Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Variation génétique bactérienne et résistance aux antibiotiques

En 1928, le médecin anglais Alexander Fleming cultive des bactéries pathogènes, les staphylocoques. Il constate que des cultures ont été contaminées par une moisissure, le Pénicillium-Notatum. Avant de jeter la boîte, Fleming l'observe et constate autour du champignon, une zone dépourvue de staphylocoque.

Une découverte historique

Selon Alexander Fleming, le pénicillium produit une substance qui empêche le développement de la bactérie.


Il nomme la substance la pénicilline. Ce premier antibiotique permettera de sauver la vie de dizaine de milliers de blessés de la Seconde Guerre Mondiale.

L'hypothèse de Alexander Fleming

Pénicillium notatum

- Une découverte révolutionnant la médecine au XXe siècle.




- Qu'est ce qu'un antibiotique ?



- Quel est le rôle d'un antibiotique ?



La découverte des antibiotiques

Les modes d’action des antibiotiques

Comment lutter contre les infections bactériennes ?

- Qu'est ce que la pénicilline ?

- Qu'est ce que les staphylocoques ?

Culture de staphylocoque

Les antibiotiques de la famille des pénicillines inhibent une enzyme indispensable à la synthèse du peptidoglycane, un composé de la paroi bactérienne.

Les bactéries ainsi fragilisées, finissent par éclater.

Les staphylocoques

Pénicilline

Une bactérie avant et après traitement à la pénicilline

Réalisation d'un antibiogramme

L'origine de la résistance aux antibiotiques

Des mutations se produisent spontanément dans les populations bactériennes.

Un antibiogramme est un prélèvement de bactérie sur laquelle on a déposé des pastilles de différens antibiotiques.

Une bactérie est un organisme unicellulaire. dans lequel règne une forte pression. Sa membrane est doublée d'une paroi rigide qui permet ainsi à la bactérie de ne pas éclater.

L'origine de la résistance aux antibiotiques

Comment interpréter les résultats d'un antibiogramme

  • Si la souche bactérienne est sensible, l'antibiotique sera efficace sur l'infection.

  • Si la souche bactérienne est intermédiaire, cela signifie que la concentration d'antibiotique sera dans certains cas suffisante et dans d'autres cas non. Dans ce cas, la bactérie pourrait résister à l'antibiotique in vivo et il est donc préférable de ne pas donner cet antibiotique.

  • Si la souche bactérienne est résistante, cela signifie que l'antibiotique est inutile face à cette bactérie ou que la dose nécessaire pour la tuer devrait être beaucoup trop élevée pour être prescrite à un patient. L'antibiotique n'est donc pas adapté.

L'antibiorésistance

Qu'est ce que l'antibiorésistance ?

l'antibiorésistance est un phénomène naturel.

La résistance bactérienne est devenue un phénomène mondiale et se définit comme la capacité d'une bactérie à devenir insensible à l'action d'un ou plusieurs antibiotiques alors appelée "l'antibiorésistance"

Donc, la bactérie, responsable d’infections, est combattue grâce à des médicaments spécifiques, les antibiotiques. Mais ces êtres vivants évoluent et s’adaptent face à l’adversité. Par conséquent, ils développent des résistances.

L'origine de l'antibiorésistance

Une bactérie peut échapper à l'action d'un antibiotique, du fait d'une mutation génétique, spontanée ou favorisée par l'exposition aux antibiotiques. La résistance est alors inscrite dans ses gènes. En se multipliant, la bactérie va transmettre sa résistance aux antibiotiques à sa descendance.

Bactérie F +

Bactérie F -

Plasmide (F)

pili sexuel

chromosome bactérien

Bactérie F +

Bactérie F +

Mécanisme de transfert de gènes entre les bactéries

Les bactéries contiennent des pili sexuels à leur surface ce qu'il leurs permettent de s'accoler entre elles

Les plasmides sont des petits fragments d'ADN circulaire présents dans la cellule bactérienne et indépendants du génome bactérien.

L’antibiorésistance est le phénomène qui consiste, pour une bactérie, à devenir résistante aux antibiotiques. Les bactéries exposées aux antibiotiques évoluent et développent des mécanismes de défense qui leur permettent d’échapper à leur action.

Evolution de la résistance de la bacterie Escherichia (E. coli) aux antibiotiques de types céphaslosporines

Quel danger représente l'antibiorésistance ?