Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

La fin de la Seconde Guerre mondiale

et les débuts d’un nouvel ordre international

SOMMAIRE

1. Un monde bouleversé

3. Un monde en voie de division

A. Le bilan de la guerre en 45

B. La hiérarchie des puissances renversées

2. Un monde refondé

A. Une préparation de longue date

B. La mise en place d'un nouvel ordre mondial

A. L'ordre colonial ancien destabilisé

B. La désunion de la Grande Alliance

A. Le bilan de la guerre en 45

B. La hiérarchie des puissances renversées

Un monde bouleversé

1

A. Le bilan de la guerre en 45

Le bilan humain

  • plus de 1700 villes ont été détruites
  • 32000 entreprises ont disparu
  • 65 000 km de voies ferrées sont à refaire

URSS

  • Dresde : rasé à 95%
  • Cologne : rasé à 95%

Allemagne

  • Coventry : rasé à 95%

Royaume-Unis

  • 460 000 logements détruits
  • Le Havre : rasé à plus de 80%

France

Le bilan matériel

À l’échelle mondiale, la production industrielle de 1945 équivaut à 50% de celle de 1939 !

TRÈS

  • découverte des camps de concentration et d’extermination en Europe et en Chine
  • bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki en août 1945, décidés par le président US Harry Truman

TRÈS

  • Albert Camus qui considère que c’est le degré ultime de sauvagerie
  • Albert Einstein, père de la bombe, affirme que la maîtrise de la bombe permettra d’éviter des guerres à l’avenir

LOURD

  • pour les pays envore en guerre comme la Chine jusqu'en 1949
  • pour l'Allemagne sur sa responsabilité de la gurre
  • pour la France sur sa collaboration

Le bilan moral

C’est dans ce contexte que le monde est reconstruit… mais différemment.

B. La hiérarchie des puissances renversées

La fin de la Seconde Guerre mondiale marque la chute des puissances européennes et l’émergence de deux superpuissances

  • l’Allemagne et l’Italie sont vaincus
  • le Royaume-Uni est dépendant des E-U
  • la France manque d’être occupée, comme l’Allemagne, par les vainqueurs
  • le GPRF de De Gaulle est reconnu par les États-Unis en octobre 1944
  • en Asie, les européns ont été supplantés par les Japonais : en Birmanie (Anglais) et en Indochine (Français)

La fin de la domination européenne

Déjà affaiblie par la Première Guerre mondiale, l’Europe est en ruines en 1945.

Les États-Unis

  • Militairement, ils ont la bombe atomique et ont fait reculer les troupes de l’Axe.
  • Économiquement, ils ont financé l’effort de guerre et ont de nombreuses ressources comme du pétrole.
  • Financièrement, ils sont les créanciers du monde : ont prêté 48 milliards de dollars. Le dollar est une monnaie solide et repose sur les 2/3 des stocks d’or mondiaux.
  • Politiquement, les États-Unis ont un grand prestige : ils sont le pays de la démocratie.

L'URSS

VS

  • a subi de nombreuses pertes mais dispose d’un potentiel industriel globalement intact, avec une production industrielle en 1945 équivalent à 95% de celle de 1939.
  • Son armée est la plus grande en nombre de soldats et le pays bénéficie de l’image de pays libérateur (libération d’Auschwitz et de Berlin en 1945)

L’universitaire William T Fox les a qualifiées de « superpuissances » en 1944 : puissances militaires, économiques, technologique et culturelles qui s’imposent aux autres puissances. Ce sont ces superpuissances qui organisent la fondation du nouvel ordre international.

A. Une préparation de longue date

B. La mise en place du nouvel ordre mondial

Un monde refondé

2

La réorganisation du monde a été pensée pendant la Seconde Guerre mondiale lors de grandes rencontres qui ont permis de définir les bases de l’ordre international à venir.

A. Une préparation de longue date

Roosevelt et Churchill se rencontrent à Washington en 1942

Les acteurs et les réunions

Roosevelt et Churchill se rencontrent zvec Staline à Yalta en février 1945

réunion de Bretton Woods, qui réunit des représentants de 44 pays, dont un observateur soviétique en juillet 1944

Roosevelt et Churchill se rencontrent à Téhéran en 1943

Staline, Attlee et Truman se voient à Potsdam près de Berlin en août 1945

À partir de 1942, les membres de la « Grande Alliance », États-Unis, URSS et Royaume-Uni se rencontrent à plusieurs reprises.

  • la charte de l’Atlantique signée en 1942
  • la conférence de Téhéran prévoient la création d’une organisation internationale pour garantir la liberté et la sécurité des nations.
  • En 1944, à Bretton Woods, on fait du dollar la monnaie de référence des échanges (Gold Exchange Standard : seule monnaie convertible en or).

Les principes

  • on crée le FMI, fond monétaire international qui aide les États à stabiliser leur monnaie face au dollar
  • on crée la Banque mondiale pour aider les pays les plus pauvres à se développer, avec des prêts à des taux d’intérêt faibles.

À chaque fois ce sont les États-Unis qui imposent leur vision des choses : triomphe de la démocratie et du libéralisme. Sur ces bases, le nouvel ordre se met en place.

les principes de base du nouveau monde sont posés

Ce nouvel ordre mondial se met en place en même temps qu’on juge les criminels de guerre.

B. La mise en place du nouvel ordre mondial

Le retour à la paix passe par l’établissement d’organisations intergouvernementales (OIG). Il s’agit de garantir la sécurité collective et d’assurer le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, en toute indépendance.

Construire l'avenir

  • Création de l'ONU (Organisation des nations unies) le 26 juin 1945
  • L’ONU a pour vocation le progrès économique, social et culturel d’où la création de l’UNESCO, de la FAO (Food and Agriculture Organization) et d’un conseil de tutelle pour accompagner les colonies dans leur indépendance.
  • L’ONU dispose de forces militaires d’interposition (Casques bleus) et de mesures politiques (recommandations, enquêtes, condamnation). Ces organisations s’ajoutent au FMI et à la Banque mondiale dans les pays en reconstruction
  • En France, le gouvernement commence à appliquer le programme du Conseil national de la Résistance (1943) : garantir la justice sociale. Ce programme reprend les théories de Keynes d’avant la guerre : création de la Sécurité sociale et d’un système de retraites et nationalisation des secteurs-clés de l’économie par l’État. C’est ce qu’on appelle l’État providence (protection sociale)

  • création d'une cour de justice pour juger les dirigeants nazis.
  • Le 20 novembre 1945 s’ouvre le procès de Nuremberg contre 22 responsables allemands, jugés par des juges américains, anglais, soviétiques et français
  • En 1945, les bases d’un nouveau monde sont posées après la défaite de l’Axe. Cependant, de nouvelles tensions apparaissent.

Solder le passé

A. L’ordre colonial ancien déstabilisé

B. La désunion de la Grande Alliance

Un monde en voie de division

3

L’affaiblissement des puissances européennes marque le début du processus de décolonisation.

A. L’ordre colonial ancien déstabilisé

  • 1942, en Inde, le parti du Congrès réclame le départ des Britanniques
  • 1944, le parti marocain Istiqlal déclare l’indépendance
  • 8 mai 1945, des émeutes ont lieu en Algérie contre la France, à Sétif
  • 1947, départ des britanniques de l'Inde
  • En Indonésie, une guerre commence car les Hollandais rejettent l’indépendance réclamée par Soekarno.

L'état des empires coloniaux

au XIXe s, création du mouvement nationaliste, le sioniste

Le cas du Proche-Orient

1936, les Arabes de Palestine se rebellent contre les Britanniques à cause de la forte immigration juive

entre 1945 et 1948, les sionistes s’organisent et affrontent les Arabes et les Britanniques

1917, promesses des britanniques : création d’un grand État arabe uni et la formation d’un « foyer national juif » en Palestine

les Britanniques acceptent la création d’un seul État en Palestine au profit des Arabes

juifs proclament le 14 mai 1948 leur indépendance

une organisation des arabes unis créée en 1945 qui réunit plusieurs pays

Le mouvement de décolonisation s’engage au moment où la Grande Alliance qui a gagné la Seconde Guerre mondiale, se désunit.

Entre 1945 et 1948, cette alliance éclate, ce qui conduit à la guerre froide qui a duré jusqu’en 1991.

B. La désunion de la Grande Alliance

les États-Unis

  • sont une démocratie libérale pratiquant une économie de marché (libre entreprise, libre échange)
  • 1946, George Keenan recommande de contenir la puissance soviétique en Eurasie
  • Churchill annonce qu'un « rideau de fer » s’est abattu sur l’Europe et la divise en deux. dénonciation de la mainmise de Staline sur l’Europe de l’Est.

L'URSS

1945, les deux pays renforcent leur position militaire en Europe et dans le monde

  • et la seconde est un régime totalitaire qui pratique une économie étatisée.

L’antagonisme des deux superpuissances

1947 : l’acte de naissance de la guerre froide

25 février 1948 : " Coup de Prague" en Tchécoslovaquie

-> fin d’une démocratie qui s’était rétablie dans ce pays

Les premières crises de la guerre froide

Le 12 mai 1949, le blocus est levé. Cette crise accélère la séparation de l’Allemagne en deux : la RFA à l’ouest et la RDA

Entre 1948 et 1949, pendant 11 mois "Blocus de Berlin" entre l’URSS et l’Occident

CONCLUSION

  • disparition de l’Axe met fin à la guerre
  • mais de nouvelles tensions surgissent pendant que le monde s’occupe à se reconstruire.
  • 1945 est l’année 0, celle de la reconstruction et celle d’une nouvelle page de l’histoire marquée par la guerre froide et la décolonisation.