Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

.

.

.

.

Marseille

1

2

3

4

Itinéraire du pèlerinage

1

2

3

4

Vézelay

Marseille

Constantinople

Jérusalem

TOUCHARD Solène
2nde6

Je m’appelle Jehan. J’ai 23 ans, et je suis né le 14 Janvier 1159. Mes parents qui étaient potiers sont tous les deux morts. Ma mère est morte d’une maladie il y a deux ans et mon père est mort d’un accident de monture il y a deux mois. Son destrier s’est emballé alors qu’il allait amener une commande chez un autre commerçant. Tous ensemble, nous vivions à Vézelay une ville du Royaume de France se situant au sud de Paris. J’y vis toujours, seul maintenant. Je suis devenu potier à mon tour et je gagne les quelques livres parisis que j’ai, grâce à la vente de mes créations. Je fabrique principalement de la vaisselle. Seulement, depuis la mort de mes deux parents, j’’éprouve l’envie de me rapprocher encore un peu plus de Dieux, de me livrer à lui. C’est pourquoi j’ai décidé de faire un pèlerinage jusqu’à Jérusalem en passant par Marseille, pour allez à l’abbaye de Saint-Victor ainsi qu’à Constantinople pour me recueillir dans l'église Sainte-Sophie. J’ai pris avec moi seulement deux vêtements, du pain et quelques pièces. Je me suis rendu une dernière fois à la chapelle de l’abbaye Sainte-Marie-Madelaine de ma ville natale. C’est une belle chapelle dans le style gothique avec une représentation du Christ en gloire dans le vestibule. Nous sommes le 3 Mars 1182, c’est donc le premier jour de mon pèlerinage.


Tympan du vestibule de la chapelle à Vézelay (www.xavieres.org).

Ma prochaine et dernière destination est Jérusalem. La roi actuel est Baudoin IV de Jérusalem, né en 1161. J’ai donc deux ans de plus que lui. Il a été éduqué par l’archevêque Guillaume Tyr et fut sacré roi à l’âge de 13 ans, en 1174. Sa sœur se nomme Sibylle de Jérusalem et assure la descendance du Roi grâce à l’enfant qu’elle a eu avec son mari défunt, Guillaume de Montferrat. Cependant, je crois que le roi est gravement atteint de la lèpre. De plus, il y des tensions avec les musulmans et Saladin voulait lui succéder mais il a des affaires ailleurs. Renaud de Chatillon lui pose aussi problème cette année car il pille des lieux sacrés musulmans. Et pour finir, les Turcs Seldjoukides, avaient pris possession du centre de Jérusalem et persécutaient les chrétiens. J'ai donc eu quelques problèmes pour rentrer dans l'église du Saint-Sépulcre. Pour en revenir à mon pèlerinage, je suis arrivé à Jérusalem le 25 Avril 1182. L’église du Saint-Sépulcre est une très grande construction qui est de forme ronde et appuyée sur douze colonnes monolithes et six pilastres. L’édifice est très habilement construit de marbres colorés, avec une ornementation et des sculptures. À l’intérieur, l’église est ornée de broderies byzantines travaillées avec de l’or et des tableaux. Ils ont représenté Jésus qui est parfois montré montant un âne. Il existe aussi des tableaux représentant d’autres prophètes, Abraham, par exemple, Ismaël et Isaac, ainsi que Jacob avec son fils. Dans l’église, on trouve une peinture divisée en deux parties représentant le Ciel et l’Enfer. Une partie montre les sauvés au Paradis, alors que la seconde décrit les damnés en Enfer, avec tout ce qu’il y a là-bas. Dans l’église sont assis un grand nombre de prêtres et de moines qui lisent l’Évangile et disent des prières, jour et nuit. La coupole de l'église n'est pas clôturée par une voûte en pierre, mais par des poutres de bois, entrelacées entre elles. L'église a une ouverture à son sommet. Le Saint Sépulcre est placé sous cette coupole ouverte. Pour finir, l'église du Saint-Sépulcre est le lieu de crucifixion ainsi que la grotte où le corps du Christ fut déposé après sa mort. Comme avec l’abbaye de Saint-Victor et l’église Sainte-Sophie, je suis resté longtemps dans l’église du Saint-Sépulcre pour y prier.

Plan de l'église du Saint-Sépulcre (fr.wikipedia.org).

Mosaïque du vie siècle (fr.wikipedia.org).

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le 25 avril 1182 fut donc le dernier jour de mon pèlerinage. Durant ces 53 jours, j’ai eu le temps de beaucoup réfléchir à la vie, à mon engagement envers Dieux. J’ai également appris à connaitre des personnes d’une religion et de croyances différentes. Ce pèlerinage restera gravé dans ma mémoire avec tout d’abords la magnifique abbaye de Saint-Victor et ses belles chapelles à Marseille. Il y a aussi l’église Sainte-Sophie à Constantinople avec toutes ses couleurs et sa hauteur. Sans oublier, l’église du Saint-Sépulcre et toute ses peinture et pierres différentes à Jérusalem. Je n’aurai pas eu l’honneur de rencontrer le Roi Baudouin IV.

Vingt-sept, fut le nombre de jours de marche et de bateau que je dus faire avant d’arrivé à Constantinople. Tous c’était plutôt bien passé. Dans l’Etat de l’église j’ai rencontré beaucoup de chrétiens catholique et j’ai été accueillie plusieurs fois par des musulmans au bord des côtes du sud du pays. J’ai dormi sur des bottes de foin entassées, des villageois m’ont donné de nouveaux habits légèrement usés et de quoi me nourrir pendant quelques jours. Trouvé un bateau pour passer la mer Adriatique fut plus compliqué. Mais j’ai réussi à trouver un commerçant qui a accepté de m’emmener avec lui sur son navire. C’est comme cela que je suis arrivé sur les terres de l’Empire Byzantin le 27 Mars 1182. Ensuite j’ai continué mon chemin en me faisant de nouveau héberger par des fermiers et je suis arrivé à Constantinople, le 5 Avril 1182. L’église Sainte-Sophie se situe au centre de Constantinople à côté d’un grand palais. L’Eglise a du être reconstruite à plusieurs reprises, suite à des séismes et des révoltes de habitants de la ville qui l’auraient endommagé. Les architectes qui on fait les plans de Sainte-Sophie se sont inspirés du Panthéon de Rome et de l'art chrétien primitif d'Occident. L’empereur Justinien avait fait venir des matériaux de tout l'Empire : des colonnes hellénistiques du temple d'Artémis à Éphèse, du porphyre d'Égypte, du marbre vert de Thessalie, des pierres noires de la région du Bosphore et d'autres de couleur jaune en provenance de Syrie. Il fit également expédier du marbre noir de France. Seulement l’église a subit beaucoup de changements comme par exemple avec l'empereur Théophile, très influencé par les conceptions de l'art islamique qui avait interdit les images sculptées. Je suis donc entré dans l’église. Elle est très haute, comportant un large dôme. On observe beaucoup de mosaïques à fonds d’or. Dans la nef, quatre colonnes en porphyres rouges soutiennent les absidioles. Des feuilles d'acanthes sont sculptées dans le marbre blanc des arcades. C’est très somptueux. J’y ai passé toute l’après-midi à y marcher et prier.

L'intérieur de l'église Sainte-Sophie (fr.wikipedia.org).

Mosaïque de La Vierge à l'Enfant, entre l'empereur Jean II Comnène et l'impératrice Irène(fr.wikipedia.org) .

Les quatre colonnes situées au quatre coins de la nef centrale, qui soutiennent les absidioles et qui sont en porphyre rouge ( fr.wikipedia.org).

Je me suis engagé sur des chemins de terre pendant de longues heures. J’ai également fait beaucoup de pauses et pris mon temps pour prier à certains endroits. Les six premières nuits, j’ai été accueilli par des fermiers qui m’ont autorisé à dormir dans leur grange, installé sur un assemblage de bottes de pailles. Après six jours et demi de marche nous étions le 9 Mars 1182 et je suis enfin arrivé à Marseille. Récemment, la suite d’un long rempart y a été construit avec des pierres blanches. C’est une ville qui est en train de se développer. Il y a également eu la fondation d’un nouveau monastère à côté de l’Eglise Notre-Dame-Des-Accoules ainsi que d’autres constructions. De loin j’ai aperçu l’abbaye Saint-Victor. L’église de cette abbaye avait été construite sur l’emplacement d’un ancienne carrière exploitée du 4ème au 1er siècle avant J-C . L’entrée se situe à l’est de la tour d’Isarn. Quand j’y suis entré, j'ai pu observer une voute maintenue par deux arcs d’ogives. Autour de moi j’aperçois quelques religieux qui se dirigent certainement vers une chapelle pour prier. Puis j’arrive dans la travée gauche. Elle donne une ouverture sur la chapelle du Saint-Sacrement dans laquelle il y a la statue de Notre-Dame de la Sagesse ainsi qu’une table d'autel en marbre blanc sur lequel on peut retrouver six colombes encadrant l'emblème du Christ. Ensuite, je suis allé voir la travée droite au niveau de laquelle on pouvait voir l’orgue. Cette travée donne l’accès à la chapelle du Saint-Esprit ainsi qu’à la crypte où se situe le sarcophage représentant le sacrifice d’Abraham qui était l’un des père fondateur du peuple juif. Je continue ma visite avec le transept, constitué d’un oculus qui est un type d’ouverture particulier que l’on retrouve généralement dans les basilique latine comme celle-ci. Je finis ma visite par le chœur, avec un temps de prière.

Voûte du porche à l'entrée de l'abbaye (fr.wikipedia.org).


Sarcophage représentant le sacrifice d'Abraham (fr.wikipedia.org).

Table d'autel dans la chapelle du Saint-Sacrement de l'abbaye (fr.wikipedia.org) .