Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Sixtine DENIZOT 2nde6

L' HISTOIRE DE RONAN, LE SALTIMBANQUE

Pour le mercredi 2 février

Narbonne

Carcassone

Barcelone

1

2

3

Chers lecteurs qui lisez mon journal de bord décrivant le grand voyage que je m'apprête à faire, je vous souhaite une bien agréable lecture en espérant que vous apprendrez des choses. Je me nomme Ronan, j'ai 29 ans et nous sommes en 1095. Je suis un saltimbanque. Se ridiculiser pour faire rire les autres est un métier très amusant et plein de suprises ma foi ! Malheureusement je suis allé trop loin ce soir dans mes farces et alors que le roi Philippe Ier mangeait avec sa future femme Berthe de Hollande, je lui ai fait peur et il s'est étouffé face à elle. Faché de cette humiliation, le roi m'a ordonné de trouver une grande personnalité d'un autre royaume qui voudrait bien de moi pendant plusieurs mois. Je pourrai revenir ici que lorsque le roi m'aura pardonné et que j'aurai mûri un peu ...
C'est pourquoi je pars demain dès l'aube pour gagner ma vie en montant des spectacles dans des cours princières. Pour être honnête avec vous, j'ai toujours rêvé de partir à l'aventure en ayant ma propre troupe. La seule chose qui me chagrine est que je laisse seule ma pauvre femme Clotilde, mais je ne peux pas l'emmener avec moi car ses vieux parents, qui habitent dans notre chaumière, ne peuvent se débrouiller seuls.
Nous avons assez fratouillé comme cela, je vous invite donc à ouvrir grands vos yeux et vos oreilles car ce voyage qui n'a même pas commencé s'annonce déjà palpitant.

retour à la carte

Le lendemain avant même que le soleil ne se lève, je partis à l'aventure avec un baluchon relativement léger car malheureusement je n'avais pas assez d'argent pour louer un cheval ou même un âne. Je décidai de loger la nuit dans de petites auberges, et marchai chaque jour de nombreux kilomètres. Un bel après-midi, une semaine après mon départ, je rencontrai Eudes, un paysan fort sympathique. Tandis que nous parlions en chemin, il me confia qu'il souhaitait depuis tout petit, devenir comédien et intégrer une troupe pour faire rire les gens à l'aide de ses farces. Lui annoncant que j'étais moi-même un saltimbanque et que j'étais à la recherche d'une troupe pour monter mes spectacles pour les présenter dans des cours princières, il me supplia de l'emmener avec lui et de devenir mon partenaire. J'acceptai avec grande joie et nous repartîmes de bon chemin. Il me conseilla tout d'abord d'aller à Narbonne qui était une superbe ville remplie de grandes personnalités qui pourraient nous aider à réaliser notre mission. Etant paysan, il me prêta un âne et nous pûmes partir à dos d'âne pour arriver à destination plus rapidement.
Nous arrivâmes à Narbonne 2 semaines plus tard.

Narbonne

Lorsque nous arrivâmes à Narbonne, nous vîmes un commanditaire tout content tenant un plan dans ses mains. Nous lui demandâmes donc ce que représentait son plan et très gentiment il nous expliqua son projet : "Je voudrais bâtir, là où nous sommes, un superbe chateau rempli de gravures et de peintures. Bien que le souverain de Narbonne soit d'accord, le commencement de la construction de cet édifice se fera bien après ma mort j'en suis certain. Voulez-vous que je vous montre mes croquis afin de vous imaginer à quoi il ressemblera dans quelques siècles ?" Nous acquiesçâmes et nous allâmes chez lui. Il nous montra ses croquis et nous restâmes bouche-bée par tant de grandeur.
Après avoir parlé pendant plusieurs heures, nous allâmes manger. Ce charmant monsieur nous raccompagna à l'auberge et nous conseilla de partir à Carcassone qui était remplie de personnalités influentes pouvant sans nul doute nous aider à créer nos spectacles dans des cours royales.

Pour en savoir plus sur le chateau de Capestang

Narbonne

https://www.viamichelin.fr/web/Site-Touristique/Narbonne-11100-Palais_musee_des_Archeveques_de_Narbonne-a59j8yly

Le chateau de Capestang

https://rcppm.org/blog/2010/05/capestang-2/

http://capestang.fr/fr/tourisme/le-chateau

Les différentes modifications de la construction du chateau

Bernard de Fargues, neveu du pape Clément V, souhaitait décorer le château, au début du XIVe siècle. Il fit orner la grande salle du château de peintures murales, encore visibles aujourd'hui représentant majoritairement ses armes personnelles.

Le commanditaire avait tellement apprécié notre conversation que si un jour vous visitez ce chateau, levez la tête et vous me verrez !

pour continuer la visite

Le chateau de Capestang

retour à la carte pour la suite du voyage

Carcassonne

Eudes et moi partîmes donc à Carcassone après que le commandataire nous ait donné ses croquis du chateau pour ne jamais l'oublier. Le voyage fut très court car Carcassone se situe juste à coté de Narbonne. Dès que nous arrivâmes, nous entendîmes des cris car les Carcassonais accueillaient avec joie les pélerins revenus de la Terre Sainte. Nous sautâmes sur l'occasion de rencontrer quelqu'un qui pourrait nous aider à réaliser notre mission. Nous vîmes un homme âgé mais qui avait l'air bon et nous décidâmes d'aller à sa rencontre. Il s'appelait Raymond IV et était comte de Toulouse. Celui-ci, de retour de pélerinage, avait décidé de passer quelques temps dans cette belle ville de Carcassonne. Nous avions donc rencontré LA personne parfaite pour nous aider ! Fatigué de son voyage, il ne nous accorda que peu de temps mais nous proposa de venir manger avec lui le soir même pour que nous puissions lui raconter nos péripéties. Après l'avoir quitté, nous décidâmes de visiter cette merveilleuse ville puis d'acheter des vêtements pour lui faire honneur.

Rencontre avec Raymond IV comte de Toulouse

Rencontre avec le comte de Toulouse Raymond IV

Après que nous eûmes acheté des vêtements dignes de ce nom avec les quelques piécettes qui nous restaient (il ne faut pas oublier que je ne suis qu'un saltimbanque et Eudes, un paysan), nous allâmes à sa rencontre et reposé par une petite sieste, il nous accueillit comme des frères et avant même que nous puissions ouvrir la bouche, il nous conta une multitude d'anecdotes lors de son pélerinage en Terre Sainte. Puis s'excusant d'avoir monopolisé la parole, il nous laissa raconter notre histoire. Après avoir compris que cette mission était très importante pour moi, il nous donna de l'argent, que je ne voulais pas accepter sans contrepartie, puis nous conseilla d'aller à Barcelone constituée de plusieurs cours princières. Enfin, il nous offrit une malle remplie de costumes nous indiquant que cela nous serait indispensable pour monter une troupe. Pour le remercier de son accueil et de son aide, nous organisâmes un petit spectacle qui le fit beaucoup rire et le distraya lui qui, depuis le décès de sa femme bien-aimée, avait perdu sa joie de vivre. Nous repartîmes de Carcassonne par les murailles en nous faisant la promesse de revenir le voir une fois notre succès établi !

Pour en apprendre davantage sur ces fameuses murailles

La cité de Carcassonne est un ensemble architectural médiéval dont les origines remontent à la période gallo-romaine. Elle dispose d’une double enceinte de près de 3km et 52 tours, ainsi qu’un château, le château Comtal et une basilique, la basilique Saint Nazaire.

https://www.linternaute.com/sortir/escapade/1165835-languedoc-balade-sous-le-soleil-de-la-mediterranee/1165862-cite-de-carcassonne

Cité de Carcassonne

https://www.pinterest.fr/pin/461196818067433886/

pour continuer la visite

La cité de Carcassonne

Chateau Comtal

Basilique St Nazaire

Légende

Porte du Sénéchal

  • Gallo-romain : IVème siècle
  • Trencavel : XIIème siècle
  • St Louis : XIIIème siècle
  • Philippe II : XIVème siècle

Porte de Rodez

Porte Narbonnaise

Porte St Nazaire

Pour continuer la visite

Une autre vision de la Cité de Carcassonne filmée à l'aide d'un drone. Ces images ont été diffusées à l'occasion des journées du patrimoine les 20 et 21 septembre 2014 par le ministère des Affaires étrangères.

La Cité de Caracassonne

retour à la carte pour la suite du voyage

Eudes et moi arrivâmes à Barcelone et comme nous étions épuisés par la chaleur, nous allâmes prendre de la cervoise dans une auberge remplie de gens bruyants. Un jeune homme nommé Pablo se joigna à nous et commença à échanger avec nous dans un dialecte très curieux. J'appris donc qu'il était menuisier et qu'il adorait, tout comme nous, faire sourire les gens. Eudes lui proposa de venir avec nous pour monter notre spectacle, et il acquiesça, fou de joie ! Malheureusement nous n'avions toujours nulle part où aller car nous n'avions trouvé ni roi ni prince ... Pablo nous montra une place qui s'appelait la place du Roi et nous expliqua qu'il aimerait beaucoup qu'on monte notre spectacle ici. Je lui demandai comment un roi pourrait nous voir sur cette place marchande ... Il reconnut qu'il était fort improbable de rencontrer le roi mais que si notre rêve était vraiment de faire rire les gens alors peu importe de qui était constitué le public ! Après mûre réflexion, je me rendis compte qu'il avait totalement raison et nous décidâmes d'exécuter notre art le lendemain soir. Pablo prévint sa famille, ses amis et tout le voisinage attendit avec impatience notre spectacle. Malgré un petit pincement au coeur de savoir que je ne jouerais pas pour les cours princières, j'étais très heureux de pouvoir faire rire les gens à nouveau car sans m'en rendre compte, mon métier m'avait énormément manqué.

le lendemain

Le lendemain soir, nous nous donnâmes corps et âme et le public était aux anges. Tandis que nous rangeions nos affaires, un émissaire du roi Alphonse II, roi d'Aragon vint nous voir pour nous dire que le roi lui-même était présent et tenait à nous féliciter de notre spectacle et nous proposer de devenir saltimbanques à sa cour. Je faillis m'évanouir mais Eudes me retint. En effet, même si nous n'avions pas joué ce soir dans une cour princière, le roi d'Espagne était venu en personne assister à notre spectacle et nous avait félicités. Nous devions le voir le lendemain dans son palais pour signer un contrat.

Nous fîmes la fête toute la nuit et le lendemain nous étions quelque peu fatigués mais rien nous aurait empêchés d'être prêts pour notre rencontre avec le roi. Malgré tout, je n'arrivais pas à oublier ma Clotilde ainsi que ma ville natale et mon envie de rester dans cette superbe ville pour y faire le métier de mes rêves ne me semblait plus aussi forte que la veille ...
Nous nous rendîmes chez le roi et lorsque celui-ci nous fit la plus incroyable des propositions, à savoir avoir la possibilité de créer une troupe et de décider du choix de nos spectacles, je trouvai malgré tout le courage de lui confier ce qui pesait sur mon coeur : je lui parlai de ma bien-aimée et lui demandai s'il m'accorderait la faveur de la faire venir ici. Le roi Alphonse était un homme bon et il accèda à ma requête. Je sautai alors de joie puis partis préparer mes affaires pour retourner chez moi chercher ma bien-aimée. Je savais que j'avais fait le bon choix et que j'avais mûri ...

Pour en apprendre plus sur la place del Rei

Place del Rei

La plaça del Rei, en français la place du Roi est une place constituée de structures architecturales. Cette ruelle "cachée" a beaucoup de charme et passe souvent inaperçue aux yeux des touristes. Dans cette zone, tu trouveras de nombreux édifices du Moyen-âge, comme le salon du Tinelle et la chapelle Ste Agathe, très bien conservés qui faisaient partie du Palacio Real Mayor, ancienne résidence du gouvernement des Comtes de Barcelone et des Rois d'Aragon.

Pour conclure le voyage

https://www.monnuage.fr/point-d-interet/place-du-roi-a80212#

C'est déjà la fin !

Chers lecteurs, qui m'avez accompagné tout au long de mon périple à travers ce journal, j'espère que la découverte des villes que j'ai traversées avec mes compagnons vous ont autant charmés que moi ! J'arrive à la fin de mon aventure et c'est avec regret que je vais vous laisser pour continuer mon chemin avec ma femme et ma troupe de saltimbanques ! Ce voyage m'aura permis de grandir et de me rendre compte que d'apporter joie et divertissement à mon prochain est vraiment ma vocation et je sais dorénavant que je passerai le reste de mes jours à distraire les grands de ce monde mais également les gens du peuple. Ce chemin à travers notre beau pays jusqu'en Espagne m'a aussi fait prendre conscience de l'importance d'être près des siens et que la gloire et la renommée ne remplaceront jamais l'amour et l'amitié.
Terminons en musique mes amis et trinquons à l'amour !

Pour les curieux

Notre soirée de retrouvaille avec Clotilde

Nous avons dansé et chanté toute la soirée. Et ce fut l'occasion pour Eudes et Jacob de trouver leurs dulcinées ...

Merci pour votre attention et bonnes vacances !