Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

PrAcc

&
DévoPro

+info

Pracc&DévoPro : Pratiques d'Accompagnement et de Développement Professionnel

Comment et en quoi la ou les pratique(s) d’accompagnement utilisée(s) par l’acteur dans le travail construisent-elles son développement professionnel ?

Problématique

Présentation de la méthode de recueil de données, du terrain investigué...

Enquêtes

de
terrain

Mars-Avril, 2022

Lorena Blomme Butto : 22109882

Delphine Prout Mouronvalle : 21910536
Roxane Leblanc Lheuillier : 22100900

#01

Le bimestriel qui accompagne les étudiants de Master Sciences Education, parcours PROFA

La méthodologie

Analyse Comparative

Apports et éclairages à travers une analyse comparative des acteurs interviewés...

En bref...

Une conclusion en mouvement...

-Laurence Hamon

-Lucie Beauchet
-Jane Doe
-Pascal Casu

Comment et en quoi la ou les pratique(s) d’accompagnement utilisée(s) par l’acteur dans le travail construisent-elles son développement professionnel ?

Durant nos stages, nous avons rencontré des acteurs de l'accompagnement, des ingénieur.es de la formation et de la pédagogie, aux expériences différentes, travaillant dans des environnements et des contextes variés, nous aidant à mûrir notre réflexion...

Lors du premier semestre, nous nous étions munies de questions pour accompagner notre réflexion : en effet, comment définir la ou les relations des personnes impliquées dans l’accompagnement ? Comment l’ingénierie de formation répond au parcours de professionnalisation de la formation et de l’accompagnement ?

C

Ce qui nous a conduit à construire notre problématique...

Penser l'accompagnement...

Méthodologie de recueil de données

L'analyse de contenu est une méthode développée par Laurence Bardin. En 1977, parait la première version de l’ouvrage de référence.

A la lecture du cours de Vanessa Vidaller du 26 Janvier 2022, nous avons dégagé les thèmes qui nous ont permis de construire la grille d'entretien sur lequel s'appuie cet article : L'acteur interrogé, la place dans la structure, les pratiques d'accompagnement, le développement personnel et le développement professionnel.
Dans un second temps, nous avons procédé en une analyse verticale puis horizontale de nos entretiens.
Cette méthode était parfaitement indiquée du fait de la diversité des terrains investigués (université, entreprise privée, école de kinésithérapeute) et des acteurs rencontrés. (ingénieures pédagogiques, formatrice, ingénieur de formation). L'analyse de contenu a une fonction heuristique: découvrir des savoirs et une fonction d'administration de la preuve c'est à dire qu'elle répond à une question que l'on se pose.

Elle se définit comme une technique permettant l’examen méthodique, systématique de données pour en classer, en interpréter les éléments constitutifs, qui ne sont pas totalement accessibles à la lecture naïve.

par Roxane L.

Une ingénieure pédagogique qui construit sa réflexion...

+

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Laurence Hamon

Les pratiques d'accompagnement

Fonction et mission

Autonomie de travail

Laurence Hamon est ingénieure et conseillère pédagogique dans la cellule Innovations et Transformations Pédagogiques de l'UT1 de Toulouse. Sa mission est d'accompagner, de former les enseignant.es du supérieur dans la mise en place d'enseignements hybrides, de passer d'un enseignement "purement" traditionnel à un enseignement innovant. Elle agit au niveau opérationnel et met en oeuvre ce qui est décidé d'un point de vue institutionnel.

Les enseignant.es présentent leur projet. Elle les reçoit en rendez-vous, est à l'écoute des questions et besoins et les aide à le construire. Elle discute avec eux du syllabus et des objectifs pédagogiques, du scénario, des activités qu’ils peuvent proposer et des outils qui peuvent les aider à concrétiser ces activités.

Souvent, c'est un accompagnement administratif à travers des demandes d'informations. Ce sont des questions ponctuelles sur des plans techniques aussi. Pour la pédagogie c'est moins évident et cela dépend de l'appétence des enseignant.es. Certain.es sont vraiment très intéressé.es par la pédagogie, la transmission, les interactions avec les étudiants. L'accompagnement va varier selon les besoins exprimés par les enseignant.es et puis par rapport aux difficultés rencontrées en mettant en place l'hybridation c'est-à-dire qu'elles ou ils se confrontent aussi à des problèmes non vécus, quand ils sont dans leur pratique habituelle. L'accompagnement est très individualisé. Cela peut se faire en présentiel, par e-mail, par téléphone, en visio...Ces conseils donnés se transforment en échanges amenant la réflexion des deux parties sur des problématiques communes. Elle doit trouver des solutions mais il n'y a pas d'obligation et de prescription apportées par l'ingénieure. Elle conseille.

Elle a une autonomie décisionnelle dans la sélection des dossiers qu'elle présente à la commission et qu'elle souhaite accompagner. Elle est une voie d'information, une intermédiaire, une aide à la préparation de projets, une conseillère, une formatrice à l’hybridation, une conceptrrice de la pédagogie universitaire.

Construction de la profession

Outils d'accompagnement de travail

Des outils institutionnels sont utilisés par tous les acteurs : une plateforme pédagogique Moodle pour ce qui est à distance asynchrone, puisque l'enseignement hybride s'organise et articule des parties synchrones et asynchrones. L'outil numérique n'est pas imposé mais fortement conseillé.

Pour communiquer avec les enseignants, elle utilise la voie téléphonique, l'e-mail, les rendez-vous en présentiel...
Les échanges avec ses pairs, ou avec les enseignant.es sont considérés comme des outils de travail. C'est grâce à cela qu'elle construit son accompagnement. Elle s'adapte à chaque situation, affine son regard et peaufine sa pratique grâce aux formations continues (colloques, séminaires) qu'elle considère faisant partie intégrante de la construction du métier d'ingénieur pédagogique. (formation sur un outil, un thème...)

Elle fait de la veille pédagogique, technique. L'hybridation est une thématique très en vogue donc il y a beaucoup de colloques sur le sujet. Elle assiste à des conférences, elle échange avec ses pairs sur les concepts liés à l'hybridation. Elle suit l'actualité en terme de pédagogie, en cela elle a le sentiment de se développer professionnellement. Elle ressent une évolution tout au long de sa carrière. Elle a été enseignante dans le supérieur. Elle a acquis des compétences et les échanges avec les enseignant.es transforment ses pratiques d'ingénieure et les font évoluer.

Même si elle est encore formatrice, si elle devait être de nouveau enseignante d'une discipline, elle ferait différemment de ce qu'elle faisait au début de sa carrière, parce que l'expérience fait qu’au niveau de la conception elle aurait sans doute une préparation beaucoup plus réfléchie. Son regard se déplace sans cesse et évolue car elle a eu cette expérience d'enseignante et elle connait les difficultés que l'on peut rencontrer en tant que tel.

L'expérience de la formation est importante pour occuper son poste actuel. L'environnement, le contexte de travail, ses interlocuteurs construisent les conditions de sa profession. Elle a acquis une méthode de travail, a des réflexes qui sont devenus des formes d'économie de la réflexion. Elle les note ainsi que les activités qui murissent ses pratiques.

Elle se considère très autonome dans son travail car reconnue comme ayant le statut d'expert de l'enseignement hybridé en pédagogie universitaire. Elle suit l'actualité et est très au fait de ce qui est réalisé au niveau national et international puisque ce sont des concepts clés dans le monde entier et de beaucoup d’universités. Dans le cadre de l'ingénierie pédagogique spécifiquement, c'est une professionnelle de ces questions-là.

Perspectives professionnelles

Il y a un historique d'expériences dans ses différentes missions, ses différents établissements dans lesquels elle a pratiqué l'ingénierie pédagogique. Et puis il y a l'aspect multi projets dans l'année car elle travaille avec plusieurs équipes différentes, des équipes d'enseignants, d'autres équipes d'ingénieurs pédagogiques de l'établissement ou hors établissement. Elle multiplie les données. C'est ce qui permet aussi d'enrichir sa réflexion personnelle : "Sans doute, apporter des idées aux collègues y contribue également". C'est un effet d'entraînement. Elle forme également lors de séminaires des doctorants, des administratifs, des enseignant.es chercheur.ses.

Il y a un aspect de son métier qu'elle n'a pas encore exploré, c'est d'aller à l'étranger. C'est encore quelque chose qu'elle envisage et auquel elle ne se ferme pas. Cela pourrait être une une piste possible d'évolution professionnelle.

C'est une voie que l'université encourage à prendre pour ses étudiants, ses enseignants et son personnel en général. C'est aussi une des tendances qui existe depuis longtemps, mais qui se rapproche d'elle. Elle travaille avec la cellule Engaged qui est donc une cellule tournée vers les universités européennes avec un souci de faire travailler à l'international. Elle se dit que cela peut être aussi une opportunité d'avoir à travailler dans ce sens-là. Elle y voit la perspective d'aller échanger ave des ingénieur.es pédagogiques, d'autres pays, d'autres systèmes d'éducation, d'autres façons de faire qui viendraient enrichir ses pratiques.

"La valeur de l'accompagnement
c'est trouver des solutions.
C'est pour cela que
j'ai le titre d'ingénieur"

par Roxane L.

Une ingénieure pédagogique toujours à la pointe...

+

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Lucie Beauchet

Les pratiques d'accompagnement

Outils d'accompagnement de travail

Fonction et mission

Autonomie de travail

Lucie est ingénieure pédagogique multimédia au sein de la cellule Innovations et Transformations Pédagogiques de l'université UT1 du Capitole. Elle est rattachée au projet de campus de l'université fédérale. Elle est amenée à travailler avec d'autres ingénieur.es pédagogiques dans d'autres structures et écoles notamment pour palier aux manques d'ingénieur.es pédagogiques. Elle peut donc intervenir sur de petits projets ou sur de la création de modules.

Il y a les réseaux comme le réseau social, LinkedIn où elle va récupérer de l'information où elle fait ce qu'elle appelle du "réseautage". Et puis, il y a les réseaux institutionnels, le réseau GRAPPE, par exemple, des conseiller.ères pédagogiques, les réseaux inter-universitaires qui peuvent proposer des séminaires, des colloques, des formations et qui sont des ressources qu'elle considère comme des outils de travail.

Au quotidien, elle utilise l'outil Thunderbird pour gérer son planning et ses tâches. Elle note beaucoup via l’agenda en ligne. Puis, il y a les outils plus pédagogiques : la plateforme moodle, des petits logiciels comme Genially, de cartes mentales et des padlets. Elle utilise des outils en ligne qui permettent comme le drive de travailler sur des documents partagés, utile quand elles sont au moins deux à concevoir une formation.

Sur ce poste, elle est très libre de faire comme elle pense. Elle a la possibilité de faire beaucoup de choses. Il y a une direction à suivre mais l'objectif, c'est d'accompagner les enseignant.es sur le dispositif d'hybridation. Lucie se sent force de proposition aussi bien sur le cœur de métier qu'est l'accompagnement des enseignant.es, que sur le côté communicationnel du dispositif. C'est un travail "large" selon elle.

Elle met en œuvre le dispositif d'hybridation proposant à des enseignant.es qui ont des pratiques classiques d’enseignement d'hybrider leur formation, c'est à dire de faire des séances synchrones asynchrones. L’accompagnement passe par de la formation, de l'information, en petits groupes ou plus individualisé sur de l'information de différentes thématiques selon les problèmes remontés par les enseignant.es. Par exemple elle les aide à trouver des idées à mettre en œuvre dans telle situation d’apprentissage ou sur des points plus techniques.

Perspectives professionnelles

Construction de la profession

Elle ressent une véritable évolution à travers ses différentes expériences professionnelles vécues. Elle a été formatrice et aujourd'hui ingénieure pédagogique. Sur son poste actuel, elle a désormais le temps de la réflexion, le temps d'affiner ses pratiques et sa conception de la pédagogie dans le supérieur. Il y a un réel changement par rapport à ses précédentes missions qu'elle a pu avoir dans des entreprises privées et c’est ce qu’elle souhaitait. Elle a l’opportunité de mûrir sa réflexion sur son métier d’ingénieur grâce à ce poste dans lequel elle peut échanger sur les pratiques de l’accompagnement, tester des outils et ce avec des collègues qui partagent volontiers leurs expériences, leurs outils, leurs ressources. Elle souhaite pouvoir rester un temps sur ce poste pour pouvoir faire un premier bilan de ce qui aura été mis en place sur la cellule et faire le constat de sa pratique.

Pour l'instant, Lucie n’a pas assez de recul dans le poste pour évaluer son accompagnement mais ses conseils semblent utilisés à bon escient. Les retours des enseignant.es ou de ses collègues sont positifs. Mais elle déplore le manque de retour institutionnel. Elle considère que les échanges permettent d’avancer plus vite, mieux et plus justement. Cela vient enrichir ce qu’elle propose, lui semble nécessaire et c'est ce qui manquait dans son précédent poste. Lucie participe à des séminaires qui lui permettent de s'affirmer parce qu’elle s’est rendue compte qu'il y avait plusieurs profils d'ingénieur pédagogique : "C’est intéressant de voir dans quels domaines sont les autres parce qu’au début je me se sentais pas sûre de moi au vu de mon parcours de formatrice". Cela a permis de voir qu’elle était dans « la norme » de l'ingénierie. Certains séminaires sont orientés pour construire une équipe d’ingénieur.es pédagogiques, c’est le cas d’un séminaire organisé par le réseau PENSERA à Grenoble où elle/ils échangent avec des pairs d'origines diverses. C'est la création de réseaux, le partage d'expériences, le réseautage comme elle le nomme.

Au début, Lucie voyait la participation à ces formations comme une réelle volonté de sa part. Maintenant, c'est une partie intégrante de son travail. Elle fait de la veille pédagogique. Il y a une double fonction à cela : celle de se former et celle de continuer à apprendre pour se tenir au courant de l’actualité dans son domaine.

"Les échanges me permettent d'avancer plus vite, mieux et plus justement à travers mes nombreuses expériences de l'accompagnement "

Finalement la professionnalisation

du métier c'est..

Laurence H.

Et pour Lucie c'est aussi un point de départ...

Lucie B.

"Tout le monde a l’expérience de la formation mais sous un angle différent. On a tous été apprenant et la personne qui devient ingénieur.e pédagogique s’est probablement dit que si elle était formatrice ou enseignante elle s’y prendrait différemment. Certains étudiants ont eu des difficultés et peut être qu’ils ont une sensibilité". Elle pense que c’est ce qui a fait qu’elle s’est lancée dans la formation et après elle s’est intéressée à l'ingénierie. Elle a aussi rencontré des difficultés à l'école et à l'université. Même s'il n’y a pas d'expérience en tant que formateur.rice ou enseignant.e il y a quand même une expérience en tant qu’apprenant.e et elle est donc à considérer. Elle pense que si on est un.e enseignant.e qui ne se préoccupe pas vraiment de la réussite de ses étudiant.es et de la façon dont on apprend on sera moins bon dans sa pratique en tant qu'ingénieur.e pédagogique. Au contraire quelqu'un qui n’a pas d'expérience de l'enseignement mais qui s'est posé des questions concernant la manière d'apprendre et de transmettre peut être un.e bon.ne ingénieur.e de la formation.

Construire une réflexion

autour
de la professionnalisation
de
l'accompagnement
dans l'enseignement
du supérieur.

Etre ingénieure pédagogique c'est trouver des solutions aux problèmes rencontrés par les enseignant.es. Elle peut les apporter ou les penser avec ceux qu'elle accompagne. Il semble préférable d'avoir une expérience de l'enseignement, peu importe le public, pour construire ce métier. Comme Lucie, la participation à des formations en tant qu'animatrice ou participante, faire de la veille pédagogique font partie intégrante de leur travail et de la construction de la professionnalisation du métier. Les deux ingénieures sont unanimes quant à l'importance des échanges d'expériences qui font mûrir la réflexion autour du concept de l'accompagnement avec des pairs ou avec les accompagnés. Laurence pense que l'évolution du métier passe par une démarche de formation, se tenir au courant de l'actualité dans son domaine et échanger avec d'autres ingénieur.es dans d'autres universités à l'étranger par exemple.

par Lorena B.

+

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Jane Doe

Les pratiques d'accompagnement

Fonction et mission

Autonomie de travail

Jane Doe est formatrice dans un IFMK. Elle accompagne les étudiants de 2 ème année dans leur parcours professionnalisant et elle est également chargée d'enseignement. Pour rappel, les formateurs travaillent en binôme en charge d'une promotion.

Jane est en charge de l'enseignement d'une partie des UE de l'institut. Elle va également guider les étudiants, notamment lors des TP pour les aider à acquérir les compétences nécessaires à leur professionnalisation.

Elle va également jouer un rôle dans des relations humaines autres que formateurs /formés en accompagnant les élèves dans les difficultés qui peuvent survenir dans leur parcours d'étudiant.

Enfin elle va aussi accompagner les élèves dont elle est en charge dans la proposition et le développement de projets.
Cependant, elle déplore le manque de consensus et de directions communes au sein de l'équipe dans l'accompagnement des étudiants. Chacun travaillant en parallèle sans vraiment échanger les uns avec les autres sur les pratiques d'accompagnement.

Jane se considère comme très autonome. Elle peut notamment choisir ses jours de télétravail en respectant surtout les moments de TD/TP qui doivent être assurés en présentiel.
Elle est également totalement autonome dans le contenu pédagogique qu'elle propose aux étudiants. Elle est aussi indépendante dans ses choix d'évaluations finales. Il en est de même pour tous ses collègues.
Cependant, elle met en avant un manque de règles, de cadre. En effet chaque binôme a ses propres règles et il n'y a pas de consensus sur le fonctionnement.
Ce manque de cadre est un problème pour elle.

Quand le développement professionnel ne fonctionne plus...

Construction de la profession

Outils d'accompagnement de travail

Trois supports numériques différents sont à sa disposition: Outlook, Orion et Elfe.
Orion est la plateforme de saisie des plannings, de programmation des cours.
Elfe est la plateforme de ressources numériques. Les cours, les liens externes, les visioconférences y sont déposés. Les élèves ont leur accès et les examens se passent depuis ce support.
Le CHU met à disposition deux demi journées de formation pour chacune des plateformes avant de donner les droits d'utilisation. C'est une formation très généraliste. Ensuite se sont plutôt les collègues qui se forment plus spécifiquement les uns les autres.

Alors que son lieu de travail regroupe plusieurs instituts de formation, JD regrette le manque d'échanges et de projets transversaux.
Au sein de son propre institut, les échanges sont plutôt formalisés autour de la construction des plannings. Il n'y a que très peu de travail commun de pédagogie.

Les formations proposées sont surtout autour de la sécurité.
La politique institutionelle est que tous les formateurs devraient posséder un master. Mais en dehors de cette formation, rien n'est proposé en plus. Elle évoque la non existence de projets pédagogiques de groupe.
Elle est libre de faire des demandes mais celles-ci peuvent être refusées et sont généralement assez longues à être traitées.
Elle regrette le manque de projet d'équipe notamment en terme de formation. Son expérience précédente dans un autre institut l'avait énormément enrichie sur le plan professionnel. En effet il y avait une vraie dynamique d'échange, de formation et de recherche qu'elle ne réussit pas à retrouver sur son poste actuel.

"Travailler avec mes collègues uniquement sur des plannings ne me satisfait pas... "

Perspectives professionnelles

Les perspectives académiques peuvent être d'aller vers l'obtention d'un doctorat. Cependant même si l'institution ne l'empêchera pas, elle ne sera pas aidante. Ce travail universitaire devra se faire sur le temps personnel.
La deuxième perspective peut être de devenir directeur-trice d'un institut. Les postes étant pourvus et le nombre d'IFMK étant limité, il faut attendre qu'une place se libère pour postuler.
Il y a également la possibilité d'évoluer vers un poste de cadre supérieur dans un service de santé. Malheureusement le contexte actuel est très tendu dans les services de soin. Ainsi, devenir cadre supérieur en service de santé n'est pas perçu comme une évolution favorable. Donc, malgré tout, les postes de formateurs au sein de l'institut sont l'évolution la plus sécurisante professionnellement.

JD prépare actuellement une réorientation au sein de sa profession. En effet, sa pratique au sein de la structure ne lui a pas permis de s'épanouir sur le plan professionnel.
Elle ne ressent pas de satisfaction au travail, ses interactions avec les étudiants ne lui apportent pas ce qu'elle était venue chercher dans sa formation et elle ne trouve pas non plus la réflexion pédagogique, la réingéniérie de formation qu'elle cherchait en accédant à ce poste.

par Delphine M.

Un ingénieur de formation au sein d'un groupe international

+

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Pascal CASU

Fonction et mission

Autonomie de travail

Pour Pascal CASU, "un formateur, c'est à la fois un animateur et un créateur de formation". Une problématique qu'il développe avec passion depuis des années dans ses différents postes d'ingénieur de formation expérimenté, au sein du groupe Safran. Actuellement il est en poste dans le pilotage de projet.

Du côté de la digitalisation, le groupe Safran utlise Teams mais se laisse encore une utilisation de Webex Training pour l'animation de sessions de formation. Le passage avec Teams reste récent pour le groupe, des fonctionnalités de Webex Training leur manquent à ce jour.

Fort de son expérience professionnelle, les clients lui font confiance en tant qu'organisateur

Outils d'accompagnement de travail

Au niveau des supports de formation, Pascal utilise tous les outils d'office (PowerPoint pour animer) et Adobe Acrobat Reader pour générer des pdf.

Son outil favori reste Klaxoon pour organiser ses sessions de formation dans des environnements hybrides. En effet, Pascal pratique le jeu dans ses animations de formation et il aime jouer, il a gardé son "âme d'enfant". Klaxoon est un outil d'animation qui permet de créer des quizz, des sondages, des brainstormings, des challenges...

"Nos clients nous font

confiance en tant
qu'organisme
de formation."

de formation. Des réunions, en amont, lui permettent de bien cibler la demande du client, de bien connaître les objectifs opérationnels afin de les transformer en objectifs

généraux. Ainsi, la découpe en objectifs pédagogiques détaillés est plus fluide afin que les sessions en séquences puissent aboutir à des feedbacks et à des ajustements en interne de la formation.

Les pratiques d'accompagnement

Avec son équipe de 4 personnes, ils se réunissent tous les 15 jours afin de faire le point sur les ingénieries en cours. Ensuite, ils vont "récupérer" des animateurs dans des équipes spécifiques en fonction des savoirs recherchés. Une veille permanante est effectuée par chaque membre de l'équipe ainsi que des abonnements à des newsletters. Tous les ans, ils participent à des formations afin de rester compétitif. La dernière en date pour Pascal, étant une formation sur les méthodes Agiles. Le groupe Safran met à la disposition de ses collaborateurs les ressources, les achats de licence...nécessaires.

"Je prends énormément de plaisir à transmettre mon savoir."

Construction de la profession

Alors que Pascal était chargé de projets ou bien chargé des programmes, en passant par l'accompagnement d'équipes avec notamment son expérience d'un accompagnement avec des équipes en Inde, l'animation de formation lui manquait cruellement. Bénévolement, il s'est vu monter des ingénieries de formation et animer des sessions de formation pour son club de basket.

"Et là, j'étais même pas payé pour le faire."

A présent, il est revenu depuis 5 ans dans l'ingénierie avec une part d'animation en "face to face". Grâce au pilotage de projets, Pascal s'est donc vu offrir au sein de son groupe, la possibilité d'avoir une activité professionnelle complète et épanouissante.

Perspectives professionnelles

Le voilà à 55 ans, en fin de carrière, épanoui et accompli. "J'ai trouvé un équilibre". Sans une demande explicite de la part de sa société, il se voit bien aller jusqu'à "son repos bien mérité" sans changer de poste. L'ingénierie de formation reste un métier qui évolue tout le temps et vite. Il est bien dans cette entreprise


En passant par le pilotage de projets traditionnels tout en pouvant bifurquer vers des pilotages de projets Agile, dont il est lui même formé régulièrement, les tâches sont diversifiées et le travail d'équipe reste omniprésent. En effet, lorsqu'il s'agit de travailler avec un réseau comme l'ENAC (Ecole Nationale de l'Aviation Civile), c'est son collègue Thierry qui en prend les commandes mais tout en travaillant en collaboration étroite avec l'équipe de formation dont Pacsal fait partie avec Safran Université.

"J'ai trouvé un équilibre."

"On ne s'improvise pas ingénieur de formation."

"C'est très épanouissant à mon goût."

"Je suis en dernière ligne droite, avant, enfin un repos bien mérité à la retraite."

qui lui donne les moyens de se former, d'évoluer tout en faisant ce qu'il aime. Il vit de sa passion, il s'amuse au quotidien. Il souhaite rester à ce poste là pour développer l'activité autour des formations que Safran a dans son catalogue, voire même enrichir ce dernier avec de nouvelles formations.

Le besoin de formation

Le besoin d'échanges

La volonté d'être accompagné

L'évolution professionnelle

La formation professionnelle est une part intégrante du travail du concepteur pédagogique quelque soit l'environnement et le contexte de travail, c'est une nécessité qui répond au développement de cette profession.

L'échange de pratiques et d'expériences avec ses pairs semblent incontournables pour chaque acteur afin de mûrir la réflexion sur l'ingéniérie de formation et construire ce métier.

Si l'accompagnement est imposé, ses objectifs de départ ne sont pas atteints. Il sera considéré comme un accompagnement de surface. L'accompagnant a aussi besoin d'être accompagné au cours de sa carrière.

Elle peut passer par l'obtention d'un poste à responsabilités, par la liberté de concevoir, de créer, d'échanger, d'élargir l'horizon vers l'international, être acteur sur tous les plans ou même de quitter son poste.

Apports et éclairages

Un perpétuel cheminement, une construction primordiale...

Un développement professionnel nécessaire à la pratique de l'accompagnement

En bref...

Lors de l'analyse horizontale, nous avons pris conscience que l'absence de formation continue, d'échanges avec les pairs sur le fond et de possibilités de réflexion autour de l'ingéniérie de formation ne permettent pas le développement professionnel autour de l'accompagnement. L'impossibilité de développer ses propres pratiques d'accompagnement entraine un sentiment d'insatisfaction et une absence d'épanouissement professionnel : la liberté de concevoir à sa manière, la possibilité de se former reconnue comme faisant partie intégrante du travail, pouvoir choisir ses outils, ses méthodes, envisager une évolution de carrière réalisable contribuent donc grandement à la satisfaction professionnelle et à la construction de compétences d'expert de la formation et "de transformations identitaires dans les situations de travail en cours de carrière" (Vidaller, 2022).

par Lorena B./Roxane L./ Delphine M.