Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

ROME, DU MYTHE À L’HISTOIRE

Activités

6ème - Chapitre 5

Thème 2 : Récits fondateurs, croyances et citoyenneté dans la Méditerranée antique au Ier millénaire av. J.-C.

Enseignant-es

EDUSCOL

Compétences

Quelques informations avant de démarrer le chapitre avec vos élèves en SEGPA ou ailleurs :


  • La présentation genial.ly est libre d'accès, elles s'accompagnent d'un livret élève et enseignant que vous pouvez retrouver ici ;
  • Le lien genial.ly s'intègre très bien dans les ENT;
  • Les traces écrites apparaissent au bout de 60 secondes pour éviter de troubler l'attention de l'élève ;
  • La flèche sous la trace écrite représente les savoirs minimaux à avoir en tant qu'enseignant, ce sont aussi des compléments d'information pour les élèves ;
  • Certaines traces écrites sont accompagnées de vidéos, de cartes, de podcasts... Ces compléments sont indiqués par des pictogrammes ;
  • Les activités peuvent se faire à la maison ou en classe, il en va de votre liberté pédagogique ;
  • Les réponses des activités arrivent a bout de 4 min, un compte à rebours de 3 min apparait au bout d'une minute le temps de lire la consigne avec les élèves ;
  • Des erreurs subsistent encore dans toutes ces ressources, n'hésitez pas à me contacter pour me l'indiquer ;
  • Satisfait-e-s ? Dites-le-moi sur Twitter ou par mail !


Bonne séquence


Jonathan ANDRÉ

Récits fondateurs, croyances et citoyenneté dans la Méditerranée antique au Ier millénaire av. J.-C.

L’intitulé du thème articule l’étude autour d’un espace, la Méditerranée au Ier millénaire avant J.-C., et de trois civilisations anciennes : la Grèce antique des cités, Rome et la civilisation des Hébreux. Cette étude est centrée sur les faits religieux, déclinés sous les trois aspects du récit fondateur, des croyances et de la citoyenneté, ce dernier aspect renvoyant à la religion civique. Il s’agit donc pour les élèves de saisir la place structurante de la religion dans les sociétés antiques, et son lien avec l’identité des différents groupes humains (le peuple hébreu, Rome, les cités grecques). D’autre part, la notion de « patrimoine commun » présente dans les « démarches et contenu d’enseignement » renvoie aux racines de la civilisation européenne. Il importe de valoriser ici le lien avec le programme de français du cycle 3 qui prévoit, en classe de sixième, l’étude des « récits de création ». Il s’agit enfin de clarifier la question du rapport entre l’histoire et les croyances, mais aussi entre l’histoire et le mythe comme cela est précisé dans le domaine 3 du socle : « En histoire plus particulièrement, les élèves sont amenés à distinguer l’histoire de la fiction ».

Problématique :

Comment Rome, cité aux origines mythiques, affirme-t-elle sa domination en Méditerranée au Ier millénaire avant J.-C. ?


Compétences travaillées :

  • Raisonner, justifier des démarches et des choix effectués ;
  • Pratiquer différents langages en Histoire et en Géographie ;
  • Se repérer dans le temps et dans l’espace ;
  • Analyser et comprendre un document.


Ce que je dois connaître/savoir faire à l’issue de cette partie :

  • Découvrir le mythe de la fondation de Rome ;
  • Apprendre à faire la différence entre ce qui relève du mythe et ce qui relève de l’histoire ;
  • Découvrir les différentes formes de gouvernement qui se succèdent à Rome.

1. Le mythe de la fondation de Rome

2. L'utilisation du mythe par Jules César et Auguste

4. Synthèse

5. Sketchnote

6. Evaluation

Sommaire

Au Ier siècle av. J.-C., le poète Virgile fait le récit de l'épopée d'Énée, présenté comme l'ancêtre des Romains. À la même époque, Tite-Live raconte la légende de Romulus et Rémus. À travers ces récits, les Romains souhaitent rattacher leur histoire au monde des dieux et à l'héritage du monde grec.

Partie 1 - Le mythe, raconté par les auteurs romains

Activités

Le mythe de la fondation de Rome commence avec Énée, fils de la déesse Vénus et héros de la guerre de Troie.


Mythe : Un mythe est un récit légendaire qui raconte les actions des dieux, héros, créatures ou mortels.

Énée, l'ancêtre des Romains d'après Virgile

Au Ier siècle av. J.-C., Virgile raconte l'histoire d'Énée dans son poème l'Énéide. Au XIIe siècle av. J.-C., Énée fuit Troie, ravagée par la guerre avec les Grecs menés par Achille. Après un périple qui l'amène à traverser une grande partie de la Méditerranée, Énée s'installe sur les bords du Tibre, le fleuve qui traverse la future Rome. Énée y épouse la fille d'un roi et donne à son peuple le nom de « Latins », dont il devient ensuite le roi.


Le récit de la fondation de Rome est réalisé pratiquement en même temps que celui d'Énée, par l'auteur romain Tite-Live, au début du Ier siècle av. J.-C. Romulus y est décrit comme le fondateur de Rome.

Romulus, fondateur de Rome d'après Tite-Live

Les recherches menées par les archéologues ne permettent pas de confirmer les récits des auteurs romains. Ces recherches confirment cependant une installation très ancienne de populations à Rome et une monarchie du VIIe siècle av. J.-C., jusqu'à la fondation de la République en 509 av. J.-C.

Du mythe à l'histoire

Des recherches archéologiques prouvent une occupation ancienne à Rome. Il n'existe aucune trace archéologique des origines troyennes de Rome, ni de l'existence de Rémus et Romulus. On sait seulement que des relations existaient entre le monde grec et l'Italie à la fin du IIe millénaire av. J.-C.


Sur la colline du Palatin, l'une des sept collines entourant la cité romaine, les archéologues ont cependant découvert des traces de cabanes datant du milieu du VIIIe siècle av. J.-C., et un mur datant de la même époque.


Ces vestiges confirment l'installation ancienne de deux peuples de bergers et de paysans, les Latins et les Sabins, au bord du Tibre, sur l'emplacement des sept collines, sur le site de Rome. Pour les archéologues, c'est la preuve qu'une cité a bien été fondée à la même époque que celle de la légende de Romulus, au VIIIe siècle av. J.-C. Mais ils ne peuvent pas affirmer que ce dernier en a bien été le fondateur car il n'en existe aucune trace.

Les historiens, grâce aux recherches archéologiques, ont aussi la certitude que des rois ont gouverné Rome du VIIIe au VIe siècle av. J.-C. Des rois étrusques et leur peuple se sont installés sur la colline du Palatin, déjà occupée par les paysans et les bergers. Ils ont fondé une ville dans laquelle ils ont construit des murailles, un palais, des égouts et une grande place publique : le forum.


À partir du Ier siècle av. J.-C., le mythe de la fondation de Rome par Romulus est utilisé par les dirigeants romains comme Jules César ou Auguste pour justifier leur pouvoir.

Partie 2 - L'utilisation du mythe par Jules César et Auguste

Activités

Jules César est le premier dirigeant romain à utiliser le mythe de la fondation de Rome pour consolider son pouvoir.

Jules César et la conquête du pouvoir

Les mythes, en faisant intervenir les dieux dans la création de la ville, donnent une image prestigieuse de Rome. Ils sont utilisés afin de justifier la puissance de Rome et sa domination sur d'autres peuples.

Les membres des grandes familles romaines, en prétendant avoir des dieux dans leur généalogie, légitiment leur pouvoir personnel.

Avant de prendre le pouvoir, Jules César est confronté à une guerre civile.


Une guerre civile oppose les forces armées d'un même État. Au Ier siècle av. J.-C., Jules César et ses troupes sont ainsi confrontés au général romain Pompée et ses soldats.


Une fois le pouvoir conquis et pour consolider son autorité, Jules César cherche à s'affirmer comme le descendant du héros Énée et des dieux Mars et Vénus.

En 44 av. J.-C., Jules César devient dictateur à vie mais il est assassiné par des sénateurs, qui lui reprochent de menacer la république.


Un dictateur est un magistrat nommé exceptionnellement par le Sénat pour exercer tous les pouvoirs.


Les mythes sont présents dans tous les aspects de la vie romaine. Ils sont mis en scène dans l'espace public sous la forme de monnaies, statues, etc.

Fils adoptif de Jules César, Octave parvient à s'imposer au pouvoir sous le nom d'Auguste. Il devient le premier empereur et poursuit l'utilisation du mythe pour mettre en scène son pouvoir.

Auguste, premier empereur romain

En 27 av. J.-C., Octave reçoit du Sénat le titre d'Auguste, après avoir mis fin aux guerres civiles. Il devient le premier empereur romain.

Fils adoptif de Jules César, il s'inscrit dans la lignée issue d'Énée pour illustrer le caractère divin de son pouvoir.

Dans l'Antiquité, les auteurs romains racontent qu'ils descendent d'Énée, prince troyen fils de Vénus, et que Rome a été fondée par son descendant, Romulus. Si les découvertes archéologiques permettent de valider la date de la fondation de Rome autour du VIIIe siècle av. J.-C., elles ne confirment pas ces récits légendaires. En 509 av. J.-C., les Romains fondent une république, dans laquelle les citoyens les plus riches élisent les magistrats tandis que les sénateurs dirigent la cité. Rome conquiert le Bassin méditerranéen entre le IVe et le Ier siècle av. J.-C. et devient la capitale d'un territoire qui s'étend de la Gaule à l'Égypte. Au Ier siècle av. J.-C., Jules César puis son fils adoptif sont confrontés à des guerres civiles. Pour rétablir la paix, ils cherchent à prendre tous les pouvoirs et à s'affirmer comme les descendants des héros fondateurs de Rome.

Synthèse : Rome, du mythe à l’histoire

Activités

Sketchnote

A partir de mes documents et de mes écrits, je dessine un sketchnote résumant le cours.

Le titre du chapitre

Les sous-parties

Informations

Euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut

Euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut

Euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut

Evaluation :

Rome, du mythe à l’histoire

6ème - Chapitre 5

Activités

Activités pour les élèvers, à faire en classe ou à la maison

Activité 1

Je trouve les mots cachés.

Sommaire

Activité 2

Activité 3

Activité 4

Etude d'un document

Etude d'un document

Etude d'un document

Mots

cachés

Activité 2 :

Les Étrusques
et Rome

Cite les noms de deux rois étrusques.

Les deux rois étrusques sont le roi Tarquin l’Ancien et le roi Servius Tulliu.

La réponse arrive après le compte à rebours.

« Le roi Tarquin l’Ancien fit faire des travaux considérables à Rome. Les citoyens n’eurent plus de repos. Les eaux de la ville s’écoulaient difficilement et inondaient les bas quartiers autour du forum. Il assécha donc les eaux qui stagnaient sur le forum en faisant construire de vastes égouts. Ces égouts collectaient l’eau arrivant sur le forum de tous les points de la ville et les amenaient jusqu’au Tibre. L’augmentation de la population de Rome obligea le roi Servius Tullius à faire aussi de grands travaux. Il étendit la cité jusqu’aux monts Quirinal, Viminal et Esquilin, et il entoura toutes les collines d’un mur d’enceinte. »

D’après Tite-Live, Histoire de Rome depuis sa fondation, Ier siècle avant J.-C.



Activité 3 : Tite-Live explique

sa démarche

Que savez-vous de l’auteur et de son œuvre ?

L'auteur, Tite-Live est un historien de la Rome antique, son oeuvre est une des versions de l'histoire de Rome.

La réponse arrive après le compte à rebours.

« Les faits qui ont accompagné la fondation de Rome se présentent embellis par les fictions de la poésie, plutôt qu’appuyés sur le témoignage incontestable de l’histoire. Je ne veux pas plus les affirmer que les contester. Cette intervention des dieux dans les choses humaines donne à la naissance de la ville un caractère plus majestueux et sacré. Au reste, qu’on rejette ou qu’on accepte cette tradition de la fondation de Rome, cela n’est pas d’une grande importance à mes yeux car ce qui importe d’abord, c‘est de connaître la vie et les mœurs* des premiers Romains. »

Tite-Live, préface de l’Histoire romaine, Ier siècle avant notre ère.

*Mœurs : les habitudes de vie

Activité 4 : Virgile et

la fondation
de Rome

Qui est Virgile ?

Virgile est un poète latin contemporain de la fin de la République romaine et du début du règne de l'empereur Auguste., son oeuvre est une des versions de l'histoire de Rome.

La réponse arrive après le compte à rebours.

On voit ici Virgile, assis au centre, en toge blanche, avec en main un rouleau dont on peut déchiffrer le vers : « Musa, mihi causas memora, quo numine laeso » (« Muse, rappelle-moi les causes, par quelle volonté divine »). Il est assis entre deux muses, Clio (l’histoire) tenant un parchemin et Melpomène (le chant et la tragédie) tenant un masque de théâtre.

L'Art médieval

Sarcophage de saint Sernin, une des œuvres du Maître de Cabestany exposée à l'abbaye de Saint-Hilaire


Une des mosaïques les plus célèbres subsistant est dans l'Église de la Sainte-Sagesse dans l'ancienne Constantinople — l'image du Christ sur les murs de la galerie supérieure au Sud.


Psautier de Folchard c. 870


Monastère arménien d'Haghpat, inscrit à l'UNESCO


Livrets

Livret

enseignant

Livret

élève

Enseignant spécialisé CAPPEI

SEGPA du collège Condorcet - Nimes

Jonathan ANDRé

Une erreur, une suggestion ? Dite-le moi !

Ressources et inspiration : Eduscol, Wikipédia, Vikidia, Kartable, SchoolMoov, Educol.net.