Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

CONSTRUIRE
LE CONSENTEMENT

Déconstruire la culture du viol

Index

De quoi parle-t-on?

Quelques chiffres

Constuire la culture du consentement

Savoir carctériser les violences sexuelles

Stéréotypes vs Réalité

De quoi parle-t-on ?

1

Consentement

Fait d'accepter une action,

sans pression ni menace,
en toute connaissance et conscience

Et la culture du viol?

Elle repose sur 2 Mythes

Qu'appelle-t-on culture?

Les principes ?

Et concrètement ?

La culture du viol

  • Les hommes ont des besoins naturels et incontrôlables.

  • Les femmes doivent faire attention à ne pas être trop attirantes

La banalisation des violences sexuelles

La minimisation du crime

La culpabilisation des victimes

La victimisation des agresseurs

La culture est un ensemble d'habitudes, de principes et de codes acceptés par la société comme la norme , de manière consciente ou inconsciente.

Elle est diffusée à travers l'éducation, les médias , le cinéma, la publicté, ...

Depuis la princesse de conte de fée qu’on embrasse endormie sans son consentement, passant par les films ou les musiques qui rendent « sexy » les violences sexuelles, jusqu’aux publicités sexistes .

La culture impose une vision de la femme/ fille comme l’objet sexuel des hommes CONTRE le respect, le consentement et l’ égalité.

Les stéréotypes genrés et les clichés sur les agressions sexuelles

--> valident et banalisent les viols et les agressions sexuelles en générale

--> empêchent une vrai sensibilisation pour arrêter les violences sexuelles et une vraie prise en charge des victimes .

Savoir caractériser
les violences sexuelles

2

Savoir caractériser les violences sexuelles

Pyramide des violences sexuellles, toutes punissables par la loi.

Définitions légales

Harcèlement sexuel

Agression sexuelle

Viol

Quelques Chiffres

3

90%

12 %

55%

1/4

Combien de femmes voient leur santé physique et/ou psychologique altérer à vie après un viol ou une agression sexuelle?

90 % des victimes de violes et/ ou d'agressions sexuelles présentent des troubles post-traumatiques psychologiques et/ ou physiques plus ou moins lourds souvent tout le reste de leurs vies.

(par exemple : perte d'estime de soi, dépression, insomnies, troubles alimentaires,séquelles cérébrales , pertes de mémoire, ...

fAUX

1/4

Suivant

90%

1/4

Suivant

VRAI

90 % des victimes de violes et/ ou d'agressions sexuelles présentent des troubles post-traumatiques psychologiques et/ ou physiques plus ou moins lourds souvent tout le reste de leurs vies. (par exemple : perte d'estime de soi, dépresson, insomnies, troubles alimentaires,séquelles cérébrales , pertes de mémoire, ....

90%

74%

10%

36%

2/4

Combien de plaintes pour viol ne sont pas traitées par la police et la justice ?


74% des plaintes sont classées sans suite.

La police part souvent du principe que la victime ment et fait peu d'enquêtes.
Après poursuites, la justice condamne rarement les agresseurs.

fAUX

2/4

Suivant

74%

2/4

Suivant

VRAI

74% des plaintes sont classées sans suite.

La police part souvent du principe que la victime ment et fait peu d'enquêtes.
Après poursuites, la justice condamne rarement les agresseurs.

74%

48%

28%

88%

3/4

Combien d'agressions sexuelles et de viols sont commis par un proche de la victime ?



L'agresseur est rarement un inconu de la victime. Au contraire c'est le plus souvent un membre de l'entourrage proche (famille, collègues, supérieurs, amis, camarades )

fAUX

3/4

Suivant

88%

3/4

Suivant

VRAI

L'agresseur est rarement un inconu de la victime. Au contraire c'est le plus souvent un membre de l'entourrage proche (famille, collègues, supérieurs, amis, camarades )

88%

33%

93%

53%

4/4

Combien de pourcentage de filles et de femmes ont subit une agression sexuelle ou un viol ?


93% des filles et des femmes ont subi au moins une fois dans leur vie une agression sexuelle, un viol ou un harcèlement sexuel. Par la culture du viol, la sociétéfavorise et autorise les violences sexuelles. De plus, la plupart du temps , les victimes sont injustement considérées comme coupables. Pourtant, le seul responsable dans un agression sexuelle ou un viol, c'est l'agresseur.

fAUX

4/4

Suivant

93%

4/4

Suivant

VRAI

93% des filles et des femmes ont subi au moins une fois dans leur vie une agression sexuelle, un viol ou un harcèlement sexuel.


Par la culture du viol, la sociétéfavorise et autorise les violences sexuelles.
De plus, la plupart du temps , les victimes sont injustement considérées comme coupables.
Pourtant, le seul responsable dans un agression sexuelle ou un viol, c'est l'agresseur.

93%

Stéréotypes
vs
Réalité

4

Les stéréotypes et les fausses croyances de la culture du viol

Y-a-t-il des conditions (lieux, moments, tenues vestimentaires, …) qui favoriseraient les agressi ons sexuelles et/ou les viols? Si oui, lesquelles?

Y-a-t-il un profil type de l’agresseur ? Si oui, lequel ?

Expo

"Que portais-tu?"

Basée sur des témoignanges réels, l'installation expose les tenues et les récits de viols ou d'agressions sexuelles vécues par des filles et femmes.

Relevez les différentes tenues.
Imaginez les lieux et les heures.

TEMOIGNAGES

" Je venais de faire du sport, donc un short et un tee-shirt. Je suis sure que je sentais mauvais, je me souviens même d'y avoir pensé. Je devais penser à nimporte quoi sauf à ce qui était en train de m'arriver. "

Que portais-tu ce jour là ?

"Une robe d'été. Des mois après , ma maman m'a demandé pourquoi je ne la portais plus. J'avais 6 ans. "

Les stéréotypes et les fausses croyances

Banalisent

les violences sexuelles

justifient

les violences sexuelles

Culpabilisent les victimes

Décridibilisent

Les victimes

"C'est pas si grave ."

" Je suis un homme, j'ai des besoins."

"Elle l'a bien cherché. "

"Elle ment pour attirer l'attention."

Construire
la culture du consentement

5

Le consentement dans les relations

RAPPEL


Le consentement dans les relations

Le silence n’équivaut pas à un consentement.


Quand une fille qui dit non, en fait, elle veut juste dire non.

Une personne a le droit de dire oui puis de changer d’avis.

Si une personne saoule, droguée ou endormie se laisse faire, il n'y a pas pas consentement !

Pour consentir pleinement, une personne doit être lucide, à l’écoute de ce qu’elle ressent et de ses désirs.

On ne couche pas pour “faire plaisir” mais parce qu’on en a réellement envie Être en couple n’oblige en rien une personne à consentir à un acte sexuel avec son/sa partenaire.

Le non respect du consentement de l’autre détruit son estime de soi.




Ok / pas ok ?

Y'a-t-il un vrai consentement ?

Un vrai consentement ?

Ai-je entendu « Oui » ?


Ai-je vérifié si l’autre personne voulait la même chose que moi ?

Que me dit son : • ton de voix • Langage corporel
• Expression faciale
• Regard ?

Un OUI authentique

Est-ce que j’ai exprimé clairement mes attentes ?

Est-ce que j’ai expliqué mes intentions ?
Est-ce que je crois sincèrement que la personne comprend son choix ?
Est-ce que j’ai dit tout ce que la personne aurait besoin de savoir ?
Suis-je certain(e) que la personne a la pleine capacité de comprendre tout ce que je lui ai dit ?

Un OUI informé

Un OUI libre

Est-ce que j’ai donné le choix

à la personne ?
Est-ce que la personne a la capacité de dire : « oui » ou
« non » ?
Est-ce que la personne peut aussi dire non sans aucune crainte?

Dans cette situation y'a-t-il consentement ?

Dans cette situation y'a-t-il consentement ?

Dans cette situation y'a-t-il consentement ?

Agir si je suis témoin

Avant de faire quoique que ce soit je m'assure que je suis totalement consentant.e et que mon/ ma partenaire aussi, de manière clair et libre.

Si tu subis un viol, une agression sexuelle , une situation malsaine

- Essaye d’en parler à des personnes de confiance et/ou des organismes spécialisés.


- Rapelles-toi qu'on te croit, que tu n’y es pour rien , le coupable c’est lui. C’est un crime puni par la loi et ce n’est pas normal.

J'écoute et je crois la victime.

Je sensibilise et ne laisse pas faire mon entourrage.

Dans la rue : Sans me mettre en danger , j'interviens ou j'appelle la police

S'assurer

qu'il y a consentement

Que puis-je faire?

Numéros
3919 pour les violences sexuelles et sexistes

114 par sms

Planning Familial 05.61.25.54.17

Le 17

MERCI

Elodie SOULIES

elodie.soulies@gmail.com. Mars 2022