Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

1

Malgré les oppositions qu’elle rencontre, comment la Troisième République finit-elle par regrouper la majorité des Français autour d’un projet politique commun ?

5

6

A cette époque les patois sont encore très présents dans leurs régions.

Cette multiplicité des langage n'est pas appréciée par le gouvernement, qui juge que la langue française doit être bien sue par tous les français.

les professeurs vont donc user de moyen parfois très durs, comme l'humiliation lorsque les enfants utilise leur patois, pour les obliger à parler français.


Défenses, et apprentissages, des nouveaux symboles Français, Républicains, hérités de la révolution. Drapeaux tricolore, Marianne, devise, Liberté, Egalité, Fraternité. Ils sont très grandement valorisés afin de créer un sentiment nationaliste.


La leçons républicaine.


Ce changement soudain de forme de gouvernement, provoqua la création de multiple nouveaux décrets.

Ces changements législatifs, suivaient les valeurs républicaines héritées de 1789. le gouvernement pour s'assurer une stabilisation pérenne vat donc tenter de créer une culture républicaine, et d'instaurer le projet républicain. On peut donc se demander, Comment le projet républicain est mis en place entre 1879 et 1892 ?


"Avec JULE FERY, ministre de l'instruction public, l'école devient publique et laïc, (rappelons que seule l'instruction, sous un certain contrôle est obligatoire). lois scolaires votées en 1881-1882.

Cette institution est un atout de la république et son gouvernement, elle permet de créer un sentiment nationaliste, et patriotique chez la jeunesses qui l'insuffle chez ses ainés. Elle favorise l'adhésion aux valeurs républicaines, et donc au gouvernement français, qui les défends." semble proclamer le professeur.


En effet ce nouveaux régime défends de nouvelles valeurs et souhaite y faire adhérer sa population.

Il se produit donc de grand changement. Voir les yeux.


- l'école enseigne les valeurs républicaines, devient laïque, et cherche à nationaliser la langue.

-les grands hommes de la patrie, défenseurs de la république, sont très honorés Victor Hugo est par exemple panthéoniser,( sa sépulture est dans le panthéon) en 1885. Cet célébration permet de fédérer la population, en montrant comment sont reconnus et glorieux ceux qui défendent la patrie. c'est donc une valorisation du patriotisme, ( amour de sa patrie, pays, défense et sacrifice pour lui.)


https://www2.assemblee-nationale.fr/decouvrir-l-assemblee/histoire/histoire-de-l-assemblee-nationale/la-troisieme-republique-1870-1940#node_2073


Un nouveaux système de gouvernement est mis en place, la république devient parlementaire, et les "lois constitutionnelles" en 1875. Le suffrage universel masculin est décrété, ce qui permet de fédérer une bonne partis de la population au nouveau régime, puisqu'elle obtient de nouveaux droits.


l'école enseigne les valeurs républicaines, devient laïque, avec un personnel laïque ( lois godet 1886) et cherche à nationaliser la langue.

2

3


Avant 1879


Le professeur montre le nord-est d'une carte de France, on peut en déduire au vue de la date de la lithographie, 1914, et de son nom, "première leçons en Alsace, qu'il raconte à ses élèves les débuts, et causes de la IIIème république.

_ Napoléon III perd la bataille de Sedan en 1870, contre la Prusse, et abdique, un nouveau régime se met en place, La IIIème République.

_ les parisiens se sentent humiliés, dans l'assemblé nationale les députés républicains étaient pour la poursuite du conflit, tandis que les monarchistes contre.

_ 1871, Adolphe Thiers, monarchiste orléaniste, (droite de cette époque), devient Président de la République, lui et son partis souhaite le retour d'un roi. Pour autant à cause/grâce à des désaccord sur la ligné royal à privilégier, le mouvement éprouve des difficultés à mettre en œuvre leur projet de retour monarchique.

_ En mai 1871,une révolution, (mouvement violent et bref qui produit de grand changement), met en place la commune, socialiste ( Doctrine d'organisation sociale qui entend faire prévaloir l'intérêt général sur les intérêts particuliers), Louise Michel y participera grandement, à Paris, elle siège 54 jours une activiste, jusqu'à la semaine sanglante, où elle est chassée violemment.

_L'alsace et la Moselle sont perdues en 1871, par la France, en faveur de la Prusse, lors du traité de paix.

_ 1871 à 1875; supériorité des monarchistes, et donc ils cherchent à mettre en place un système correspondant à de leurs valeurs, .

_1875 à 1879; Les républicains prennent peu à peu une grande place dans le gouvernement, et renversent ainsi les monarchistes.


Pourquoi le projet républicain ne peut pas être mit en place avant 1879.



La prise de la majorité par les républicains avec la prise de la présidence par Jule Grévis, permet au gouvernement de se stabiliser. Le gouvernement ne se stabilise donc qu'en 1879, pour permettre au projet républicain de débuter. ce projet républicain consistant à introduire et pérenniser les valeurs et fonctionnement républicain en France.


En effet cette mise en application nécessite une forte capacité d'influence sur la population, qui passe notamment par la présentation d'un front gouvernemental unis. Unification et stabilité, qui faisait défaut avant cette date. il faut pouvoir sensibiliser, puis dans certains cas modifier la façons de penser des individus qui composes ce dit peuple.

1

2

Ce que la lithographie ne montre pas

3

6

4

7

5

Gain de nouveaux droits.


En 1881, les républicains dominent les deux chambres, et les élections législatives.

- gains de la liberté d'expression et de réunion.

- essor de la presse.

- 1884, lois Waldeck Rousseau, permet la création de syndicats.

- 1901, lois sur les associations, mais l'exclusion de certaine congrégations crées des tensions.


C'est une république démocratique, puisque le suffrage universel masculin est mis en place( à 21 ans), libéral, qui donc vote effectivement des lois libérales, (favorisant les libertés individuelles et économiques).

Ces nouvelles libertés permettent de consolidé la république, grâce à leurs lois progressives.

Des inégalités qui provoquent des réactions.



En 1892, un scandale frappe l'opinion publique, mettant en cause des députés corrompus qui seraient en lien avec la construction du canal de Panama. Provoquant la chute de quelques députés.

Cette affaires se rajoute à une exaspération causée par les inégalités, (interdictions de vote des femmes..), provoque une forte et violente réaction des anarchistes, (extrême gauches de cette époque). En 1893, un attenta à la bombe perturbe une assemblé, perpétré par Auguste Vaillant. Les anarchistes se voient retirer de multiple libertés.

L'opposition Boulangiste.


En raison d'une crise économique et social, le régime parlementaire a de nombreux détracteurs. Le générale Boulanger remporte quelques élections législatives, en rassemblant l'extrême gauche jusqu'à la droite républicaine.


leur revendications sont;

- élection d'une assemblé constituantes.

- dissolution de la chambre des députés.

- revanche contre l'Allemagne

- révision de la constitution.

Le général Boulanger qui souhaitait notamment renforcé le pouvoir exécutif se retrouve exilé, car soupçonné de préméditer un coup d'état.


Les femmes en quête de droit.


Les françaises veulent profiter du droit de vote. Elles veulent profiter des droits politiques qui encore à cette époque sont l'apanage des hommes. Elles sont féministes, c'est à dire qu'elles défendent la cause des femmes, et sont pour l'égalité entre les sexes. En 1914 le droit de vote n'est toujours pas acquis. Ces femmes sont des suffragettes, elles veulent le suffrage pour les femmes et intentent des actions forte pour leur but. Pour arriver à leur fin elles utilisent les lois permettent les liberté de réunion d'association et d'expression. Elles se regroupent sous le nom de, "l'union française du suffrage des femmes". De grande activistes se démarques comme, Cécile Brunschvicg ou, Hubertine Auclert.

Affaire Dreyfus.


En 1894, un bordereau traitre est transmis à l'armée allemande? Dreyfus, juif et alsacien, et le coupable idéal à donner en pâture à l'opinion publique, fortement antisémite. En réalité, il s'agir d'une erreur judicaire connue des services gouvernementaux, mais étouffer par ce dernier pour éviter le scandale.

En 1898, l'aurore permet à Emile Zola de montrer son soutient à Dreyfus.

Après cela la France se découpe entre dreyfusard et antidreyfusard. Les Antidreyfusard se constitue de chefs de l'armé et dignitaire religieux, avec les force antiparlementaire, et de force antisémite, personne détestant les juifs, porté par la xénophobie, hostilité de principe envers les étrangers. Les Dreyfusard, sont des défenseurs des libertés, et de la République.


1899, après des aller-retours en prison et une dégradation publique, le colonel Dreyfus est réhabilité, gracié, et retourne dans l'armé en 1906.



La séparation de l'église et l'état.


L'hostilité à Dreyfus manifestée par l'église, lui provoque une vive hostilité. Elle devient la cible du Partis Radical, un partis ancien pro-dreyfusard, et très pro-républicain.

L'église perdra le droit d'enseigner au congrégations non-autorisées, par la lois d'Emile Combes, 1904.

Si le Pape condamne, les députés socialiste et républicains majoritaire à la chambre, confie à Aristide Briand le soin de mettre en œuvre la lois de "séparation de l'église et de l'Etat", votée en 1905.

Une année après, 1906, c'est la crise des inventaires, en effet l'Etat inventorie les biens de l'Eglise, la laïcité cherche à devenir séculaire, et entrer dans les valeurs fondamentales de la république, c'est le président du conseil Clémenceau, qui va ramener la paix.


0

0

Conclusion de la lithographie.


La lithographie montre et permet de se rappeler de nombreuses caractéristiques et moments de la IIIème république. Le professeur nous rappelle l'importance de l'école dans l'instauration du projet républicain, la carte qu'il indique au niveau du nord-est rappelle les débuts de cette IIIème république. Pour autant cette lithographie, ne montre pas les crises qui ont perturbées ce régimes ( anarchistes, séparation de l'Eglise..) ou les fortes inégalités, (vote des femmes…) et les manière parfois rude employées pour instaurer ce projet républicain, (humiliation des enfants utilisant le patois à l'école).

Conclusion IIIème république


Cette frise conclue en rappelant et explicitant les étapes qui ont façonnées la IIIème République.

Cette frise montre les crise endurées par le régime, par rapport au prise de la présidence.

Elle montre ainsi les période ou événements les uns à côtés des autres ou par rapport aux autres.