Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Jean-Valjean non coupable



Ma très chère fille Cosette,



Il y a beaucoup de choses que je t'ai cachée sur ma vie, mon passé, mon présent et même sur mon identité. Tout ce que je vais t’avouer aujourd'hui est ma vraie vie, la vérité sur tout ; et sache que si je t'ai menti c'était pour te protéger car je t’aime plus que tout.

Mais maintenant mon moment est venu, je vais quitter ce monde, te quitté...

Mais tu es ma seule famille, la seule personne que j'aime tant dans ce monde misérable.

Quand je n 'étais qu'un petit garçon mes parents moururent très tôt. J’avais une grande sœur et c 'est-elle qui m’a élevé. La vie était dure à cette époque. Un peu plus tard ma sœur rencontra un homme avec qui elle se maria et eut sept enfants. Malheureusement un jour mon beau-frère mourut, ma sœur fut dévastée ainsi que mes neveux et nièces.

Cette période a été très compliquée pour nous car l'argent ne rentrait plus aussi facilement que lorsque mon beau-frère était encore là.

Alors un jour je suis allé voler du pain pour nourrir ma famille qui était affamée. Mais j'ai été vu et dénoncé.

J 'ai été jugé coupable et ils décidèrent de m’envoyer au bagne, à ce moment-là j'avais à peu près 25 ans.

Une fois devenu bagnard, la vie est devenue dure et horrible, nous étions enchaînés, maltraités, corvéable à souhait. J'ai tenté de m'évader plusieurs fois, alors au lieu d’être emprisonné 3 ans, j’y suis resté 19 ans à cause de Javert. Je me sentais terriblement seul. Ces dix-neuf années au bagne m'ont fait énormément réfléchir sur tout. A ma sortit j’étais héberger chez l’évêque je t’épargne les détails, mais en résumé j’ai volé ses couverts en argents et ses chandeliers et je me suis enfui avec. Je voulais recommencer une nouvelle vie, avec de nouvelles personnes, une nouvelle identité. Alors je suis allé à Montreuil sur Mer et je suis devenu maire de la ville en me nommant : M. Madelaine. J’avais changé d’identité, de ville, d’univers. La vie n’était pas la même crois moi mon enfant. Puis j’ai rencontré ta mère, la première fois où je l’ai vu c’était derrière les barreaux entrain de suppliée Javert de la laissée sortir. J’ordonna alors à Javert de la laissé sortir, mais au début il ne voulait pas car il m’expliquait que c’était une prostituée. Mais grâce à mes efforts j’ai pu réussir à le convaincre de la laissée sortir. Plus tard elle tomba gravement malade et mourut, avant sa mort elle m’avait fait promettre que je devais te retrouver et m’occuper de toi. Alors c’est ce que j’ai fait. Mais entre temps avant que je vienne te chercher chez les Thénardiers j’avais appris qu’on avait retrouvé « le vrai Jean-Valjean » il prétendait s’appeler Champmathieu, alors je décidai d’aller à son procès pour me dénoncer, car je ne voulais pas envoyer un innocent au bagne tu comprends ? Quand je m’étais installé dans la salle je me souviens que tout le monde me regardait et m’appeler encore M. Madelaine, personne ne s’attendait à ce qu’il aller se passer. Quand je fis ma déclaration devant tout le monde personnes ne me croyais. Et dès que ça a été le cas je me suis enfui pour venir te chercher. Quand je t’ai trouvé tu étais dans un état misérable… Alors quand j’ai voulu te recueillir les Thénardiers ne voulaient pas, peut être que tu t’en souviens ? Alors j’ai passé un arrangement avec eux. Puis on a commencé notre nouvelle vie, d’abord à fuir ce Javert et ses officiers puis à nous retrouver dans ce couvent. Je t’ai vu grandir, tu étais tellement belle, tu vas tellement me manquer ma grande. Et puis quand je t’ai vu avec ce Marius, j’avais tellement l’impression que ma petite fille ne serait plus à moi ; j’avais l’impression de te perdre. Pardonne-moi pour tout ce que j’ai pue te cacher, si je ne t’ai pas beaucoup parler de ta mère, elle serait tellement fière de toi. Je t’aime Cosette je suis fière de toi de qui tu étais, de qui tu es et de qui tu vas devenir. Prend soins de toi et sois heureuse avec la personne que tu aimes.


Papa