Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Au cours de ce genially, vous devrez cliquer sur les icônes et images pour avoir des informations supplémentaires; ou pour passer à la page suivante.

La société féodale
au Moyen Âge en Occident

Chapitre 4

(XIe - XVe siècles)

11e (années 1000) - 15e (années 1400)

Le Moyen Âge

Le Moyen Âge est une longue période de l'histoire qui a duré 10 siècles. Il succède à l'Antiquité.

Les historiens considèrent qu'il commence en 476 (Ve siècle),
avec la chute de l'Empire romain d'Occident.

Il se termine plus de 1000 ans après, en 1492 (XVe siècle),
avec l'arrivée de Christophe Colomb et des Européens en Amérique.

Le Moyen Âge peut aussi être appelé : l'époque médiévale.

L'adjectif "médiéval", fait référence à cette période.

(Exemples : sociétés médiévales, l'art médiéval, etc.).

L'Occident est le nom donné aux territoires chrétiens de l'Europe de l'Ouest. Aujourd'hui, cette expression englobe aussi l'Amérique du Nord, l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

Pour passer à la page suivante, clique sur le royaume de France.

La féodalité est une organisation dans laquelle les territoires sont divisés en plusieurs fiefs (terres), qui appartiennent à des seigneurs.
La société est hiérarchisée entre trois classes inégales.
Celles et ceux qui combattent (les seigneurs, chevaliers et chevaleresses),
qui prient (les clercs) et qui travaillent (les familles paysannes).

La féodalité : organisation dans laquelle les seigneurs dominent des fiefs (terres).

La société est divisée en trois classes inégales, celles et ceux qui combattent, qui prient et qui travaillent.


Pour passer à la page suivante, clique sur la chevaleresse.

Leçon 1 :

Des sociétés rurales

Leçon 2 :

Les seigneuries

Leçon 3 :

Les relations paysans-seigneurs

Problématique

Comment s'organisait la société féodale en Occident au Moyen Âge ?

Leçon 1 : Des sociétés rurales

I) L'augmentation
des terres agricoles

II) L'augmentation
de la population européenne

Une société rurale : une population qui vit majoritairement à la campagne et qui travaille dans l'agriculture.

I) L'augmentation des terres agricoles

Cartes d'une partie des forêts d'Europe au Moyen Âge

1

2


Présenter un document :

Nature : le type de document (carte, article, photographie, gravure...)

Titre de l'œuvre. Il est souvent en italique ou entre guillemets "..".

Auteur : l'auteur du document. Il peut être inconnu : auteur anonyme.

Date : de publication de l'œuvre. Elle peut être inconnue : date inconnue.

Source : l'endroit d'où il provient. Elle peut être un musée, un livre...



Miniature, Chroniques de Halnaut. XVe, Bibliothèque royale de Bruxelles



Elle représente une scène de défrichement :

une destruction des forêts pour rendre le sol cultivable.


Avec une grande hache en fer, on peut facilement abattre les arbres. La charrue, inventée au XIIe siècle, permet d'arracher les souches et de labourer plus facilement les nouvelles terres.

Carte de gauche : vers l'an 1000

Carte de droite : vers l'an 1300

Enluminure, Livre du régime des princes, Gilles de Rome, XVe siècle, Bibliothèque nationale de France (BNF), Paris.

3

Celui-ci sème les graines.

Ce paysan fouette le cheval afin qu'il avance.

Ces coups provoquent des douleurs aux animaux.


A ses pieds se trouve la herse, un outil avec des piques, utilisé après le passage de la charrue pour enfouir les semences.



La herse est tirée par le cheval. Celui-ci porte un collier d'épaule qui permet de tirer des charges plus lourdes qu'un collier de cou.



Ce paysan utilise une charrue, un instrument utilisé en agriculture pour labourer les champs afin que les graines semées par les paysans puissent pousser.

Les charrues sont tirées par des animaux qui peuvent supporter une lourde charge, comme des chevaux et des bœufs.





Ce paysan utilise un fléau qui sert à battre les épis de blé pour récolter le grain.




Ce paysan tient une faucille, un outil utilisé pour couper les végétaux.



Au dessus de ce paysan se trouve le moulin à vent, reconnaissable grâce à ses ailes en bois. Les paysans l'utilisent pour moudre (broyer) le grain afin de produire de la farine.


Clique sur certains paysans pour découvrir ce qu'ils sont en train de faire

et les innovations techniques qu'ils utilisent.


Ces innovations permettent de pratiquer l'agriculture et d'augmenter les récoltes !

II) L'augmentation de la population européenne

Graphique sur l'évolution
de la population européenne
au Moyen Âge

4

"Notre capacité à chiffrer les êtres humains du Moyen Age est très limitée : nous ne disposons de presqu’aucun chiffre – et le peu que nous avons concerne les tous derniers siècles de la période [...]. Notamment grâce à des recherches archéologiques, à l’anthropologie (étude des êtres humains), à une lecture fine des sources fiscales (impôts) et militaires, les historiens sont parvenus à des estimations."


D'après Fabien Paquet, "La population de l'Occident au Moyen Âge", www.lhistoire.fr

Leçon 2 : Les seigneuries

I) Les seigneurs

II) Les lieux de la seigneurie

Une seigneurie : L'ensemble des terres et des personnes soumises aux pouvoirs d'un seigneur.

I) Les seigneurs

1 - A

1 - B

2

Un blason est un symbole qui représente une famille noble. Il peut aussi être le symbole d'une ville, d'une région et d'un pays. Ils peuvent être représentés sur une armure, un écu (bouclier), une bannière (drapeau).


Blason de la famille d'Agoult, des nobles du sud de la France


Blason de Sarcelles (avec trois merlettes)


Toile de Renaud III de Bourgogne (1093 - 1148), Edouard Baille, XIXe siècle, cathédrale Saint-Jean de Besançon, Besançon. Cette toile a été réalisée à partir de copie de fresques datant du XVe siècle.



Un seigneur est une personne qui domine des paysans et des terres.


Les seigneurs sont des nobles, ils ont un titre de noblesse (duc/duchesse, comte/comtesse, marquis/marquise...) et appartiennent à une classe privilégiée.


Certains seigneurs sont des religieux, ils font partie du clergé (ensemble des clercs : hommes et femmes ayant consacré leur vie à Dieu). Tous les autres sont des seigneurs laïcs, tous ceux qui ne travaillent pas pour l'Eglise.

Un blason est un symbole qui représente une famille noble. Il peut aussi être le symbole d'une ville, d'une région et d'un pays. Ils peuvent être représentés sur une armure, un écu (bouclier), une bannière (drapeau).


Blason de la famille d'Agoult, des nobles du sud de la France


Blason de Sarcelles (avec trois merlettes)

Miniature du Liber feudorum Ceritaniae, vers 1200-1209.

Elle représente une cérémonie d'hommage entre un suzerain : un seigneur important qui accorde un fief (une terre) à son vassal : un seigneur qui dépend d'un suzerain et qui lui doit des services.



La cérémonie d'hommage


" Le comte demanda au futur vassal s'il voulait devenir son homme et celui-ci répondit : "Je le veux" et ayant joint les mains que le comte enveloppa des siennes, ils se lièrent par l'accolade (prendre dans les bras).

En second lieu, celui qui avait fait hommage s'engagea [...] en ces termes "Je m'engage à être fidèle au comte Guillaume [...]". Ensuite, au moyen d'une baguette qu'il tenait en main, le comte donna l'investiture (remise du fief) à tous ceux qui lui avaient fait hommage par serment."


Gilbert de Bruges, Hommage au comte de Flandre, 1127


II) Les lieux de la seigneurie

Village

Eglise

4

La réserve

Ce sont les terres qui appartiennent au seigneur.

Elles sont cultivées par des serfs : des paysans non libres, qui appartiennent aux seigneurs. Ils vivent sur cette partie de la seigneurie.

Les tenures


Il s'agit des terres agricoles que le seigneur confie aux paysans pour qu'ils les cultivent et qu'ils se nourrissent.

Le château du seigneur

Le château est la résidence du seigneur et de sa famille. Il est souvent situé en hauteur, dominant les terres et les personnes de la seigneurie. Dès le XIe siècle, les châteaux en bois sont remplacés par des constructions en pierre.




Le village

Le moulin du seigneur

Ce moulin utilise l'eau comme énergie pour moudre les grains pour faire de la farine.

Il appartient au seigneur. Les paysans doivent payer une taxe pour s'en servir.

Le four du seigneur

Le four permet de cuire certains aliments comme le pain et la viande. Il appartient au seigneur. Pour l'utiliser, les paysans doivent payer une taxe.

Le pressoir du seigneur

Le pressoir est un instrument qui permet de presser les fruits (pomme, raisin, olives...). Il appartient au seigneur qui le met à disposition des paysans. Mais pour l'utiliser, les paysans doivent payer une taxe.



L'Eglise

Au Moyen Âge, l'église catholique tient une place importante dans la société.

Elle rythme la vie des femmes, des hommes et des enfants.

Tous les dimanche, ils assistent à la messe du prêtre.

Ils doivent également réaliser plusieurs sacrements : des rites sacrés censés rapprocher le fidèle de Dieu. C'est le cas par exemple du baptême, du mariage, et de l'extrême onction (au moment de mourir).



Le péage

Il s'agit d'une taxe que le seigneur fait payer aux personnes et marchandises qui passent par certains ponts ou chemins de la seigneurie.

Une seigneurie est l'ensemble des personnes et des terres soumises à un seigneur. Au Moyen Âge, la France est divisée en plusieurs seigneuries.


Clique sur les 9 lieux de la seigneurie pour les découvrir !

Leçon 3 : Les relations paysans - seigneurs

I) La domination des seigneurs

II) Les conflits

I) La domination des seigneurs

1

2


Devant le seigneur et ses officiers siégeant dans une salle du château, des habitants de la seigneurie viennent payer leur impôt. L'auteur de cette enluminure imagine la scène à laquelle il était peu habitué. En réalité, la plupart des impôts étaient versés en nature (les récoltes), à l'extérieur dans la cour du château.


Les pouvoirs du seigneur


"Le seigneur détient le pouvoir de commandement [droit de ban] sur sa population. Il possède un pouvoir militaire (il assure la défense du territoire). Il peut imposer des corvées (travail obligatoire et gratuit) [...]. Il détient un pouvoir de justice (il juge les paysans et peut les condamner à la pendaison) et le pouvoir de lever des redevances (impôts et services qu'un paysan doit à un seigneur). Le seigneur peut construire des installations collectives et obliger le paysan à les utiliser contre des redevances. Le seigneur est propriétaire de toutes les terres. Les paysans installés sur des tenures sont des locataires. Il a le devoir de les protéger."


D'après B.Dumézil, La société médiévale en Occident, Ellipses, 2006

II) Les conflits

3

« La Grande Jacquerie est une révolte paysanne survenue dans plusieurs régions du nord de la France (dont l'Île-de-France) à partir de mai 1358 […].

Les causes de la Jacquerie sont multiples. Le monde rural connaît alors une grande misère des campagnes dévastées par les armées françaises et anglaises, pendant la Guerre de Cent Ans (guerre entre la France et l'Angleterre de 1337 à 1453). Les révoltés s'en prennent surtout à la noblesse qui n'assure plus son rôle traditionnel qui est la défense de la population (en échange de quoi les paysans acceptent de payer des impôts seigneuriaux). […]

[…] Comme dans toute révolte paysanne, les insurgés s'en prennent aux symboles de la société nobiliaire. Les châteaux sont attaqués, les familles des chevaliers sont massacrées. […] La Grande Jacquerie dura environ deux semaines. La principale troupe paysanne est écrasée les 9 et 10 juin à Mello, par l'armée de nobles (environ 3 000 hommes) […] Pour réparer les dégâts faits à leurs biens les seigneurs augmentèrent leurs prélèvements sur la production des paysans. »

D'après « Grande jacquerie », https://vikidia.org


Maintenant, vous allez devoir écrire un texte...

Compétence travaillée : écrire pour structurer sa pensée