Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Filali Hilali Yasmina
Benlahbib Meryem
Haidi Doaa

L'HUILE D'ARGAN

,

UPHF 2021/2022

Analyse

Fabrication

Commercialisation

Présentation

Questionnaire

SWOT

Introduction

Acteurs du marché

PESTEL

Sommaire

La mise sur le marché international des spécialités dites « du terroir », s’accompagne toujours d’un façonnement de l’image des produits et des systèmes locaux de gestion impliqués dans leur production, en effet, pour assurer aux nouveaux produits une niche sur un marché très concurrentiel, et répondre à l’attente des consommateurs, il est nécessaire de leur offrir une image forte et attractive, ce processus nécessite souvent de restituer le produit dans le cadre des normes et des valeurs de la demande internationale., ceci implique de redessiner le cadre géographique, socioculturel et environnemental de l’origine des produits avec la conservation de la biodiversité


Face aux défis de la mondialisation, dont un environnement économique de plus en plus ouvert à une rude concurrence, le développement des produits du terroir constitue une opportunité qui a déjà abouti au succès tant au niveau économique que social.

L’arganier est un arbre fruitier du sud-ouest marocain, il couvre plus de 800 000 hectares, ce qui représente plus de vingt millions d’arbres, il se caractérise par sa capacité d’adaptation aux conditions climatiques arides de cette région aux portes du Sahara.

Dès le milieu du vingtième siècle, et sous les effets de l’accroissement démographique, la forêt d’arganiers a subi une régression estimée à 600 hectares par an, durant cette période, sa densité moyenne est passée de 100 à 30 arbres par hectare, sa protection est devenue un enjeu d’envergure internationale après son intégration en décembre 1998 au réseau mondial des réserves de biosphères soumises au programme MAB de l’UNESCO.

La particularité de l’arganier réside dans son fruit qui est à l’origine de la production de l’huile d’argan. Celle-ci est divisée en deux catégories : il existe une huile alimentaire, produite à partir des amandons torréfiés, et une huile cosmétique, extraite des amandons crus à l’issue d’un pressage à froid.
Le processus d’extraction assuré exclusivement par des femmes est une activité vitale pour de nombreux ménages, la commercialisation de l’huile est la principale source de revenu, malgré le processus principalement traditionnel d’extraction et l’existence d’un marché informel qui limitent respectivement les quantités produites et les rendements qui en découlent.

Introduction

L’huile d’Argan, ou sous d’autres termes, “Or liquide”, ou bien “huile précieuse”, ce produit marocain devient de plus en plus convoité par toute personne soucieuse de sa santé ou de sa beauté.

Originaire du Sud marocain, extraite de l’arganier, cette huile regorge de nombreuses vertus cosmétiques et thérapeutiques, soit un nouvel allié beauté et santé.

Il existe deux types d'huile d'argan, selon que les amandons sont ou non torréfiés avant l’utilisation.
L'huile alimentaire, de couleur plus sombre et au goût plus prononcé à cause de la torréfaction, s'utilise comme une huile habituelle comestible, juste à ne pas portée à haute température, elle est très nutritive et constitue aussi avec des amandes pilées et du miel,l'Amlou, qui est une pâte à tartiner très nourrissante souvent consommée au petit déjeuner.

L'huile cosmétique, plus claire, s'utilise par une application sur la peau, le corps et les cheveux, qui aurait des vertus contre la chute de cheveux, l'eczéma, ou bien encore la déshydratation cutanée.

Présentation

ramassage

Dépulpage

Fabrication

Concassage
extraction

torrification ou non

décantation

filtrage

Les principales étapes de fabrication de l'huile d'Argan, sont le ramaassage des fruits de l'arganier, le dépulpage des fruits d'une manière manuelle ou mécanique afin d'en extraire le noyau et les amandons, le concassage pour en conserver les amandons puis une éventuelle torrification et un pressage des amandons, pour ainsi une décantation qui fait évacuer l'huile du mélange pour être filtrer.

• La grande majorité de la production d'huile d'Argan passe par le biais des coopératives féminines, un programme portant sur l'amélioration des conditions de travail de la femme rurale, d'une activité économique génératrice de revenu complémentaire et une gestion durable des domaines de l'Argan dans le sud-ouest du Maroc, des coopératives parrainées par l'Agence de développement social (ADS) avec le soutien de l'Union européenne.


• L'UCFA (Union des Coopératives des Femmes de l'Arganeraie) est la plus importante union de coopératives d'Argan au Maroc, elle regroupe 22 coopératives que l'on retrouve un peu partout dans la région, ces femmes s'unissent afin d'être mieux organisées et garantir ainsi un revenu équitable par ce biais, ce qui permet aussi un meilleur cadre de vie et un dynamisme local, en effet elles assurent en même temps le maintien d'une tradition millénaire : l'huile d'Argan artisanale pressée à la main.



Aux étapes de fabrication, s’ajoute les élements de la mise en vente du produit.
En effet, les éventuels traitements de désodorisation ou décoloration de l’huile selon l’utilité cible , cette éventuelle étape de transformation de l’huile d’Argan, s’incorpore dans les gammes de produits cosmétiques, de type savons, lotions, crèmes, shampoings. le conditionnement et l’emballage de cette huile, pour ainsi être vendu aux clients, cette vente peut se faire par le biais d une exportation et ainsi les nécessites adéquates pour assurer sa transportation, au Maroc, la production de l’huile d’Argan est généralement exportée pure, non transformée, qui est l'une des cartéristiques de cette industrie, et en flacons de 50ml,100ml...

Commercialisation

T

W

SWOT

O

- Spécificité du produit et savoir faire ancestral.

- Source marocaine unique.
- Valorisation par la transformation.
- Répartition équitable des droits de la propriété.

- Mauvais partage des profits, au détriment des petits ateliers familiaux et au profit des opérateurs exportateurs, notamment les privés.

- Gouvernance économique défaillante de la filière en terme de respect des normes.
- Mauvaise Organisation des unités de production.

opportunités

menaces

forces

faiblesses

S

- Sources de financement national et international.

- Demande croissante des produits ‘’naturels’’ .
- Développement des technologies de production.

- Forte et déloyale concurrence.

- Les autres huiles du marché.
- Les produits à base d'Argan frauduleux.
- L'inexistence de loi qui interdit l'exportation des amandons.

En 2009, l’huile d’Argan, dont les propriétés géographiques sont uniques, issues d’une région marocaine, a été enregistrée comme produit agricole protégé par une indication géographique dans l’Union européenne par la Commission européenne.

politique

- Méthode d′extraction semi mécanisée qui est un gain de temps, d′effort et d′argent

- Production de plus en plus rentabilisée.

Technologique

- Forte production.

- Marché en expansion des produits naturels.
- Produit demandé à l’échelle nationale et internationale.

écomomique

- L′UNESCO et l′État marocain ont classé l′arganeraie marocaine comme « Réserve de biosphère » au sud ouest du pays en 1998.

- Certification Ecocert et Cosmébio.
- Label Bio.

écologique

- Savoir-faire ancestral.

- Huile qui satisfait de multiples usages et demandes
- Développement des coopératives

légal

PESTEL

social

La loi « ln° 25-06 relative aux signes distinctifs d′origine et de qualité des produits agricoles et des denrées alimentaires » est un moyen de protéger les produits de terroir.

LOREM IPSUM


Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. In gravida dignissim lorem, vitae tincidunt leo bibendum ut. Nulla scelerisque mauris dui, a vestibulum dolor lacinia quis.

LOREM IPSUM


Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. In gravida dignissim lorem, vitae tincidunt leo bibendum ut. Nulla scelerisque mauris dui, a vestibulum dolor lacinia quis.

LOREM IPSUM


Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. In gravida dignissim lorem, vitae tincidunt leo bibendum ut. Nulla scelerisque mauris dui, a vestibulum dolor lacinia quis.

LOREM IPSUM


Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. In gravida dignissim lorem, vitae tincidunt leo bibendum ut. Nulla scelerisque mauris dui, a vestibulum dolor lacinia quis.

LOREM IPSUM


Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. In gravida dignissim lorem, vitae tincidunt leo bibendum ut. Nulla scelerisque mauris dui, a vestibulum dolor lacinia quis.

LOREM IPSUM


Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. In gravida dignissim lorem, vitae tincidunt leo bibendum ut. Nulla scelerisque mauris dui, a vestibulum dolor lacinia quis.

Les populations à l’intérieur ou en périphérie de l’arganeraie, par le « code forestier 1917-1925 », ces derniers ramassent chaque année les fruits de l’arganier à la fin de l’été, pour en vendre les amandons ou vendre l’huile extraite, ces populations, souvent pauvres, vendent les fruits au prix du marché lorsqu’ils peuvent faire jouer la concurrence ou à des prix plus faibles lorsqu’ils sont isolés et donc à la merci des collecteurs qui achètent au meilleur prix, la vente se fait au niveau des souks à des grossistes, ou bien aussi en bord de route à des touristes étrangers ou les marocains de passage.


Généralement mécanisées, qui assurent la production et l’exportation d’huile d’Argan, basés dans ou près des grandes villes de la zone d’Argan telles qu’Essaouira et Agadir mais également pour certaines près de Taroudant ou Tiznit.

Les PME de la région de l’arganeraie.

Les détenteurs de droits en priorite,

Acteurs du marché

Dea sociétés qui achètent la matière première (amandons) dans la région de l’arganeraie via des intermédiaires, et pratiquant l’extraction de l’huile, comme celle «ARGANOIL Company ».

Les coopératives.

Déclarées au Ministère des Affaires Générales et de la gouvernance et appuyées par l’Office du Développement de Coopération (ODECO).

Les industries, de Casablanca par exemple.

Les intermédiaires, collecteurs ou grossistes.

Une catégorie assez ouverte, très hétérogène, aux limites difficiles à définir et aux profils variés, ces derniers achètent la matière première puis la revende à des acteurs économiques impliqués dans la transformation, et certains achètent les fruits pour le concassage par les fememes specialisee avant de revendre les amandons en faisant une plus-value, pour cette categorie, certains sont indépendant en collaborant avec différents partenaires, et d’autres sont en exclusivité avec une société, pour les volumes traités, ils sont très variables d’un intermédiaire à l’autre, cette catégorie d’acteur est la plus difficile à caractériser, et elle peut poser problème en se livrant parfois à des pratiques spéculatives sur la matière première.

Les pharmaciens et laboratoires.

Comme ceux de la région de Souss Massa Drâa a Agadir, qui assistent les producteurs d’huile d’Argan pour en fabriquer des produits transformés de type savons, crèmes, shampoings, lotions, et pour les produits destines a l’exportation, qui doivent remplir les conditions nécessaires à cette exportation en Europe par exemple, le recours ce fait a de plus grand laboratoires qui ont une capacité de production et un niveau de qualite plus élevée.

Les acheteurs d’huile d’Argan à l’international.

Des profils variables, allant du petit vendeur individuel à la multinationale de cosmétiques. vendue pure en flacons, en bouteilles ou bien incorporée a des produits transformés du secteur cosmétique.

Afin de connaître les habitudes de consommtion, la fréquence d’achat, la manière d’utilisation de l’huile d’Argan, la demande par rapport a ce marché, l’approche au sujet de la qualité du produit selon ses canaux de distribution et les caractéristiques internes et externes influençant la décision d’achat du consommateur, nous avons réalisé le questionnaire suivant :

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScy8um57xAFT-amWPfWJMxWwbd3sCvyySArIYptjP5VbL-LpQ/viewform

Analyse

du questionnaire

58,2% déclarent être des consommateurs réguliers d’huile d’Argan, ce taux montre la forte demande vis-à-vis de l’huile d’Argan au Maroc.


45,1% des personnes interrogées achètent eux-mêmes l’huile d’Argan, ce qui montre que ce soit une femme ou un homme, cela n’a pas d’influence sur l’achat de cette huile.

47,7% achetent de l’huile d’Argan plutôt d’une maniere répétitive.

70,6% des personnes interrogées affirment l’utilisation de l’huile d’Argan pour des besoins alimentaires, puis une autre catégorie l’utilise à des fins cosmétiques ou pour d’autres utilisations comme la médecine traditionnelle par exemple.

53,6% des sondés déclarent acheter l’huile d’Argan conditionnée dans des bouteilles en plastique, cela montre que les consommateurs marocains se préoccupent plus de la qualité, sans oublier aussi le prix des produits du terroir que du packaging, contrairement aux européens qui donnent aussi une importance au design de la bouteille.
65,4% des cas positionnent un budget de 200 dh afin d’acheter un demi litre d’huile d’Argan, un facteur à garder en mémoire, comme le prix à une grande importance dans une étude de marché at afin de cibler le plus de consommateurs marocains.

58,8% achètent l’huile d’Argan auprès de leurs connaissances, du fait que c’est plus fiable, en plus d’un tarif préférentiel.

La majorité des personnes interrogées s’intéressent au prix de l’huile d’Argan en le considérant un des premiers critères impactant la décision d’achat, voir a 93,5%.

69,3% déclarent tenir compte du lieu d’approvisionnement de cette huile.


D’autres tendances générales sont ressorties de ce questionnaire :


Notamment les personnes qui ne disposent pas encore de revenu, comme les étudiants, déclarent, dans la plupart du temps, consommer l’huile d’Argan à des fins cosmétiques, soit en soin de visage ou bien de cheveux, ces derniers, affirment également pouvoir mettre un budget de 100 dh pour une bouteille de 250ml, afin d’obtenir une meilleure qualité de cette huile.

On peut constater que pour cette catégorie, l’élasticité par rapport au prix est élevée, comme étant un critère impotant dans la decision d’achat