Want to make creations as awesome as this one?

jean valjean

Transcript

Jean Valjean

Chère Cosette,

Depuis que je vous ai rencontré, j’ai essayé de vous protéger, comme un père pour sa fille, même si je le cachais, et que je cachais mes sentiments, je vous aime, mais, aujourd’hui je meurs.

J’espère vous avoir protégé comme il le fallait.

Si je ne vous ais jamais raconté l’histoire de votre mère, c’est que je ne me suis point rendu compte à quelle point vous aviez grandi. Alors je vais le faire de suite... Avant toute chose, je voudrai préciser à quel point elle vous aimait, à tel point de se sacrifier pour vous...


Votre mère, qui se nomme Fantine a vécu une enfance heureuse, avec des amis, comme tout individu. Quand elle est devenue adulte, elle a eu une surprise, la plus belle de sa vie : c’était vous Cosette. Une fois qu’elle l’a annoncé à votre père, il s’est enfuit abandonnant Fantine enceinte... Votre mère, pauvre, vous a, tant bien que mal, élevé pour qu’à votre tour, vous ayez une vie plus ou moins tranquille. Un jour, en marchant vers Montreuil-sur-Mer, elle a découvert une auberge. Elle a demandé à ces gens, les Thénardier, de l’héberger, le temps qu’elle trouve de quoi vivre. Mais ces escrocs, voleurs, on demandé, chaque mois de payer, de plus en plus, jusqu’à la ruiné entièrement. Elle est même allé jusqu’à vendre ses dents et ses cheveux. Démunie, elle est devenue malade, jusqu’à en perdre la tête...

C’est à ce moment-là que je l’ai rencontré et que je l’ai hébergé, afin de la soigner car ma pitié était grande. Malheureusement elle est morte...

A partir de maintenant je veux que quand vous évoquerez le prénom de votre mère, vous vous mettez à genoux, pour lui donner le respect qu’elle mérite. C’était une femme très forte, qui m’a donné beaucoup de peine... Avant de mourir, je me suis promis de vous retrouver, et de vous aider, afin que vous soyez heureuse comme elle l’aurait souhaitée. J’étais assez affecter par la mort de Fantine...

La meilleure rencontre de ma vie fut de vous rencontrer toute les deux.


Ensuite, j’ai appris à vous connaitre, et vous appréciez. Quand vous avez rencontrez ce jeune homme, Marius, j’ai eu très peur de vous perde et que vous m’abandonniez. Alors je nous ais fais déménager, plusieurs fois.

J’espère que je ne serais pas mort en vint.

Cosette, je vous aime, soyez heureuse.

Jean Valjean, homme heureux, le 12 juin 1833

"Bonjour Petit Gervais, commença Hugette, la voisine

Pourquoi pleure tu ?

parce que un homme, m'a volé ma pièce de 40 sous, c'est un voleur cria Petit Gervais!

-explique toi, réponda Hugette

-Il n'a pas voulu me rendre ma pièce de 40 sous, que j'ai mit un mois a récolter. Il ne m'a pas répondu et il ma même ignorer, je veut qu'il aille en prison ! J'ai vraiment peur de cet homme...

C'est un voleur !! termina t'il

Jean Valjean n'est pas coupable car certe il a volé, mais c'était pour se sauver, lui et sa soeur. De plus, il a sauvé plusieur personnes : Cosette, en la sauvant des Thénardier, qui la maltraitait. Il y a aussi Marius, en le transportant dans les égoux de Paris, alors qu'il ne l'apprécier pas. Il a aussi sauver des inconnu comme Fauchelevent, en soulevant sa charette ou il était coincer. Il a aussi sauver Javert, qu'il devait éxécuter mais ne la pas fais, alors qu'il le haïssait, il a aussi tenté sauver Fantine, mais il n'a pas pu et, à la place, il a honoré sa promesse en retrouvant son enfant et en le sauvant.

Jean Valjean n'est pas coupable, mais plutôt un héros !