Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

Jean Valjean, . coupable ou non coupable

le témoignage:

Témoignage de Fantine:


Jean Valjean m'a beaucoup aidé car quand j'ai été renvoyé de mon emploi, je me suis retrouvé à la rue et j'ai été traité comme un objet.

Pour payer les Thénardier j'ai été obligé de vendre mes cheveux, mes dents et même mon corps.

Mais quand il m'a trouvé seule avec des dents en moins, rasé et malade il m'a tout de suite emmené à l'hôpital et il m'a promis de prendre soin de ma fille bien aimée Cossette.

réponse à la problématique

Je pense que Jean Valjean est coupable et non coupable à la fois.


Premièrement je dis qu’il est coupable car un vol est vol et il en a fait trois, comme le vol du pain, de l’argenterie et celui de la pièce du petit Gervais, il y avait d’autre alternative comme demander au boulanger de lui donner un pain et il lui aurait remboursé plus tard ou il aurait pu faire l’aumône ou d’autre tactique pour gagner un peu d’argent.


Deuxièmement Jean Valjean n’est pas coupable car il a sauvé et aidé tellement de personnes comme sa sœur et ses enfants, Fantine qu’il a tout fais pour la soigner mais il n’a pas réussi donc à la place il a sauvé sa fille des Thénardier puis il a sauvé beaucoup de monde pendant la révolution et Marius dans les égouts, bien sûr j’en passe.


Troisièmement Jean Valjean est parfois égoïste comme quand il a voulu que Marius meurt pour garder Cosette pour lui ou quand il a marché sur la pièce petit du Gervais et quand il lui a demandé de lui rendre il ne l' a même pas regardé et n’a dit aucun mot.


Conclusion je pense que sais très compliqué de dire si il est coupable ou pas car l’histoire se passe il y a plus de 200 ans et les lois et les mentalités étaient différentes. Du point de vue de la lois, il est coupable car il a volé un pain, mais du point de vu de l’homme il y a des circonstances atténuantes donc je suis mitigé.


Paris jeudis 20 juin 1833

A ma fille bien aimé

De jour en jour je sens mes forces diminuées et j’espère que vous me pardonnerez car mon heure est proche alors avant de mourir je voulais vous expliquer pourquoi je ne vous ai jamais parlé de votre mère, pourquoi je vous ai adopté, pourquoi je ne vous ai jamais parler de mon passer.

Alors voilà je vais tout vous raconter :


En 1796 a l’âge de 27 ans j’ai été fait prisonnier au bagne de Toulon où je suis resté 19 longes années.

A cette époque de ma vie je vivais avec ma sœur et ses nombreux enfants , nous étions très pauvres.

Un jour l’un d’eux est tombé malade.

Je travaillais comme émondeur mais ne gagnais pas suffisamment pour les nourrir donc une nuit je me suis levé , j’ai volé un pain et je me suis donc fait arrêter par la police.


Le s 19 ans passés je suis enfin sorti des galères et j’ai entamé une marche interminable mais le bagne m’avait transformé et je haïssais le monde entier.

J’ai marché quatre jours, arrivé à Digne j’ai cherché un endroit où manger et me reposer mais avec mon passeport jaune personne ne voulais de moi.

Une femme me vie allonger contre un mur et me dît d’aller chez un prêtre qui se nommait Monseigneur Bienvenue et j’ai bien fais d'y aller car il ne m’a pas que offert un toit ou dormir et un bon repas mais il m’a aussi fais comprendre que tout le monde n’était pas mauvais.


Plusieurs semaines après, monsieur Madelaine était né car je voulais tout recommencer à zéro.

Quand je suis arrivé pour la première fois à Montreuil-Sur-Mer un homme était en train de se faire écraser sous une charrette et s’en réfléchir j’ai accouru pour le sauver et j’ai réussi, plus tard les gens du village pour me récompenser m’ont fait devenir maire et en parallèle j’étais aussi entrepreneur ce qui m’a permis d’acquérir beaucoup d’argent.


C’est là que j’ai rencontré votre mère que j’ai secouru et emmené à l’hôpital car elle était très malade, suite à la perte de son travail, elle n’avait plus d’argent, elle a donc tout vendu ses dents, ses cheveux et même son corps…

Votre mère est morte en me demandant d’aller vous chercher et de prendre soin de vous.

Mais la police a arrêté un homme en pensant que c’ était moi, il était accusé d’avoir voler une pièce a un enfant une faute qui remontait à plusieurs années.

J’ai donc décidé d’aller me rendre et je me suis donc retrouvé de nouveau au bagne d’où je me suis échappé pour venir vous trouver.

Après sa vous connaissez la suite.


Ma vie se termine mais la vôtre ne fait que commencer, je vous aime.


Jean Valjean