 2019, j'ai eu l'honneur de recevoir le Prix Européen de la femme innovatrice, grâce à ma découverte médicale et ma création d’entreprise. Qui suis-je ?

Françoise Combes

Martine Caroff

Julie Grollier

Question 6

Martine Caroff, une scientifique au CNRS

Très jeune, Martine n'a qu'une ambition : devenir chercheur. Elle s’inscrit à la faculté d’Orsay et entre 10 ans plus tard au CNRS. Elle étudie la membrane des bactéries, et analyse des molécules qui entrent en contact avec l’hôte au moment de l’infection et sont reconnues par les anticorps. C’est le Lipopolysaccharide. Surdosée, cette molécule devient toxique quand elle se retrouve dans le sang et peut provoquer un choc mortel. En revanche, à petite dose, elle a le pouvoir de stimuler le système immunitaire. En 2019, elle reçoit le Prix Européen de la femme innovatrice parmi 200 candidates. Habitante de Vélizy-Villacoublay depuis plus de 30 ans, elle a à coeur de mener deux combats simultanés, celui de l’avancée scientifique et celui de la place des femmes dans le domaine des biotechnologies.

Recommencer

Merci d'avoir participé
à notre quiz !