Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

ONE MINUTE ON THE INTERNET

Horizontal infographics

SITTING BULL

Horizontal infographics

BEYONCÉ

Horizontal infographics

ALEX MORGAN

Horizontal infographics

GOOGLE - SEARCH TIPS

Horizontal infographics

Transcript

Le tourisme durable

La crise mondiale et sans précédent du Covid-19 a accéléré de nouvelles tendances de consommation. […] De plus en plus de Français font désormais le choix d'un tourisme alternatif, en opposition au tourisme de masse. Décryptage !


Le "slow tourisme" (touriste qui prend son temps), loin du tourisme de masse, est une nouvelle tendance du secteur touristique, qui favorise l'économie locale et la protection de l'environnement.


Parmi les clefs de voûte de ce tourisme durable, le choix de déplacements propres (en train ou à vélo, notamment), des séjours dans des lieux éco-conçus et un ancrage dans un écosystème local.


Les vacances de rêve des Français ne sont plus les mêmes depuis la pandémie. "Réduire son empreinte écologique devient un argument pour les Français. Le slow tourisme était une tendance de fond avant le Covid-19, qui s'inscrit fortement aujourd'hui", poursuit-il.


Parmi les principales évolutions du tourisme à l'ère du Covid-19 : l'essor des mobilités douces. Vous connaissiez peut-être le "flygskam", ce mot suédois intraduisible qui désigne la honte de prendre l'avion, mais connaissez-vous le "train brag", la fierté de prendre le train ?


En 2020, avec l'émergence du cyclotourisme, le site FranceVeloTourisme.com, qui recense des itinéraires à vélo accessibles à tous partout en France, a vu son audience bondir de 86% !


Il semble en effet que les Français optent de plus en plus pour des lieux de villégiature au cœur de la nature, dans des cabanes, des "tiny houses" (mini maisons en bois déplaçables) ou encore des "lodges", par exemple.

Delphine Le Feuvre, geo.fr, le 17/08/2021

OCEANIe

EUROPE

asiE

afrique

amerique du nord

amerique du sud

Loger chez l'habitant en Inde

Un hôtel éco-responsable à l'Île Maurice

Un code de conduite pour visiter les temples d'Angkor au Cambodge

Interrail : le train pour découvrir l'Europe

La Loire à vélo

Le couchsurfing, à la rencontre des locaux

Les villes contre Airbnb

Venise limite le nombre de touristes

Les mobilites douces : la Loire à vélo

Itinéraire de la Loire à Vélo, de Nevers à l'océan Atlantique en passant par Orléans
"La Loire à vélo toute seule à mon rythme, d’Orléans jusqu’à Saint-Brévin. Un véritable challenge physique et personnel. Des paysages sublimes tout le long du chemin que l’on ne peut pas voir quand on roule en voiture. Une magnifique expérience. J’ai commencé mon voyage à vélo le 2 juillet à Combleux, petit village marinier près du canal d’Orléans et je suis arrivée à Saint-Brévin le 12 juillet. J'ai achevé cette aventure avec une moyenne de 40 à 50 km par jour, un défi relevé en 11 étapes."

https://www.loireavelo.fr/suggestion/le-voyage-a-velo-de-dany-dorleans-a-saint-brevin-les-pins




Le pass interrail : découvrir l'Europe en train

Clique ici en premier

Qu'est-ce qu'un pass interrail ?


Il s'agit d'un pass qui permet de prendre tous les trains dans 33 pays européens pendant une durée déterminée. Il permet donc de voyage à son rythme en train, un mode transport beaucoup moins polluant que l'avion. Il permet des rencontres avec les autres usagers, de pouvoir profiter des paysages et même d'y passer la nuit, dans des trains couchettes.

Le train de nuit Bâle (Suisse) -Hambourg (Allemagne)


Découvrir un pays à travers ses habitants : le couchsurfing, un canapé gratuit

Une expérience de couchsurfing, le témoignage de Benjamin, 28 ans


Nous sommes partis avec ma compagne à l'été 2016 parcourir l'Europe. Nous voulions découvrir les pays européens à travers leurs habitants et nous avions un petit budget.

Nous avons utilisé l'application couchsurfing, c'est ainsi que nous avons dormi gratuitement chez de parfaits inconnus!

Nous avons passé deux nuits chez Marieke à Hambourg en Allemagne : elle nous a fait découvrir un quartier typique de Hambourg et nous avons participé à un cours de danse kurde auquel elle était inscrite. Nous avons fait une soirée crêpes ensemble.

Nous avons ensuite passé deux nuits chez Micha à Lübeck dans le nord de l'Allemagne, ils nous a donné plein de bons conseils pour découvrir cette jolie ville et nous a également invité à son travail dans une radio locale et a même fait passer une chanson de notre choix à la radio! Pour le remercier nous avons préparé une bonne mousse au chocolat.

Nous avons passé une nuit à Lund en Suède dans une colocation d'étudiantes, chez Anette et Erika, nous avons bien discuté autour d'une pizza et découvert la ville avec elles.

Nous avons ensuite découvert Gdansk en Pologne avec Magdalena. Elle nous a montré une des plus belles vues sur la ville depuis un gratte-ciel, préparé une descente en bateau de la rivière, emmené dans une cantine pour les locaux, bons plans que l'on ne trouve pas dans les guides. De plus, elle nous a raconté l'histoire de la ville, très mouvementée, notamment à travers son père auquel elle rendait visite secrètement lorsqu'il était surveillé pendant la guerre froide.

Notre chambre à Gand en Pologne

Enfin, nous avons été hébergés par Nelli à Vienne en Autriche. Elle nous a fait découvrir son métier d'artiste peintre et des spécialités culinaires autrichiennes comme un beignet à l'abricot.


En France, nous avions déjà accueillis des couchsurfers sur notre canapé, une étudiante anglaise, deux étudiants en art français et une voyageuse cubaine en tour du monde depuis plusieurs années.

LOGER CHEZ L'HABITANT EN INDE

Explications

illustrations

L’hébergement en famille d’accueil dans le quartier de Ganj à Orchha [en Inde] permet de découvrir la vie quotidienne indienne, en vivant au sein d’une famille d’agriculteurs ou d’artisans. Vous vivrez une expérience unique qui vous permettra de comprendre la vie rurale de ce pays haut en couleur.

En plus de découvrir les beautés architecturales de cette ancienne capitale d’un royaume avec ses palais et temples du XVIIe siècle, vous pourrez vous promener en ville, vous balader dans la réserve naturelle, vous baigner dans la rivière et faire des randonnées à vélo.

Le projet est né en 2009 de l’idée de permettre aux femmes de pratiquer une activité génératrice de revenus, tout en restant à la maison pour continuer à s’occuper de leurs tâches habituelles. La moitié des recettes de l’hébergement sert à rembourser le prêt sans intérêt que l’association leur a octroyé pour la construction [d'une chambre pour accueillir les touristes], une autre partie sert à couvrir les dépenses opérationnelles et le reste, ainsi que tout ce qui est encaissé pour les repas, est donné à votre famille d’accueil. Friends of Orchha a également pu construire une vingtaine de toilettes et salles de bain pour les autres familles du quartier.

https://vaolo.com/lodges/the-orchha-homestay


Le quartier des Intouchables, une population indienne très pauvre et rejetée


Des enfants du village, des cours d'anglais leur sont donnés pour qu'ils apprennent à communiquer avec les touristes


La chambre pour les touristes


La maison de la famille indienne





Le tourisme durable à l'Île Maurice

Habitants VS TOURISTES : lutte contre les locations touristiques à la place des logements des Parisiens

Dans le centre de Paris, comme dans d'autres grandes villes touristiques de la planète, le nombre d'habitants diminue. Cela s'explique notamment par la mise en location touristique des logements. De plus en plus de logements qui pourraient être occupés par des Parisiens sont mis en location et donc occupés par des touristes. La ville se vide de ses habitants, les commerces et les écoles sont fragilisés. Les villes luttent ainsi contre les plateformes de locations touristiques comme Airbnb.



17,5% des logements parisiens ne servent plus de résidence principale, et sont vides.

"Si on veut maintenir fleuristes, bouchers poissonniers et petits cafés du coin, il faut aussi des gens qui vivent là."

Actuellement dans les grandes villes, il est interdit de louer une chambre plus de 120 jours par an. Mais Emmanuel Grégoire veut que le parlement aille plus loin, pour abaisser jusqu'à 60 jours ce seuil de nuitées. Une restriction qui permettrait d'éviter de tenter les spéculateurs immobiliers.

Article : Paris perd des habitants, mais gagne des logements touristiques par France Inter avec, Valentin Boissais publié le

Venise limite son nombre de visiteurs

UN CODE DE CONDUITE A ANGKOR AU CAMBODGE

CLIQUE en premier !

CLIQUE en deuxieme et agrandis!

Angkor, un site historique du IXe siècle menacé par le tourisme

Les temples hindous et bouddhistes d’Angkor, […] classés au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1992, ont vu leur fréquentation exploser en une quinzaine d’années : environ 60 000 visiteurs en 1999, un peu plus de deux millions en 2014 [5 millions en 2018]. […] Responsables et spécialistes, tant étrangers que khmers (Cambodgiens), ont beau répéter depuis des années que le tourisme doit être respectueux du patrimoine, la spectaculaire augmentation du nombre de visiteurs dans des monuments à caractère religieux qui n’ont pas été bâtis pour résister à pareille affluence représente une réelle menace à leur préservation. […] « Il s’agit de concilier les exigences d’un tourisme source de revenus importants pour le pays, se défend-elle encore, et la préservation des sites archéologiques. » […] Un « code conduite » est en train d’être mise en application, affiches à l’appui, devant les temples les plus fréquentés. Entre autres, le « code » demande aux visiteurs d’être correctement vêtus en signe de respect du caractère sacré des lieux, […] l’interdiction pour les estivants de pénétrer dans certaines parties fragiles des monuments. »

B. Philp, « Angkor, entre sacré et prospérité », Le Monde, 14 août 2015


Le tourisme de masse fragilise les temples du IXe siècle


Le code de conduite pour les touristes