Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

La mise en place du projet republicain de 1870 à 1914

Malgré les oppositions qu’elle rencontre, comment la Troisième République finit-elle par regrouper la majorité des Français autour d’un projet politique commun ?

On démontrera cela de part l'analyse et la description de la lithographie ci-contre :

Mais avant cela :

Comprendre le contexte historique et les termes du sujet

Eytan Zaghroun 104

Voir LA DescRiption de la lithographie

Termes du Sujet

Projet Republicain : Entre 1870 et 1914, les républicains réalisent un projet dont les racines remontent à la Révolution française. Celui‑ci s’appuie sur les libertés, la démocratie parlementaire, l’égalité ou encore la laïcité.

Les oppositions démontrent que cette Troisième Republique est un régime fortement contesté.

La Troisième Republique s'étend de 1870 à 1940

Contexte

Contexte Historique

Bataille de Sedan

La Commune de Paris

SON À ACTIVER

La France durant cette période

retour

Regroupement des informations

Description de la lithograpgie

Regroupement des informations

Ces élèves alsaciens sont dans un cours d'histoire géographique où le professeur est un sergent militaire.

Ce cours à pour but de montrer aux élèves les valeurs de la République pour former de nouveaux combattants français dans cette guerre prochaine contre la Prusse

En effet, la Prusse est le pays haït, les français veulent récuperer leurs terres.

Avec cette lithographie, on voit des alsaciens prêt a tout pour aider la France dans cette guerre. Cette idée est démontrée par l'ensemble des élèves attentifs et les parents aux portes qui semblent saisit par ce cours d'histoire géographie.

En quoi cette lithographie répond partiellement à la problématique posée précedemment ?

Rappel : Malgré les oppositions qu’elle rencontre, comment la Troisième République finit-elle par regrouper la majorité des Français autour d’un projet politique commun ?

Dans un premier temps, cette lithographie démontre bien les valeurs de la République, on voit ici que les lois Jules Ferry (1881-1882) et les lois Goblet (1886) sont respectés : Une école laïque, le professeur n'est pas un homme d'Eglise, avec des cours d'enseignement obligatoire comme l'Histoire et la Géographie. On peut aussi voir sur le mur de la classe Marianne avec son bonnet phrygien et des drapeaux français.

Cette lithographie montre bien les valeurs de la République, mais cependant, elle ne parle pas de l'entièreté des oppositions présente à cette époque.

Ce qui n'est pas montré dans cette lithographie

Ce que cette lithographie ne montre pas

SON À ACTIVER

Début de la Semaine sanglante le 21 mai 1871

La majorité des monarchistes
en février 1871

Plan :

La difficultée de la mise en place du
projet républicain avant 1879

La mise en place du projet républicain
entre 1879 et 1892

Un projet républicain contesté et
consolidé

  • .

Ecole primaire
publique :

  • .

La place de la République
à Paris

L'attentat anarchiste contre la Chambre le 9 décembre 1893

  • .

On a ici les partis politiques qui sont contre la République symbolisée par Mariannne et son bonnet phrygien

Lithographie d'Alain Boscus qui montre la séparation entre l'Eglise et l'Etat

Caricature de Claude Guillaumin sur la faillite de la Compagnie du canal de Panama. On peut voir Gustave Eiffel dans le fond puisqu'il porte la tour Eiffel

Alfred Dreyfus

J'accuse d'Emile Zola, journal dénonçant les actes antisémites

Premier Congrès du Parti Radical en 1901 tenu à Paris

Conclusion

voir Analyse lithographie Eglise

Les funérailles nationales de Victor Hugo

Suffragette française

Lithographie d'Alain Boscus montrant Emile Combes qui souhaite couper le lien entre l'Etat représenté par Marianne et l'Eglise par le Pape. Voltaire, situé dans le nuage (le triangle situé dans ce même nuage représente la franc-maçonnerie) donne de la force à Emile Combes. Cette lithographie montre la séparation entre l'Eglise et l'Etat.

Conclusion

Conclusion

Cette lithographie a donc pour but de mettre en valeurs la République française. En effet, ce document est situé dans le genre de la propagande pour permettre au peuple français de croire en cette République comme ces alsaciens qui sont aux mains des ennemis. Cependant, étant de la propagande, il ne montre pas les faces cachées de la République liées à la difficultée de la mise en place (Semaine Sanglante), et les différentes contestations (attentats anarchistes).

Source

Source

Manuel scolaire

Corpus documentaire

Wikipédia

Retronews

France inter

Ce professeur montre une carte de la France et pointe les territoires perdus durant la bataille de Sedan soient l'Alsace et la Lorainne.

Il semble également posséder un papier lui rappelant son texte à évoque. Cependant, il ne semble pas l'utiliser, il connait sa leçon du bout des doigts.

D'une part, ce professeur est habillé en tenue millitaire française, or l'Alsace en 1914 ( date de paruption du journal ) n'est pas un territoire français mais prussien.

Retour

Toutes les personnes représentées par des flèches sont des Alsaciens, elles sont toutes attentives au cours de ce professeur. Les élèves sont même bouche bée.

Retour

Cette lithographie comporte nombreux symboles de la République. Cette représentation du buste de Marianne en est un exemple.

Marianne est reconnnaissable par son bonnet frigien, de plus, elle est entourée de drapeau français et sur ses côtés se trouve des textes qui semblent être aussi liés à la République

Retour

Dans ce texte, nous apprenous que ce professeur est en effet un millitaire et de surcroît un sergent .

Il semble vouloir inculquer les valeurs de la République à ses élèves Alsaciens en leur chantant l'hymne national, La Marseillaise.

Une leçon interrompue est citée, elle correspond à la date où la France a perdu l'Alsace en 1870.

Retour