Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

BEYONCÉ

Horizontal infographics

ALEX MORGAN

Horizontal infographics

OSCAR WILDE

Horizontal infographics

GOOGLE - SEARCH TIPS

Horizontal infographics

NORMANDY 1944

Horizontal infographics

Transcript

Irène Frachon

Lanceurs d'alerte : héros de la démocratie?

Cas de maladies cardiaques chez des patients traités par benfluorex

BIOGRAPHie

L'affaire du médiator

Irène Frachon est une pneumologue et lanceuse d'alerte française qui a dévoilé le scandale du Médiator, un coupe-faim qui a causé la mort de nombreuses victimes.

L'affaire du Médiator éclate avec la sortie de son livre

Verdict du procès du Médiator

2007

juin 2010

mars 2021

Irène Frachon a fait l'objet d'un film "La Fille de Brest" qui raconte son combat contre les laboratoires Servier.

Biographie

Irène Frachon est une pneumologue, praticien hospitalier au centre hospitalier universitaire de Brest. Née le 26 mars 1963, elle constate, en 2007, des cas d'atteinte cardique chez des patients traités par le Médiator.

Elle devient lanceuse d'alerte lors de la sortie de son livre Médiator 150 mg : combien de morts ? qui relate tout son combat pour faire interdire le benfluorex. Elle a ensuite dû lutter contre l'étouffement de l'affaire.
Irène Frachon reçoit le prix "Ethique" catégorie "Lanceur d'alerte citoyen" en 2011 lors des prix "Ethiques et Casseroles 2011" de l'association Anticor.
En 2015, elle s'oppose à la Légion d'honneur d'Henri Nallet qui était conseiller spécial de Jacques Servier au moment où l'attitude des laboratoires a été la plus critiquable. Elle-même refusera par la suite la Légion d'honneur qui lui sera proposée.
En juillet 2021, alors que certains invoquent le scandale du Médiator pour justifier la non-vaccination , elle appelle à se faire vacciner contre le Covid-19.

Affaire du médiator

Le Médiator est un médicament coupe-faim des laboratoires Servier, composé de benfluorex, pour traiter le diabète. Il est accusé d’avoir causé la mort de 1 500 à 2 100 personnes, en plus de celles qui souffrent des effets secondaires. Ce médicament était déja dénoncé par la revue Prescrire depuis 1997.
Il a été discrètement retiré du marché en 2009 pour éviter tout scandale mais en juin 2010, l'affaire éclate avec la sortie du livre de Irène Frachon. En novembre 2010, l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) a reconnu officiellement le scandale du Médiator. Par ailleurs, un procès dont le jugement était en faveur du laboratoire a finalement été annulé.
Cette affaire aboutit, en décembre 2011, à une loi qui répond à certaines failles majeures du contrôle des produits de la santé ; et en juillet 2011, à une loi permettant aux victimes de saisir l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux.
Finalement, le 29 mars 2021, le verdict du procès du Médiator est annoncé mais c'est une satisfaction relative pour Irène Frachon qui pense que la peine n'est pas à la hauteur du délit.