Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Stage au Télégramme du 15 Novembre au 6 Décembre 2021

1. Artistes d'Art trégor qui rendent hommage à Brelevenez

Du 15 au 21 novembre aux Ursulines, les artistes d’Art Trégor exposent leurs œuvres cette fois-ci basée sur le thème du quartier Brélévenez. Depuis lundi, et ce jusqu’à la fin de la semaine, les artistes d’Art Trégor exposent leurs œuvres à l’atelier des Ursulines. Pas moins de 80 tableaux sont visibles, faisant appel à tous les styles (huile sur toile, aquarelle, photographies…), dont ceux de Michel : « Je fais de l’aquarelle depuis une dizaine d’années maintenant, j’aime mettre en scène des personnages et ainsi donner vie à mes œuvres. J’ai notamment réalisé deux tableaux se passant dans un bar puisque c’est un lieu de vie où l’on parle de divers sujets ». Des œuvres parfois abstraites D’autres œuvres représentent de façon plus abstraite le thème de Brélévenez comme celles de Fabienne Rolland, photographe depuis 1984 mais aussi auteure : « Je n’ai pas voulu représenter les marches, ni l’Église de Brélévenez, mais plutôt les lumières sacrées. J’ai toujours été attirée par les jeux de lumière, les contrastes de couleurs. Tout cela a inspiré mes créations photographiques. Cependant, je fais aussi de la photographie sur des poupées pour leur donner vie et ainsi leur donner une image, une personnalité à chacune ». Pratique Exposition ouverte jusqu’au 21 novembre à l’atelier des Ursulines, de 15 h à 19 h, et samedi 20 et dimanche 21 le matin, de 10 h à 12 h 30, et l’après-midi, de 15 h à 19 h.

2. Intervention d'Audrey Dussutour, directrice de recherches au CNRS à Lannion.

Depuis quelques semaines, de nombreuses classes de primaire et de collège dans le Trégor font des expériences sur les blobs, des êtres unicellulaires présents sur Terre depuis 500 millions d’années, placés sous les feux de l’actualité par l’astronaute français Thomas Pesquet qui en avait avec lui dans la station spatiale internationale. Cependant, beaucoup de personnes s’interrogent encore sur la définition même d’un blob. Pour y répondre et à l’invitation du groupe « Rencontres », Audrey Dussutour, directrice de recherche au CNRS de Toulouse, viendra à Lannion et donnera, au Carré Magique, une conférence-débat, le mercredi 11 mai, intitulée : « Le blob, c’est quoi ? ». À cette occasion, la spécialiste du sujet pourra intervenir pour répondre à toutes les questions aussi bien celles des parents que des enfants.

Audrey Dussutour, directrice de recherches au CNRS de Toulouse, est la spécialiste française des blobs. (©David VILLA/ScienceImage, CBI/CRCA/CNES/CNRS Photothèque)

3. Prévention troubles du langage pour les enfants.

Jeudi a eu lieu la Journée nationale de prévention des troubles du langage. Dans le cadre de l’opération « 1 bébé, 1 livre », deux orthophonistes bénévoles se sont ainsi rendues à la maternité de Lannion afin de rencontrer de jeunes parents et ainsi les sensibiliser sur les troubles du langage. « Aujourd’hui, les écrans ont pris une place trop importante dans notre vie de tous les jours. Ils ont des effets néfastes principalement un retard de la parole chez l’enfant en grandissant », indique Stéphanie, orthophoniste. Cette action est organisée par le FNO (*), A propos (*) et le Siob (*) qui sont des associations aidant les jeunes parents concernant les problèmes d’orthophonie. Les écrans pas avant 3 ans « On remarque également des problèmes de raisonnement et des troubles de l’attention chez les enfants », confirme Amélie, autre orthophoniste présente. « Les parents doivent accompagner les enfants en grandissant, concernant les premiers écrans de préférence pas avant l’âge de 3 ans », ajoute-t-elle. Ainsi, les orthophonistes proposent aux parents divers choix de livres pour les enfants : livres de bain, livres doudou, à toucher, manipuler… Chaque livre possédant le même but, aider les parents pour l’apprentissage de leur nouveau-né et ainsi éviter les troubles du langage qui à terme peuvent conduire à une situation d’illettrisme. Les orthophonistes ont également donné des informations concernant allo-ortho et info-langage, des sites de prévention permettant d’aider et de répondre aux diverses questions des parents. Ils espèrent désormais pouvoir étendre ces missions de prévention dans d’autres maternités mais aussi des crèches et auprès des assistantes maternelles. * FNO, fédération nationale des orthophonistes ; Siob, syndicat Interdépartemental des orthophonistes de Bretagne ; "A propos", Association de prévention et de recherche en orthophonie.

4. Action Die In Félix Le Dantec

Le lycée Félix-Le Dantec a réalisé un « die-in », ce jeudi, dans le cadre de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Des élèves de l’établissement se sont allongés pour rendre hommage aux 101 femmes victimes de féminicide en 2021.

Ce jeudi 25 novembre représente la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. À Lannion, les élèves du lycée Le Dantec ont réalisé un « die-in » (*) pour rendre hommage aux victimes de féminicide. Depuis le début de l’année 2021, 101 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint, en France. Toutes ces femmes ont été nommées. Cette action s’inscrit dans le projet annuel « Égalité des genres » qui sera composé de trois temps forts. « En janvier, il y aura une conférence-débat sur les violences sexuelles pour les premières et terminales ; en mars, des ateliers pour tous nos élèves de seconde afin de leur faire prendre conscience de ce sujet important. Enfin, en mai, nous allons prévoir, dans l’amphithéâtre, un karaoké avec uniquement des chansons féministes. Nous invitons tous les élèves à s’y rendre », a annoncé Hervé Peillon. Ce professeur d’allemand est l’un des responsables du projet, au côté de Dorothée Bleuzen, infirmière au lycée, et de Nathalie Eveno, professeur d’italien. * Un die-in est une forme de manifestation dans laquelle les participants simulent la mort en s’allongeant. À lire sur le sujet Le fléau des violences faites aux femmes en France

5. Interview d'Alliancine Le Coz

sur la journée Hip-Pop organisée au Pixie

Samedi 27 novembre, Le Pixie organisera une journée pour la découverte de la « culture hip-hop ». L’occasion d’en parler avec Alliancine Le Coz, animatrice au FJT, qui participe à la mise en place de cet événement.

Comment allez-vous faire découvrir la culture hip-hop aux Lannionnais ?
Pour cette journée, nous avons prévu divers ateliers pour satisfaire le plus grand monde, de la break dance, de l’open mic et surtout nous avons la chance de recevoir Kacem Wapalek, qui sera en concert le soir mais qui proposera également un atelier d’écriture pour montrer comment il prépare ses morceaux. Ce n’est pas tout puisque le rappeur Goulven Charles Williams sera de la partie, tout comme CebonvieuxPitt. Un atelier graffiti est également prévu avec Pakone, connu sur Brest. Selon la météo, il proposera une autre activité en lien avec ce qu’il fait. Nous avons également eu la chance d’obtenir deux subventions venant de la Région et du Département.

À quel moment avez-vous commencé à réfléchir à ce projet ?

Ça remonte en mars, lors de notre premier tremplin musical. Nous avons vu que beaucoup de personnes âgées entre 16 et 30 ans, avaient un intérêt pour le rap. Un peu plus tard, un jeune habitant des Fontaines est venu nous expliquer qu’il aimait faire du rap et que d’autres personnes de la cité appréciaient également. Il souhaitait créer son propre studio à Lannion, donc ça nous a interpellés. Par la suite, nous avons convenu d’un rendez-vous pour échanger davantage sur le sujet et nous nous sommes mis d’accord sur l’idée de mettre en avant le rap mais également tout ce qui concerne cette culture hip-hop. Ce sont donc les jeunes qui sont à la tête de cette journée. Yann Métivier, alias Pakone, fera partager ses talents de graffe.
On peut donc dire que Le Pixie met en avant tout style de culture musicale ?
Oui voilà tout à fait ! Nous souhaitons vraiment que Le Pixie soit reconnu comme Label de la musique actuelle. Pouvoir proposer la plus grande variété de musique à tout le monde est vraiment important ; désormais, nous proposons du rap, du reggae, du rock… Au final, tout plein de découvertes musicales. La semaine dernière encore, nous faisions une soirée swing ! Mais avant tout n’oublions pas que le but est de soutenir la jeunesse cela a toujours été notre mission, que cela reste gratuit et accessible au plus grand monde.
Pensez-vous que certains habitués non connaisseurs seront curieux de découvrir cette culture ?
J’espère bien ! Ceux qui viennent régulièrement savent que nous faisons des soirées diverses sur plusieurs thèmes ou types de musique différents, donc oui, honnêtement, ce serait une bonne chose, espérons tout de même que ça puisse inciter des jeunes à venir. Nous savons que ça va leur plaire.
Vous avez trois concerts prévus ce samedi soir et parmi eux celui de Kacem Wapalek, un artiste reconnu…

C’est un vrai plaisir évidemment pour nous de recevoir Kacem à Lannion. C’est une bonne chose également pour la promotion du Pixie. Personnellement, j’aime beaucoup son « flow » (*) et sa plume très poétique. Il est fort pour toujours mettre des figures de style, notamment des personnifications dans ses textes. Mais je suis également curieuse de voir ce que Goulven Charles Williams va nous proposer. C’est véritablement un coup de cœur, il est bourré de talent et ce sera sa première véritable expérience sur scène. Enfin, CebonvieuxPitt. Tout comme Kacem, il aime jouer avec les mots, leur sens ainsi que leur sonorité. Je pense vraiment que nous passerons une très bonne soirée.



*Flow = style Pratique Samedi 27 novembre : à 14 h, atelier d’écriture ; à 15 h, Break Dance ; à 17 h 30, Open Mic ; à 20 h 15, battle de Breakdance ; dès 21 h, concerts de Goulven Charles Williams, CebonvieuxPitt et Kacem Wapalek. Entrée gratuite. Le Pixie, porche du 73e Territorial, à Lannion.

6. Marché de Noel à Lannion

Avant-goût des fêtes de fin d’année, ce week-end des 4 et 5 décembre, à Lannion. De quoi patienter jusqu’à l’installation du Village de Noël, le 11 décembre. ?Cette année encore, la mairie, l’association des commerçants Lannion Cœur de Ville et leurs partenaires mettent le paquet sur les animations.

Pendant que les lutins s’affairent en coulisses pour remplir la hotte du Père Noel , la ville de Lannion plonge dans l’ambiance des fêtes de fin d’année dès ce samedi 4 décembre. Un marché de Noël solidaire se tiendra, de 9 h 30 à 18 h, dans la salle des Ursulines. Le bon endroit pour trouver des cadeaux originaux venus de tous les continents, tout en soutenant les actions de huit associations humanitaires. Dimanche 5 décembre, deux concerts sont programmés. À 15 h 30, la chorale de l’École de musique du Trégor se produira à la chapelle Sainte-Anne, à l’invitation de l’association Loguivy-lès-Lannion Patrimoine. À 17 h 30, les Amis de l’Orgue invitent les classes de trompette et trombone de l’école de musique, à l’église Saint-Jean-du-Baly. Parallèlement, l’exposition intitulée « Broderies main d’Afghanistan », organisée par le club Soroptimist de Lannion, se poursuit à la médiathèque de Lannion jusqu’au samedi 4 décembre. 2 Des chalets pour 22 créateurs… et le Père Noël Du 11 au 26 décembre, la place du Général-Leclerc, au cœur du centre-ville de Lannion, va se métamorphoser en Village de Noël. Vingt-deux artisans et artistes, issus du territoire, proposeront leurs créations : bijoux, poteries, vannerie, objets en cuir, peintures, dessins, gravures et autres œuvres graphiques, cosmétiques naturels… Sans oublier des produits culinaires. Les chalets seront ouverts tous les jours, de 10 h à 19 h, sauf le lundi 13 décembre (ouverture à 14 h). Le Père Noël est attendu samedi 11 décembre, à 16 h, sur la place du Général-Leclerc. Viendra-t-il en traîneau tiré par ses rennes ? Surprise ! Il prendra ses quartiers dans son chalet jusqu’au 24 décembre (sauf le lundi 13), avant de s’éclipser pour assurer la livraison des cadeaux. À noter que le samedi 18 et le mardi 21 en matinée, le bonhomme à la houppelande rouge se dégourdira les jambes dans le quartier Saint-Marc. Les enfants trop timides pour l’approcher pourront déposer leur lettre au Père Noël dans la boîte installée spécialement sur le parvis de l’hôtel de ville. Le Père Noël arrivera samedi 11 décembre, à 16 h, place du Général-Leclerc à Lannion. Il s’installera ensuite dans son chalet jusqu’au 24 décembre, mais s’offrira quand même une escapade dans le quart Le Père Noël arrivera samedi 11 décembre, à 16 h, place du Général-Leclerc à Lannion. Il s’installera ensuite dans son chalet jusqu’au 24 décembre, mais s’offrira quand même une escapade dans le quartier Saint-Marc. (Photo d’archives Le Télégramme) 3 Le plein d’animations Les animations monteront en puissance avec l’ouverture du Village de Noël. Au programme, du 11 au 26 décembre : des spectacles en tous genres, des ateliers créatifs, une initiation au Parkour, des déambulations musicales et autres arts de la rue, ou encore une soirée spéciale jeunes intitulée « Up ton Noël », le jeudi avant les vacances. Parmi les temps forts, « La boum du Père Noël », le 22 décembre, donnera l’occasion aux familles et aux enfants de venir danser sur différents genres musicaux, de la musique bretonne à l’électro-swing… Les enfants devraient aussi apprécier les manèges et les promenades en calèche. Pratique En fonction de l’évolution de la situation sanitaire et des directives préfectorales, le passe sanitaire devrait être exigé et le Village de Noël pourrait être délocalisé. Le programme des animations est à retrouver sur le site internet de la mairie de Lannion.