Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

1

5

7

2

6

4

3

10

11

12

4

8


HDD


La carte graphique est indissociable de l’affichage d’un écran. Ce dernier y est directement connecté. Elle veille également à alléger la charge du processeur. Elle permet ainsi de parcourir les fonctionnalités de son système d’exploitation, de réaliser du montage vidéo et de la modélisation 3D ou encore de prendre en charge les graphismes d’un jeu vidéo. Pour qu’elle fonctionne dans de bonnes conditions, la mise à jour de la carte graphique est essentielle. Elle évite les problèmes de scintillement, les images figées ou, plus communément, les écrans noirs.

La fonction première de la carte graphique reste simple. Elle permet l’affichage de graphismes 2D ou 3D sur l’écran d’un PC. La production et la qualité de l’image dépendent de sa mémoire, de sa fréquence, de la connectique et des caractéristiques de l’écran, notamment la résolution HD, Full HD ou 4K.

Il existe plusieurs critères de choix pour déterminer si une carte graphique est adaptée à une utilisation spécifique, comme le gaming. Parmi les principaux points à retenir, on peut s’attarder sur :

  • l’emploi de la carte graphique : applications bureautiques, multimédias, jeux vidéo ou usage professionnel (logiciel d’architecture…) ;
  • les dimensions pour assurer l’intégration dans l’unité centrale ;
  • le budget dédié à son achat ;
  • la consommation électrique exprimée en watts ;
  • la mémoire disponible et la fréquence supportée ;
  • les connectiques compatibles : HDMI, DVI, DisplayPort…

La carte mère est le circuit imprimé qui supporte la plupart des composants et des connecteurs nécessaires au fonctionnement d'un compatible PC. Elle est essentiellement composée de circuits imprimés et de ports de connexion qui assurent la liaison de tous les composants et périphériques propres à un micro-ordinateur (disques durs (HDD/SSD), mémoire vive (RAM Random acces memory), microprocesseur, cartes filles, etc.) afin qu'ils puissent être reconnus et configurés par le microprocesseur grâce au programme contenu dans le BIOS (basic input output system) ou plus récemment l'UEFI (de l’anglais Unified Extensible Firmware Interface, signifiant en français : « Interface micrologiciel extensible unifiée ») devant effectuer la configuration et le démarrage correct de tous les équipements.

Le SSD (pour Solid-State Drive) se différencie par le fait qu’il ne soit pas mécanique, mais utilise une mémoire flash, comme une clé USB par exemple. Il possède de nombreux avantages indéniables, étant surtout connu pour fournir des vitesses bien plus supérieures au disque dur, une bien meilleure résistance aux chocs, est bien plus silencieux, et ne chauffe quasiment pas.

Bien que les deux soient des supports de stockages, les données à regarder entre un disque dur et un SSD sont bien différentes :

  • Taille de stockage : L’un des seuls points en commun avec le HDD. Nous pouvons retrouver des SSD allant jusqu’à 4 To.
  • Vitesse de lecture et d’écriture : La vitesse ici se calcule directement en Mo/s. En moyenne, un SSD se dote de vitesses de lecture et d’écriture, pouvant aller aux alentours de 500 Mo/s. Bien sûr, le but est d’avoir les plus grandes vitesses possibles, notamment en trouvant un bon équilibre entre les deux, mais celle la plus importante sera tout de même celle de la lecture, surtout pour le gaming, vu que c’est avec celle-ci que vous pourrez lire vos jeux.
  • Type de mémoire : Il existe 3 types de mémoire flash pour les SSD : Le SLC, le MLC, et le TLC. Pour faire simple, le type de mémoire influencera principalement la durée de vie du SSD, et un peu ses performances. Le SLC est le type le moins répandu, étant surtout destiné aux serveurs. Le MLC est un peu l’entre-deux et le TLC est sûrement le plus répandu, en étant la solution la plus économique. Pour faire très simple, vous trouverez principalement du TLC et du MLC sur le marché, c'est ce dernier qui aura la plus longue durée de vie.

La RAM est un type de mémoire, en l’occurrence une mémoire vive, en opposition à la mémoire morte. Extrêmement rapide par rapport au disque dur de l’ordinateur, la RAM est indispensable pour une utilisation fluide de n’importe quel PC. Random Access Memory se traduit en français par « Mémoire à accès non séquentiel » ou « Mémoire à accès aléatoire ». La RAM peut être comparée à notre mémoire à court terme. D’un point de vue matériel, la RAM se présente sous la forme d’un petit circuit imprimé rectangulaire. On parle ainsi de barrettes de RAM, qui viennent se brancher sur la carte mère de l’ordinateur. Ces barrettes se présentent sous deux formats, DIMM pour les ordinateurs fixes et SO-DIMM pour les PC portables. La RAM s’efface automatiquement lorsque l’ordinateur s’éteint.

Cette mémoire vive est tout simplement indispensable à l'ordinateur : c’est elle qui permet au processeur de stocker temporairement les données dont il a besoin pour lancer un programme. Le système d’exploitation (Windows, Mac OS…) lui-même est chargé sur la RAM. Chaque application utilisée est ainsi lancée sur la RAM. C’est pourquoi plus la RAM est grande, plus l’ordinateur sera rapide et fluide, ainsi qu’en capacité d’exécuter un grand nombre de logiciels ou d’applications en même temps.

Le bloc d’alimentation, ou simplement l’alimentation, d'un PC est le matériel informatique l'alimentant. L’alimentation est chargée de convertir la tension électrique du secteur (220 V ) en différentes tensions continues TBT (Très Basses Tension) , compatibles avec les circuits électroniques de l’ordinateur.

Le format le plus répandu est l’ATX. Ce qui veut dire une longueur de 150 mm et 86 mm de haut pour pouvoir être fixé dans les boîtiers du même nom.

Pour fournir en électricité tous vos composants, les alimentations sont vendues avec les connectiques adaptées et les câbles associés. Tout le monde n’ayant pas la même configuration et donc les mêmes besoins en la matière, les fabricants ont développé le concept de modularité de la connectique : ainsi, une alimentation pour PC peut être modulaire, semi-modulaire ou non-modulaire.

Ces dernières ont ainsi tous les câbles déjà connectés au bloc d’alimentation et ils ne peuvent être ôtés. Résultat, si la connectique de votre alimentation est plus fournie que vos besoins, vous vous retrouverez avec de nombreux câbles inutilisés qu’il faudra agencer soigneusement pour ne pas qu’ils trainent dans le boîtier.

Selon son boîtier, bien veillez aux dimensions de votre alimentation.

Si la carte mère peut être considérée comme le cœur d’un système, le processeur est assimilé au cerveau. Il interprète et exécute les instructions qu’il reçoit. Ces dernières sont exprimées dans un langage binaire. Le processeur est une pièce indispensable pour le fonctionnement des programmes ou encore l’affichage-écran.

Le processeur sert à l’échange de données entre composants informatiques, notamment en ce qui concerne le disque dur, la carte graphique ou la mémoire vive. Il permet ainsi d’interpréter, de coordonner et d’exécuter différents programmes.


PROCESSEUR VENTIRAD



ALIMENTATION



BOITIER



SSD



CARTE GRAPHIQUE



CARTE MERE


Un disque dur (parfois abrégé DD ; en anglais, hard disk drive, HDD) est une mémoire de masse à disque tournant magnétique utilisée principalement dans les ordinateurs, mais également dans des baladeurs numériques, des caméscopes, des lecteurs/enregistreurs de DVD de salon, des consoles de jeux vidéo, etc.

Inventé en 1956, le disque dur a fait l'objet d'évolutions de capacité et de performances considérables, tout en voyant son coût diminuer, ce qui a contribué à la généralisation de son utilisation, particulièrement, dans l'informatique. Avec l'arrivée des SSD la part de marché des disques durs est en baisse.

En informatique, le boîtier de l'unité centrale loge et protège les principaux composants d'un appareil informatique (poste, système embarqué) composé d'un ou de plusieurs ordinateurs (carte mère, processeur, disque dur, etc.). Un boîtier est souvent composé d'acier, d'aluminium ou de plastique. Pour des raisons décoratives, il peut également contenir d'autres matériaux comme du bois ou du plexiglas. Lorsque le boîtier est horizontal et placé à plat sur le bureau, on parle de « boîtier de bureau », mais lorsqu'il est vertical et placé debout, on parle de « boîtier tour ».

La pâte thermique est une substance qui augmente la conductivité thermique entre les surfaces d'un ou plusieurs objets, en réalisant un « joint thermique » quand ces surfaces ne sont pas parfaitement polies. En électronique, l'utilisation de pâte thermique est courante afin d'aider la dissipation thermique d'un composant via un dissipateur thermique