Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Le personnage de

Vendredi

Dans Vendredi ou les limbes du pacifique

De quelle manière Michel Tournier nous présente-t-il une évolution inattendue du personnage de Vendredi ?

PROblématique

A) Les attendus au début du récit


- L'arrivée de Vendredi chap VII
- Relation verticale
- Ressemblance avec l'oeuvre de Defoe

I- Avant l'explosion

B) Vendredi, victime de la domination de Robinson

-Un Vendredi soumis
-Une hiérarchie imposée
-Un schéma initial respecté

I- Avant l'explosion

C) Un naturel qui refait surface

-Vendredi refuse la civilisation
-Actes sauvages (avec la tortue, le vautour...)
-Communion avec la nature : "l'homme-plante"

I- Avant l'explosion

Autre couverture

A) Un évènement qui remet tout en question


-L'explosion
-Le déracinement de l'arbre
-Confirmation d'une contre-robinsonnade

II- un changement inattendu

B) Un exemple malgré lui

-"l'existence possible d'un Autre Vendredi"
-Inversion des rôles, "Vendredi n'en avait cure"
-Robinson veut devenir comme lui

II- un changement inattendu

C) Vivre selon Vendredi

-Vivre dans l'instant présent
-Plus de contraintes, instaure de la légèreté
-Début de l'amusement et du rire "il s'avisa que c'était la première fois qu'il riait depuis le naufrage de la Virginie"

II- un changement inattendu

A) Un fauteur de troubles


- L'amitié avec Tenn
- Les mandragores zébrées
- La destruction de l'ordre créé par Robinson

III- vers une régression ou une progression ?

Mandragores

B) L'équilibre entre Vendredi et Robinson

-A la mort de Tenn
-Des effigies de l'autre pour se défouler
-Des jeux de rôles

III- vers une régression ou une progression ?

C) Un homme libre et civilisé ?

-"l’extrême facilité avec laquelle il avait trouvé le contact avec ces hommes inconnus"
-Sa décision de partir (à l'opposé de chez Defoe)
-"L’équilibre délicat du triangle Robinson-Vendredi-Speranza"

III- vers une régression ou une progression ?

- Une évolution inattendue

- Une contre-robinsonnade
- Autre représentation de Vendredi : Wilson dans Seul au monde

CONCLUSION