Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Les enjeux de la séquence d'apprentissage

La séquence d’apprentissage s’articule en 6 étapes.

Le projet : un itinéraire en Bretagne sera imaginé par la classe, la faisant aller virtuellement de ville en ville (huit villes, au total). Des modes de déplacement seront à envisager pour réaliser ce parcours. La découverte d’une œuvre d’art, intégrant une carte géographique, constituera une incitation à produire une carte postale témoignant de son voyage.

Étape 1

L’étape 1 est une étape en géographie qui propose aux élèves de nommer, localiser et caractériser la région Bretagne.

Des enjeux spécifiques en géographie

1

2

Émettre des hypothèses.

Utiliser des cartes analogiques (France et région Bretagne découpée en départements) pour localiser, nommer, caractériser des espaces.

3

Utiliser un vocabulaire spécifique.

  • péninsule, bordure côtière, régions, départements…
  • proche de … éloigné de… à l’intérieur de…
  • points cardinaux (repères de l’orientation).

Deux opérations intellectuelles s’articulent dans la construction et l’acquisition de repères spatiaux :

• Mémoriser des repères géographiques liés au programme, non pas en se contentant d’apprendre des listes : les élèves doivent être amenés à identifier ces repères et les caractériser, pour pouvoir leur donner du sens. C’est cette capacité à leur donner du sens, donc à en comprendre l’intérêt, qui facilite l’apprentissage de ces repères.

• Mobiliser des repères dans différents contextes géographiques et lors de situations d’apprentissages variées contribue à leur mémorisation.

Document d’accompagnement Éduscol Se repérer dans l’espace : construire des repères géographiques

Étape 2

L’étape 2 est une étape en géographie qui propose aux élèves de situer sur des cartes analogiques les huit villes les unes par rapport aux autres et de coopérer pour construire un itinéraire.

Des enjeux spécifiques en géographie

Comprendre des cartes analogiques (thématiques physique et touristique) afin d’en extraire des informations.

1

S’approprier et utiliser un vocabulaire spécifique.

  • chef-lieu, la Manche, la Basse Bretagne, golfe du Morbihan, Canal de Nantes à Brest, côte de Cornouaille…
  • sites civils (base sous-marine, château…) et sites religieux (cathédrale, abbaye…)
  • proche de … au croisement de …
  • points cardinaux (repères de l’orientation).

2

Coopérer en groupe pour élaborer en commun un itinéraire.

3

S'’exprimer à l’oral pour décrire son itinéraire à la classe.

4

La coopération prenant la forme d’un travail en groupe correspond à une entraide dans une situation didactique organisée par le professeur, dans l’objectif de réaliser une tâche identifiée. Au-delà, il permet la confrontation des idées et peut donc permettre à des élèves de travailler l’échange, l’argumentation ou le raisonnement. Le travail en groupe est à distinguer du travail en îlots, qui renvoie davantage à une configuration particulière de la salle de classe. Un travail en îlots n’aboutit pas toujours à une production collective, les élèves pouvant mener des activités individuelles.

Document d’accompagnement Éduscol cycle 3, Coopérer et mutualiser

Étape 3

L’étape 3 est une étape en géographie pour proposer aux élèves de réfléchir à des modes des déplacement pour relier les villes entre elles en collectant des données, y compris de façon numérique.

Des enjeux spécifiques en géographie

Sélectionner et exploiter des informations sur les modes de déplacement.

en utilisant :

  • des cartes analogiques ;
  • un SIG (Mappy).

1

Catégoriser les modes de déplacement.

2

Échanger sur les avantages et inconvénients de quelques modes de déplacement.

3

Coopérer pour rechercher des données et faire des choix qui peuvent être argumentés.

4

La compétence « S’informer dans le monde du numérique » se construit autour de trois dimensions indissociables : une dimension technique (connaissance et utilisation des systèmes d’information), une dimension informationnelle (lire, chercher, hiérarchiser, sélectionner, organiser) et une dimension sociale (identifier les informations et exercer un esprit critique).

(...) Les élèves apprennent à dépasser le simple copier-coller des informations par la mise en relation des informations entre elles et avec des connaissances ; ils produisent progressivement, en exploitant ces informations, de nouveaux éléments de connaissance. L’explicitation, la formalisation et la validation des informations rassemblées et des connaissances acquises permettent par leur déploiement articulé l’accès des élèves au savoir.

Document d’accompagnement Éduscol cycle 3, S’informer dans le monde du numérique

Étape 4

L’étape 4 est une étape en arts plastiques qui propose aux élèves d’explorer une œuvre d’art qui intègre une carte géographique.

Des enjeux spécifiques en arts plastiques

1

Dire ses émotions.

+info

2

S’ouvrir à la polysémie de l’œuvre.

3

Se faire comprendre par les autres, formuler sa perception.

Recourir à l’usage d’un vocabulaire précis, à la syntaxe, ainsi qu’à la structuration spatiale et temporelle pour diriger l’attention de l’autre vers ce que l’on désigne.

Document d’accompagnement Éduscol, La rencontre avec les œuvres dans la formation de l’élève - Oser explorer, interroger, rechercher, questionner..., devenir explorateur d’art

La rencontre avec l’œuvre génère le désir de s’émerveiller encore, d’être surpris par certains choix d’artistes ou par des modes d’expression multiples et variés jusque-là inconnus, mieux encore elle nourrit l’envie de faire, de pratiquer, de réaliser et d’agir aussi pour s’exprimer à son tour.

Document d’accompagnement Éduscol, À portée de la main, à portée des mots, à portée du regard : la rencontre avec les œuvres en arts plastiques au cycle 2


C’est en favorisant les allers et retours entre pratique et rencontre, le passage de l’émotion au ressenti conscientisé et formalisé que le mot culture prend peu à peu du sens pour l’élève, qu’il pourra d’autant mieux en appréhender les fondements et les enjeux qui y sont liés.

Documents d'accompagnement Éduscol, Articuler pratiques et acquis culturels en arts plastiques

Une séance décrochée en français focalise sur la trace écrite servant de bilan à la rencontre avec l’œuvre, en proposant la production d’un texte par une dictée à l’adulte.

Les élèves entrent dans une véritable enquête, un état des lieux du regard sur les éléments constitutifs qui s’imposent avant d’envisager toute production de sens. Il s’agit d’entrer dans l’œuvre en s’appuyant sur ce que l’on perçoit et non sur l’idée que l’on s’en fait : ce que l’on sait, ce que l’on ressent, devine ou imagine. L’enseignant prête attention à ce que les élèves formulent et veille à ce que toute hypothèse soit vérifiée par la perception. L’œuvre s’affirme alors dans sa réalité propre, et de nombreuses questions méritent d’être laissées en suspens. L’investigation ouvre sur des champs trop nombreux pour être tous explorés et la question soulevée devient souvent bien plus constructive que toute tentative de réponse.

Document d’accompagnement Éduscol, La rencontre avec les œuvres dans la formation de l’élève - Oser explorer, interroger, rechercher, questionner..., devenir explorateur d’art

Étape 5

+info

La représentation plastique et les dispositifs de présentation est l’une des trois questions du programme à retenir comme piste de réflexion à développer avec les élèves.


Si les attendus de fin de cycle et les compétences à travailler définissent les connaissances, capacités et attitudes à développer en arts plastiques, les trois questions visent « l’acquisition de notions et de concepts plastiques qui supposent une abstraction et un engagement intellectuel plus fort(…)

Il n’y a pas d’un côté un enseignement pratique, purement technique, et de l’autre un enseignement théorique sur les œuvres d’art ou les questions au programme mais des pratiques artistiques qui vont permettre de faire surgir les questionnements au moment même de l’exploration et/ou de la production ou lors de la mise en commun des réalisations plastiques.

Documents d'accompagnement Éduscol, Enjeux des trois questions au programme du cycle 3 en arts plastiques

L’étape 5 est une étape en arts plastiques qui propose aux élèves de créer l’image d’une carte postale, carte qui témoignera de leur passage dans l’une des huit villes.

La représentation plastique et les dispositifs de présentation est l’une des trois questions du programme à retenir ici comme piste de réflexion à développer avec les élèves.

Si les attendus de fin de cycle et les compétences à travailler définissent les connaissances, capacités et attitudes à développer en arts plastiques, les trois questions visent « l’acquisition de notions et de concepts plastiques qui supposent une abstraction et un engagement intellectuel plus fort (…)

Il n’y a pas d’un côté un enseignement pratique, purement technique, et de l’autre un enseignement théorique sur les œuvres d’art ou les questions au programme mais des pratiques artistiques qui vont permettre de faire surgir les questionnements au moment même de l’exploration et/ou de la production ou lors de la mise en commun des réalisations plastiques.

Documents d'accompagnement Éduscol, Enjeux des trois questions au programme du cycle 3 en arts plastiques

Des enjeux spécifiques en arts plastiques

1

Opérer des choix (matériaux, supports, outils utilisés mais aussi formes, matières, couleurs organisées dans l’espace) pour créer du sens.

  • produire avec l’outil numérique Géoportail une carte géographique originale et personnelle ;
  • photocopier la carte créée sur un support sortant de l’ordinaire ;
  • associer la carte à une photographie d’un monument de la ville.

2

Découvrir des œuvres d’art dont la problématique est en adéquation avec la tache proposée.

3

S’approprier et utiliser un vocabulaire spécifique.

Verbes d’action, notions de forme, d’espace, de couleur…, supports et outils…

La rencontre avec l’œuvre génère le désir de s’émerveiller encore, d’être surpris par certains choix d’artistes ou par des modes d’expression multiples et variés jusque-là inconnus, mieux encore elle nourrit l’envie de faire, de pratiquer, de réaliser et d’agir aussi pour s’exprimer à son tour.

Document d’accompagnement Éduscol, À portée de la main, à portée des mots, à portée du regard : la rencontre avec les œuvres en arts plastiques au cycle 2


C’est en favorisant les allers et retours entre pratique et rencontre, le passage de l’émotion au ressenti conscientisé et formalisé que le mot culture prend peu à peu du sens pour l’élève, qu’il pourra d’autant mieux en appréhender les fondements et les enjeux qui y sont liés.

Documents d'accompagnement Éduscol, Articuler pratiques et acquis culturels en arts plastiques

Étape 6

L’étape 6 est une étape en français qui propose aux élèves d’écrire le texte de la carte postale.

Des enjeux spécifiques en français

Articuler le texte et l’image à des fins de création.

1

Identifier les critères du format épistolaire.

2

Rédiger un texte organisé et ponctué en suivant les critères de présentation d’une carte postale.

3

Respecter les règles de grammaire, d’orthographe et de conjugaison.

4

Apporter soin et attention à son écriture.

5

CPD artsvisuels
CPD français

Les cartes postales peuvent être postées dans une boîte aux lettres factice disposée dans l’école.

Ainsi, au jour convenu, l’enseignant distribue le courrier. Chaque carte est adressée à un des élèves de la classe.

CPD artsvisuels
CPD français

Pour finaliser le projet et pour prendre en compte la question du programme La représentation plastique et les dispositifs de présentation les élèves peuvent réfléchir à un lieu dans l’école qui valorisera leurs productions ainsi qu’à la manière dont les cartes postales seront présentés (problématique du recto-verso).

On peut envisager que la présentation intègre l’itinéraire tracé sur la carte de Bretagne.

MERCI DE VOTRE ATTENTION !

CPD artsvisuels
CPD français