Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Gérard De Nerval

EL DESDICHADO

Présenté par : Mélyne , Karla , Laura , Elliott et Ana

SOMMAIRE

I/ Introduction

II / Récitation du poème

III/ Lecture linéaire

IV/ Conclusion

I/ Introduction
1 . Présentation historique de l’époque étudiée :


XIXème siècle

Chute de Napoléon Ier

Début de la première GM

La restauration

IInd République

Second Empire

Machine à vapeur

Vaccin contre la rage

2. Présentation du mouvement étudié :

Romantisme :

Les sentiments
La subjectivité
Le "moi"
Le mélange des genres

Romantisme noir :

Equilibre
Fascination
Mélancolie
Folie
Crime
Atmosphère macabre

3. Présentation de quelques auteurs faisant partie du même mouvement littéraire :

  • Victor HUGO

  • Alfred DE MUSSET

  • Alphonse DE LAMARTINE

4 .Présentation biographique et bibliographique de l’auteur étudié :

5. Présentation de l’œuvre dans laquelle est extrait le poème étudié :

6.Présentation du poème étudié :

El Desdichado

II/ Récitation du poème étudié :



El Desdichado
Je suis le Ténébreux, – le Veuf, – l’Inconsolé,
Le Prince d’Aquitaine à la Tour abolie :
Ma seule Etoile est morte, – et mon luth constellé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.

Dans la nuit du Tombeau, Toi qui m’as consolé,
Rends-moi le Pausilippe et la mer d’Italie,
La fleur qui plaisait tant à mon coeur désolé,
Et la treille où le Pampre à la Rose s’allie.

Suis-je Amour ou Phébus ?… Lusignan ouBiron?
Mon front est rouge encor du baiser de la Reine;
J’ai rêvé dans la Grotte où nage la sirène…

Et j’ai deux fois vainqueur traversé l’Achéron :
Modulant tour à tour sur la lyre d’Orphée
Les soupirs de la Sainte et les cris de la Fée.

Gérard de Nerval

Comment ce poème mystérieux à l'esthétique romantique , traduit-il une interrogation du poète sur son identité?

III/ Lecture linéaire :



El Desdichado
Je suis le Ténébreux, – le Veuf, – l’Inconsolé,
Le Prince d’Aquitaine à la Tour abolie :
Ma seule Etoile est morte, – et mon luth constellé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.

Dans la nuit du Tombeau, Toi qui m’as consolé,
Rends-moi le Pausilippe et la mer d’Italie,
La fleur qui plaisait tant à mon coeur désolé,
Et la treille où le Pampre à la Rose s’allie.

Suis-je Amour ou Phébus ?… Lusignan ou Biron?
Mon front est rouge encor du baiser de la Reine;
J’ai rêvé dans la Grotte où nage la sirène…

Et j’ai deux fois vainqueur traversé l’Achéron :
Modulant tour à tour sur la lyre d’Orphée
Les soupirs de la Sainte et les cris de la Fée.

Gérard de Nerval

Affirmation d'une identité malheureuse

Evocation nostalgique du passé et référence à un voyage en Italie

Identité plus incertaine , le poète se questionne sur celle-ci

Le poète constitue une sorte d'apothéose , il se conclut par une image épique en ayant recourt aux figures mythologiques

IV/ Conclusion :

Fin.

Ce qu'il faut retenir :

  • De l'obscurité à la lumière

  • Quête d'une identité

  • Passage du malheur à la victoire

  • Dimension autobiographique

  • Dimension onirique

  • Imaginaire , rêve