Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Info

La gravure « La vraie et la fausse Eglise », datant de 1547, a été réalisée par l’artiste allemand et protestant Cranach. Il s’agit d’une œuvre de propagande religieuse. Cette gravure est une allégorie de la Réforme Protestante. Elle oppose de façon symétrique le catholicisme et le protestantisme. Les cérémonies et les pratiques protestantes sont mises en valeur tandis que celles des catholiques sont représentées de manière péjorative. C’est grâce à cela que nous pouvons savoir avec certitude que l’auteur de cette gravure est protestant. A droite, là où est représentée la religion catholique, l’argent est au premier plan et rappelle le vice de la cupidité, tandis que Dieu porte un œil coléreux sur la scène. On peut voir que Cranach pense cette religion gouvernée par le diable par l’omniprésence de celui-ci. A droite, au contraire, les fidèles sont de toutes classes sociales. Le ciel est clair et s’oppose avec le ciel enflammé de la religion catholique. Autrement dit, Cranach oppose le paradis et l’enfer. Jésus-Christ, en haut à gauche, est le seul intermédiaire entre Dieu et les Hommes. Aux nombreuses écritures présentes sur la partie gauche de la gravure, l’artiste nous montre que les protestants avaient une lecture de la religion se basant uniquement sur la Bible tandis que les catholiques agissent selon leurs intérêts.

Pardon des péchés contre des dons. Le Pape compte les revenus rapportés par la vente des indulgences.

Assemblée des croyants (hommes, femmes, enfants, différents statuts sociaux)

Séparation

A gauche, la "Vraie Eglise"=Eglise protestante

A droite, la "Fausse Eglise"=Eglise catholique

Prêtre représenté sous les traits d'un moine

Public autour de la chaire

Prêtre faisant la messe dos aux fidèles

Moines s'apprêtant à festoyer

Procession pour vénérer un intercesseur (saint...) (les protestants rejettent les intercesseurs).

Extrême-onction administrée au malade ou mourant pour qu'il puisse accéder au paradis (rejetée par les protestants).

Dieu est violent et en colère contre l'Eglise catholique. Le feu a une fonction purificatrice.


Un animal, symbole des évêques, souffle à l'oreille du prêtre.

Eucharistie

Pasteur représenté sous les traits de Luther. Il n'est pas un prêtre et transmet la parole de Dieu en s'appuyant sur la Bible.

Baptême, conservé par les protestants pour marquer l'entrée dans la chrétienté

Dieu calme et paisible, serein

Jésus-Christ

Agneau représentant la Sainte Trinité

Crucifixion pour la rédemption des hommes

Omniprésence de l'écrit. La Bible est la seule source de la foi.