Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

- Dénonce notre société capitaliste au crépuscule de la mort - Ses paroles poignantes remet en cause la théorie de Descartes. - Aujourd'hui le bonheur et l'existence se résument à posséder des choses - Les choses réduisent les êtres humains au statut d'objet. - Plus nous possédons des objets de valeur plus nous avons une place importante dans la société

- Dénonce notre société capitaliste au crépuscule de la mort


- Ses paroles poignantes remet en cause la théorie de Descartes.

- Aujourd'hui le bonheur et l'existence se résument à posséder des choses

- Les choses réduisent les êtres humains au statut d'objet.

- Plus nous possédons des objets de valeur plus nous avons une place importante dans la société

« Si j'avais si j'avais ça, Je serais ceci je serais cela n'existe pas »


- Dénonce notre société capitaliste au crépuscule de la mort


- Ses paroles poignantes remet en cause la théorie de Descartes.


- Aujourd'hui le bonheur et l'existence se résument à posséder des choses - Les choses réduisent les êtres humains au statut d'objet.


- Plus nous possédons des objets de valeur plus nous avons une place importante dans la société


- Condamne le monde de consommation dans lequel nous vivons


- Dégout de la société de consommation et de son impact néfaste sur l'Homme

- La pochette est une représentation plus qu'éloquente de notre société de consommation : on a tous un prix aux yeux des autres

-On ne consomme plus par besoin mais par désir et compétition; par rivalité mimétique.

« Faut de la dinde pour Noël », « Faut du gas-oil dans la bagnole ».


- Condamne le monde de consommation dans lequel nous vivons


- Aujourd'hui le bonheur et l'existence se résument à posséder des choses - Les choses réduisent les êtres humains au statut d'objet.


- Dégout de la société de consommation et de son impact néfaste sur l'Homme


- La pochette est une représentation plus qu'éloquente de notre société de consommation : on a tous un prix aux yeux des autres

D'un côté, la consommation renforce les liens sociaux car notre façon de nous habiller par exemple, peut améliorer notre intégration à un groupe social.


Posséder nous donne une illusion d'appartenance à un environnement social spécifique. D'un autre côté, consommer peut un engendrer un sentiment de compétitivité avec d'autres individus cela crée donc de la jalousie et de la convoitise entre chacun.

LA consommation remet-elle en cause les liens sociaux ?

J'accuse

Damien SAez

Les choses

Jean Jacques
Goldmann

Selon René Girard on achète un objet dans l'optique d'une concurrence imaginaire avec autrui

Il faut donc choisir entre confort et plaisir

https://www.tresor.economie.gouv.fr/Articles/2020/10/02/flash-conjoncture-france-la-consommation-des-menages-en-biens-progresse-en-aout

https://www.pinterest.ch/pin/715298353288928757/

https://ec.europa.eu/eurostat/statistics-explained/index.php?title=File:People_at_risk_of_poverty_by_type_of_risk.png

http://www.donnees.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/lesessentiels/essentiels/menages-consommation.html

https://www.lesechos.fr/2017/10/la-croissance-du-marche-du-luxe-est-desormais-plus-saine-178634