Want to make creations as awesome as this one?

Jean Valjean

More creations to inspire you

SUNITA NARAN

Interactive Image

DESMOND TUTU

Interactive Image

BERTA CÁCERES

Interactive Image

VANDANA SHIVA

Interactive Image

CRAIG HODGES

Interactive Image

VIRTUAL LIBRARY

Interactive Image

Transcript

Certes, Jean Valjean pourrait être vu comme non-coupable étant donné que Javert se suicide page 283. On pourrait croire qu’il se suicide car il n’avait plus rien à reprocher à Jean Valjean comme le dit ce passage du livre page 283, ligne 20 « Il était forcé de reconnaitre que la bonté existait dans le monde, ce forçat était bon. » En conséquence, on pourrait penser que la justice lui renonce et qu’il est donc non-coupable.


Selon-moi, je pense néanmoins qu’il est coupable car premièrement il fuit la justice page 103 ligne 25 « Jean Valjean recula. Ce qu’il avait vu remuer dans l’ombre, c’était sans doute Javert et son escouade. » C’est donc un comportement suspect quand on n’a rien à se reprocher. Un citoyen ordinaire, qui n’a rien à se reprocher, se serait expliqué avec la justice et aurait prouvé son innocence s’il l’était vraiment.

Ma chère Cosette,

Je tenais à t’expliquer ma dure vie de criminel avec cette lettre, d'une part quand je suis sorti du bagne,ensuite quand je suis allé te chercher et enfin lorsque j’ai sauvé Marius pour toi.

Premièrement, je voulais t’avouer que j’ai vécu au bagne. Je cherchais un endroit ou manger et dormir mais tout le monde me rejetait. J’avais frappé à une porte, l’évêque m’hébergea pour la nuit, malgré mon passeport jaune. Le lendemain matin je lui volais son argenterie qui lui était chère. Je ne méritais pas d’être sorti de prison. J’aurais été un bagnard toute ma vie.

Deuxièmement, à sa mort, ta mère me faisait promettre une chose : aller te chercher chez les Thénardier. Donc juste après sa mort, je suis allé te chercher. A notre rencontre, tu étais encore petite et tu portais un seau d’eau trop lourd pour toi. Nous rentrâmes à l’auberge, je payais les Thénardier et nous sommes repartis ensemble. Pour la première fois de ma vie, je venais d’accomplir quelque chose de bon.

Maintenant tu as grandi. Tu as même un mari. Vous vous êtes rencontrés au jardin du Luxembourg. J’avais l’impression que tu m’avais oublié depuis que tu étais avec lui. Ce n’est pas que je ne l’aimais pas mais il a pris ma place dans ta vie. Je l’ai quand même sauvé lorsqu’il s’était pris une balle aux barricades. Nous avons fuit par les égouts. Je l’ai sauvé pour toi, ma fille adorée.

Je t’aime ne m’oublie pas



JEAN VALJEAN

Fantine- M. Madeleine était une personne admirable, avec sa force il pouvait sauver beaucoup de personne. Si je lui ai demandé d'aller chercher Cosette c'est parce que je lui faisais confiance et je savais qu'il irai la chercher.