Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Les femmes dans l'e-sport

1990

Heather Martin

jeune prodige au mondial de Nintendo

Kayane

dans le top 8 de l'EVO sur SoulCalibur VI

Ewok

une année riche en moments forts

G2 Gozen

annonce d'un roster 100% féminin pour Valorant

2018

2019

2021

Moments forts

Chiffres clés

15%

de femmes dans les compétitions parmi tous les joueurs

28%

femmes spectatrices d'e-sport parmi tous les spectateurs

Sasha "Scarlett" Hoyston

Joueuse compétitive de StarCraft II

Katherine « Mystik » Gunn

Joueuse compétitive de Dead or Alive 4

Eefje « Sjokz » Depoortere

Présentatrice et journaliste e-sport

Icônes

En 1990, la NES (Nintendo Entertainment System), console de jeu de Nintendo est à son apogée. Afin de relancer la vente de sa console en attendant l’arrivée de la Super Nintendo, le constructeur japonais organise un tournoi e-sport aux États-Unis. Pour l’époque, c’était déjà une incroyable avancée. 29 étapes de qualification se déroulent à travers tout le territoire nord-américain où les joueurs sont séparés par groupe d’âges. A cette époque, le niveau e-sportif des joueurs et des joueuses se mesure par le score que ceux-ci arrivent à obtenir dans les jeux-vidéos.

Le tournoi se déroule ainsi : les participants ont 6 minutes et 28 secondes pour obtenir un maximum de points sur les jeux Super Mario Bros (jeu de plateforme), Red Racer (jeu de course) et enfin Tetris (jeu de puzzle).

Parmi les 90 participants finalistes, une seule fille en fait partie : Heather Martin, 11 ans, venue d’Oklahoma après que son score incroyable sur Tetris lui ait permis de décrocher sa place.

Malheureusement, le jour de la grande finale, stressée, la jeune américaine de 11 ans se rate sur Red Racer et perd sa chance de décrocher le titre. Elle termine tout de même la compétition avec 535 000 points.

Nous arrivons fin 2018, SoulCalibur VI, jeu de combat en 3D, sort enfin, six ans après l’opus précédent. Le jeu rencontre un énorme succès et c’est tout naturellement que la scène compétitive autour de ce jeu se crée. Marie-Laure Norindr plus connue sous le nom de Kayane attend impatiemment le jeu et s’est immédiatement mise à l’entraînement pour faire partie des meilleurs joueurs ! L’année suivante, la plus grande compétition de jeu de combat au monde : l’Evolution Championship Series (EVO) se déroule à Las Vegas.

Évidemment, la française y participe et se mesure aux plus grands joueurs du monde de SoulCalibur VI. Après une prestation exemplaire, celle-ci se hisse dans le Top 8 de ce tournoi si prestigieux. Une vraie consécration pour Kayane, fan de la licence depuis ses 7 ans.

10 ans après avoir loupé d’une seule place le Top 8 à l’édition 2009 de l’EVO, la française parvient enfin à atteindre le plus haut niveau de la sphère e-sportive.

“C’est le rêve de tout joueur d’arriver un jour dans le Top 8 d’un EVO. Pour moi, c’est un rêve qui s’est réalisé”, explique Kayane à ESPN le lendemain de sa victoire.



En 2019, les femmes e-sportives se font de plus en plus connaître et vivent de nombreux moments forts en compétition. Concernant les jeux se jouant en équipe, c’est le jeu-vidéo Fortnite (jeu de battle royal*¹) qui fait le plus de bruit.

Parmi les équipes e-sport qui participent aux compétitions Fortnite, la célèbre structure FaZe Clan en fait partie. Celle-ci a fait le pari de sponsoriser Ewok, une joueuse née sourde de 13 ans qui a participé à la Coupe du Monde de Fortnite l’été précédent.

Bien qu’elle n’ait pas fait partie des derniers finalistes, la joueuse a participé au tournoi en duo et a donné 20 000$ à une association d’aide aux refuges d’enfants.

*¹ : jeu de survie et de tir


En 2021, après Dignitas, Guild, Cloud9 ou encore Complexity Gaming qui sont de très prestigieuses structures e-sport, c’est au tour de G2 Esports d'annoncer une équipe 100% féminine pour VALORANT (jeu de tir). L'équipe espagnole, qui n'a pas réussi à se qualifier pour la finale du VALORANT Champions Tour (tournoi phare du jeu), avec les hommes, disposera désormais d'une équipe féminine du nom de G2 Gozen.


La nouvelle équipe de la structure est composée des Suédoises juliano et zAAz, de la Norvégienne mimi, de la Néerlandaise Petra et de la Serbe aNNja. Les quatre premières ont l'habitude de jouer ensemble puisqu'elles faisaient partie de la même équipe les années précédentes.