Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

Chansons sur la mer

Projet OCEAN

Renaud

Dès que le vent soufflera
4A

PAROLES


Dès que le vent soufflera - Renaud
"C'est pas l'homme qui prend la mer
C'est la mer qui prend l'homme"
Moi la mer elle m'a pris
Je m'souviens, un mardi
J'ai troqué mes santiag'
Et mon cuir un peu zone
contre une paire de dockside
Et un vieux ciré jaune,
J'ai déserté les crasses
Qui m'disaient : Sois prudent
La mer c'est dégueulasse
Les poissons mangent dedans !
Dès que le vent soufflera je repartira
Dès que les vents tourneront nous nous en
allerons...
"C'est pas l'homme qui prend la mer
C'est la mer qui prend l'homme"
Moi la mer elle m'a pris
Au dépourvu, tant pis...
J'ai eu si mal au coeur
Sur la mer en furie
Qu'j'ai vomi mon quatre-heures
Et mon minuit aussi.
J'me suis cogné partout
J'ai dormi dans des draps mouillés
Ca m'a coûté des sous
C'est d'la plaisance, c'est l'pied !
Dès que le vent soufflera je repartira
Dès que les vents tourneront nous nous en
allerons...
Oh Oh Oh Oh Oh Hissez haut
C'est pas l'homme qui prend la mer
C'est la mer qui prend l'homme
Mais elle prend pas la femme
Qui préfère la campagne.
La mienne m'attend au port
Au bout de la jetée
L'horizon est bien mort
Dans ses yeux délavés,
Assise sur une bitte
D'amarrage, elle pleure
Son homme qui la quitte,
La mer c'est son malheur !
Dès que le vent soufflera je repartira
Dès que les vents tourneront nous nous en
allerons…
"C'est pas l'homme qui prend la mer
C'est la mer qui prend l'homme"
Moi la mer elle m'a pris
Comme on prend un taxi...
Je f'rai le tour du monde
Pour voir à chaque étape
Si tous les gars du monde
Veulent bien m'lâcher la grappe,
J'irai z'aux quatre vents
Foutre un peu le boxon
Jamais les océans
N'oublieront mon prénom...
Dès que le vent soufflera je repartira
Dès que les vents tourneront nous nous en
allerons...
Oh Oh Oh Oh Oh Hissez haut

- Charles Trénet
- Georges Benson-
4A + 4B + 4C

La mer
+
Beyond The Sea


Charles Trénet
La Mer

PAROLES

Qu'on voit danser
Le long des golfes clairs
A des reflets d'argent
La mer
Des reflets changeants
Sous la pluie
La mer
Au ciel d'été confond
Ses blancs moutons
Avec les anges si purs
La mer
Bergère d'azur, infinie
Voyez
Près des étangs
Ces grands roseaux mouillés
Voyez
Ces oiseaux blancs
Et ces maisons rouillées
La mer
Les a bercés
Le long des golfes clairs
Et d'une chanson d'amour
La mer
A bercé mon coeur pour la vie


George Benson
Beyond The Sea

PAROLES

Somewhere beyond the sea
Somewhere, waiting for me
My lover stands on golden sands
And watches the ships that go
sailing
Somewhere beyond the sea
She's there watching for me
If I could fly like birds on high
Then straight to her arms I'd go
sailing
It's far beyond a star
It's near beyond the moon
I know beyond a doubt
My heart will lead me there soon
We'll meet beyond the shore
We'll kiss just as before
Happy we'll be beyond the sea
And never again I'll go sailing

Youtube : https://youtu.be/5V5iHO2nj7o

Frero de la vega
- 4C -

Le chant des sirènes

Le chant des sirènes

Frero Delavega


Enfants des parcs, gamins des plages
Le vent menace les châteaux de sable façonnés de mes doigts
Le temps n'épargne personne hélas
Les années passent, l'écho s'évade sur la Dune du Pilat
Au gré des saisons, des photomatons
Je m'abandonne à ces lueurs d'autrefois
Au gré des saisons, des décisions, je m'abandonne
Quand les souvenirs s'en mêlent, les larmes me viennent
Et le chant des sirènes me replonge en hiver
Oh mélancolie cruelle, harmonie fluette, euphorie solitaire
Tadalalala, tadalalala
Tadalalala, tadalala
Combien de farces, combien de frasques
Combien de traces, combien de masques
Avons-nous laissé là-bas
Poser les armes, prendre le large
Trouver le calme dans ce vacarme avant que je ne m'y noie
Au gré des saisons, des photomatons
Je m'abandonne à ces lueurs d'autrefois
Au gré des saisons, des décisions, je m'abandonne
Quand les souvenirs s'en mêlent, les larmes me viennent
Et le chant des sirènes me replonge en hiver
Oh mélancolie cruelle, harmonie fluette, euphorie solitaire
Oh Oh
Quand les souvenirs s'en mêlent, les larmes me viennent
Et le chant des sirènes me replonge en hiver
Oh mélancolie cruelle, harmonie fluette, euphorie solitaire
Quand les souvenirs s'en mêlent, les larmes me viennent
Et le chant des sirènes me replonge en hiver
Oh mélancolie cruelle, harmonie fluette, euphorie solitaire
Tadalalala, tadalalala
Tadalalala, tadalala
Tadalalala, tadalalala
Tadalalala, tadalala


Paroliers : Florian Garcia / Jeremy Frerot / Matthieu Ladeveze
Paroles de Le Chant des sirènes © Universal Music Publishing Group, Sony/ATV Music Publishing LLC,
Concord Music Publishing LLC