Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Le cercle vertueux de la lecture

Le cercle vicieux de la lecture

Eduscol

Pour aller plus loin



Le quart d'heure lecture

Afin de donner à chacun le temps de lire pour lui-même, les écoles élémentaires, les collèges et les lycées sont encouragés à organiser des temps banalisés de lecture du type « quart d'heure lecture ». Il s'agit de prévoir un temps quotidien, partagé collectivement, de lecture personnelle : 15 minutes environ sont consacrées à une pause lecture afin que chacun dévore le livre de son choix.




Quand ?

Un temps ritualisé :
même heure
même jour ou tous les jours

Un créneau horaire le plus approprié et adapté au contexte de l’école

Un temps décidé par tous :
la classe
toute l’école

Un temps opportun :
déterminé en fonction des contraintes (pause méridienne, retour récréation, entrée en classe…) => éviter la fin de journée

15 minutes par jour :
« En lecture, chaque minute compte… »

Quoi ?

Des livres provenant...
* de l’école, de la bibliothèque, de la médiathèque, de la maison…
* empruntés ou personnels…

- des albums

- des documentaires

- des romans

- des BD

- des livres audio, des histoires racontées…

Des livres choisis pouvant être associés à des projets : semaine de la littérature, festival de Ruelle, nuit de la lecture, semaine de la presse…

- des carnets de voyages

- des recueils de poésies

- des magazines

- des journaux

- des nouvelles

- des biographies

Comment ?

Je suis lecteur autonome
Je choisis seul MAIS le livre devra être accessible tout de suite (préparé à l’avance s’il faut) et je me fabrique un marque-page si besoin.

Je suis un lecteur peu ou pas autonome
Je peux être associé à un binôme (solution coopérative), je peux aussi écouter des livres audios.

Tout est prêt avant de commencer
Tout le monde connaît le fonctionnement.

Je suis plus petit (maternelle, début CP...)
L’enseignant ou un camarade lecteur peut venir lire à haute voix un livre.

Pourquoi ?

Où ?

Photos prises dans des établissements mettant déjà ce dispositif en place. Les lieux annexés peuvent être variés. Pour faire défiler les photos, cliquer sur les flèches "à l'intérieur" de la page.

Qui ?

Tous les élèves de la classe, de l’école

Tous les adultes présents dans l'école :
ATSEM, AESH, services civiques, personnel communal, enseignants ...

Accessibilité

* lorsque c'est la compréhension qui fait obstacle :

* lorsque c'est le décodage qui fait obstacle :

* lorsque c'est l'attention et/ou l'assiduité qui font obstacle :

Cliquer sur les icônes bleu pour accéder à quelques pistes de réflexion.

* possibilité d'un point écoute : audio livres, accompagnés de l'objet livre dès que possible
* lecture par un lecteur expert
* lecture par l'enseignant pour un groupe d'élèves
* lecture en binôme : une page sur 2...

Proposer des modalités de lecture variées :

Proposer des possibilités de lectures variées :

* livres en édition "dys" (syllabes en couleurs, groupes de souffle respectés, lignes de la taille de l'empan visuel...).
* livres en édition "malvoyants" avec des caractères et espacements plus gros.

En parallèle, sur des temps de classe dédiés, on pourra travailler en ateliers sur l'automatisation de la correspondance grapho-phonémique pour les élèves faibles déchiffreurs ou ayant besoin de gagner en rapidité et l' enseignement des stratégies liées à la fluence (cf magistère "De la fluence à la fluidité de lecture")

Lorsque le décodage est encore coûteux...

Proposer, entre autres, des livres sur des thèmes et univers connus et que les élèves apprécient :

Proposer des possibilités de lectures variées :

* albums, BD et romans graphiques quelque soit l'âge des élèves.
* livres de Français Langue Etrangère pour jeunes, à partir du CM (thématiques en lien avec l'âge des élèves mais avec un lexique plus accessible). L'idée sera d'aller peu à peu vers des textes plus complexes.

En parallèle, sur des temps de classe dédiés, on travaillera les stratégies de compréhension avec les élèves.

Lorsque la compréhension est fragile...

* Mettre à disposition des boîtes thématiques, avec des livres de niveaux de lecture différents, permettant le choix.
* Proposer des livres sur les centres d'intérets des élèves pour susciter l'appétence.
* Permettre aux élèves d'apporter leurs propres livres.

Expliquer aux élèves et familles ce qu'est le "quart d'heure lecture", ses enjeux et son fonctionnement

Penser une progressivité de l'activité (sur l'année, sur le cycle voire sur l'école)

* le temps de lecture peut être plus court dans un premier temps.
* les modalités de lecture peuvent évoluer au cours de l'année selon les possibilités de chacun.
* albums, BD et romans graphiques quelque soit l'âge des élèves.
* livres de Français Langue Etrangère pour jeunes, à partir du CM (thématiques en lien avec l'âge des élèves mais avec un lexique plus accessible). L'idée sera d'aller peu à peu vers des textes plus complexes.

Lorsque l'attention et l'assiduité sont fugaces...

Ritualiser au maximum l'activité et faciliter l'organisation matérielle

* réaliser l'activité sur un même créneau horaire, avec un fonctionnement similaire.
* disposer les livres du quart d'heure lecture au même endroit ("caisses" de livres par ex).
* permettre aux élèves de laisser leur livre en classe (pour éviter les "oublis").

Permettre aux élèves de visualiser le temps qui passe

* utiliser un "time timer" ou logiciel comme Classroomscreen pour matérialiser le temps qui passe.
* montrer sur la pendule de la classe jusqu'à quel moment on doit lire...

Points de vigilance

Tous avec un livre !

Ce n’est pas le silence qu’on impose mais l’acte de lire qui va imposer le silence dans ce quart d’heure lecture.
« Faire silence, c’est se retrouver avec soi-même, retrouver un rythme, une temporalité interne. »

Si on veut optimiser les 15 minutes de lecture, les temps de préparation et d’installation devront être anticipés.

On n’évalue pas des compétences de lecteur mais on crée une habitude.
On fait en sorte que le livre revienne au cœur de nos vies. On voit évoluer l’élève dans son rapport aux livres, à la lecture. Cette ambition ne peut être gagnée que sur du long terme.

Garder la double polarité à l’esprit

Un temps de respiration individuelle

Un temps de respiration collective

On fait la même chose en même temps et pour autant on est sur des projets de parcours de lecture complètement personnel.
C’est l’occasion de se retrouver avec soi-même mais entouré par les autres.

Accepter que les relations adultes-enfants dans cet espace-temps très spécifique soient modifiées parce que tous les acteurs seront face à leur livre.

Pourquoi ce n’est pas une discipline scolaire ?

Silence !

Des témoignages de mises en oeuvre

Source : CAP'tv La chaîne de l'académie de Nice

Source : https://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p1_1682919/silence-on-lit