Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

21 février 2022

Visite virtuelle

Centre Historique Minier de Lewarde

Les techniques d'extraction

VOYAGE AU COEUR DES MACHINES

DE LA FORCE HUMAINE AUX MACHINES éLéCTRIQUES

lA FORCE DE L'électricité

XIXème

Une innovation

XVIIIème

la force humaine

XXème

The end

DE LA FORCE HUMAINE AUX MACHINES éLECTRIQUES

À partir de 1720, quand commence l'extraction du charbon dans le Nord-Pas-de-Calais, les mineurs utilisent des échelles pour descendre dans les puits peu profonds et se servent de cuffats actionnés par des manèges à chevaux (baritels) pour remonter le charbon.

C'est d'abord l'homme qui a assuré avec difficulté l'intégralité du travail. La seule énergie qui existe au fond de la mine avant 1850 est celle de la force humaine.

Le progrès est appréciable, la démultiplication de la force grâce à l'utilisation d'animaux puissants facilite la remontée de lourdes charges.

Cuffats

Baritels

Return

Par la suite, en 1802, aux baritels vont venir s'ajouter les premières machines d'extraction à vapeur, dont le coût d'achat et de maintenance est très élevé et reste inaccessible à certains entrepreneurs...

Elle est encore lourde, encombrante, peu maniable et gaspille une quantité impressionnante de charbon.
Les premières machines à vapeur, dites "machines de rotation" remplacent les manèges à chevaux, et mettent en mouvement un tambour vertical, sur lequel s'enroule le câble servant à monter ou descendre les tonneaux.

Le rendement des machines à vapeur va croître peu à peu.
Celles-ci n'entraînent plus un tambour vertical mais un tambour à axe horizontal qui se prête mieux à l'enroulement et au déroulement du câble.

Le charbon est extrait plus rapidement, à de plus grandes profondeurs (jusqu'à 280 mètres) avec des tonneaux de capacité plus importante.
Certaines machines subiront des modifications pour améliorer les capacités d'extraction comme la machine d'extraction à vapeur horizontale à deux pistons. Ces machines seront utilisées jusqu'en 1970.

Machine d'extraction à vapeur horizontale à deux pistons

DE LA FORCE HUMAINE AUX MACHINES ELECTRIQUES

Machine d'extraction à vapeur

Return

Dans le Nord-Pas-de-Calais, les premières machines d'extraction électriques

apparaissent dès le début du XX° siècle servant de ' aux
machines à vapeur.

Après la Première Guerre mondiale, on voit apparaître les actionnés par un moteur permettant de remonter entre 2000 et 4000 litres de charbon, à des profondeurs variant entre 150 et 750 mètres.

Après la Seconde Guerre mondiale, on construit des machines électriques capables de remonter entre 4000 et 9000 litres de charbon à I200 mètres de profondeur.

Les machines d'extraction électriques se caractérisent par la variété des systèmes d'enroulement de câbles : bobines avec , tambours cylindriques, tambours bicylindroconiques, poulies "Koepe" (du nom de l'inventeur) avec I, 2 voire 4

L'électricité nécessaire est produite grâce à la combustion du charbon dans une centrale thermique, et amenée directement à la fosse.

Treuil de manoeuvre de la machine d'extraction éléctrique

DE LA FORCE HUMAINE AUX MACHINES ELECTRIQUES

Machine d'extraction éléctrique

des câbles plats

câbles ronds

"treuil de secours"

"treuils de manoeuvre"

définition: élément enrouleur d'une machine d'extraction

LE TREUIL DE MANOEUVRE

A

Chevalet de manœuvre

Return

B

Sous-station électrique

C

Soupape à 8 voies

E

Indicateur de profondeur

D

Indicateurs de signaux lumineux

F

Moteur

G

Frein de sécurité

H

Bobines

Pour plus d'information rendez-vous au Centre Historique Minier de Lewarde!