Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Une figure de la lutte contre les disciminations

la mère du mouvement des droits civiques

Rosa parks

Rosa Parks

Martin Luther King

La marche de Selma


Du 21 au 25 mars 1965 se déroule la troisième et dernière marche de Selma. Les manifestants se déplacent de la ville de Selma à celle de Montgomery. Durant cette marche, plusieurs figures importantes de la lutte contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis sont présentes. Au départ de Selma, 2 000 personnes environ sont réunies. A l'arrivée, ce sont près de 50 000 personnes qui se sont rassemblées au pied du Capitole à Washington. Après Martin Luther King, c'est au tour de Rosa Parks de monter sur la tribune et de prononcer son discours. Une chaine de télévision relaie ce moment en direct.

Rosa Parks prononçant un discours


En effet, l'épisode du bus en 1955 fut un élément déclencheur de la création du mouvement moderne des droits civiques. Une bataille avait ainsi déjà été remportée.




Ces marches auront permis au droit de vote d'être autorisé aux hommes et femmes Noires américains le 6 août de la même année.

SA VIE

Une éducation peu commune

Rosa Louise McCauley Parks, de son nom complet, a un niveau d’étude relativement élevé ce qui est rare pour les personnes de couleur à cette époque. En effet, jusqu’à ses 11 ans elle reçoit un enseignement à la maison puisque sa mère est institutrice, puis elle intègre la Montgomery Industrial School for Girls, elle poursuivra ses études secondaires à l'Alabama State University mais ne peut les achever car elle doit s’occuper de sa grand-mère ainsi que de sa mère.


Alabama State University


Une enfance peu ordinaire


Lors de son enfance Rosa Parks grandit dans une société dans laquelle les inégalités sont très marquées. Elle a par exemple vu son grand-père se tenir devant la porte de leur maison, une arme à la main, afin de protéger sa famille des attaques du Ku Klux Klan. Le racisme était très présent.


Une récompense de grande importance


Après avoir consacré sa vie à un combat dans lequel elle s'est engagée afin de lutter contre les discriminations raciales, elle est récompensée. En 1996, Bill Clinton alors président des Etats-Unis, lui décerne la Médaille présidentielle de la liberté. Il s'agit de la plus haute distinction que le gouvernement américain peut attribuer à un civil.


Rosa Parks en compagnie de Bill Clinton


Son parcours dans le militantisme


Aux côtés des symboles du militantisme pour la cause des Noirs américains, elle fonde la "National Association for the Advancement of Colored People" (NAACP) ce qui signifie "Association Nationale pour la Promotion des Personnes de Couleur". Elle s'y engage avec son mari, Raymond Parks, qu'elle a alors épousé à 19 ans.

Elle est d'ailleurs toujours en première ligne lors des manifestations.


Rosa et Raymond Parks


Son mari et elle étaient des leaders de la jeunesse de la branche locale. En effet, Rosa réalisait de nombreuses conférences. Elle s'adressait à des jeunes dans les écoles, les collèges et les organisations nationales dans le monde entier. Elle souhaitait mettre en valeur tout le potentiel et l'énergie de ces personnes qui auraient peut-être le pouvoir de changer les choses. Son objectif principal était de les motiver. Des jeunes âgés de 11 à 17 ans échangeaient avec elle et d'autres dirigeants nationaux. Ils voyageaient essentiellement comme les "Freedom Riders" dans les années 1960, en symbole. Elle encourageait ces jeunes à faire des recherches sur les personnes ayant participé activement à la paix mondiale. Elle est ainsi devenue un modèle.

Une première rébellion


Rosa Parks assise dans un bus


En 1943, Rosa Parks est déjà victime d'une discrimination raciale puisqu'elle est expulsée d'un bus par le chauffeur.


Le 1er décembre 1955, se produit un évènement qui marquera l'histoire à jamais. Lors d'un trajet en bus, alors qu'elle est assise au fond de celui-ci, le chauffeur nommé James Blake lui ordonne de céder sa place à un passager Blanc. Elle va alors refuser et s'opposer aux consignes du chauffeur qui appelle immédiatement la police. Elle est par la suite arrêtée, et après un cours passage en prison, elle écope d'une amende de 10 dollars, ce qui représentait une somme relativement importante à cette époque.


Suite à cet épisode, un jeune pasteur nommé Martin Luther King décide de lancer un boycott de la compagnie de bus impliquée privilégiant les déplacements à pied ou en covoiturage. Celui-ci est organisé grâce à des dépliants imprimés et distribués à des habitants. Il va durer 381 jours.


Martin Luther King


Le 13 novembre 1956, la Cour Suprême déclarera les lois ségrégationnistes de Montgomery illégales.