Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Les deux types de ressources énergétiques dans le Monde :

Dans un premier temps il y a l'énergie fossile :

L’énergie fossile est produite par des roches formées par la fossilisation d’espèces organiques mortes depuis plusieurs millions d’années (et pouvant aller jusqu’à 650 millions d’années). On y trouve en outre le charbon, le gaz naturel ou encore le pétrole. Le fait que ces énergies nécessitent plusieurs millions d’années de formation signifie dans le même temps qu’elles sont limitées et non renouvelables.

Il y a aussi les énergies renouvelables tel que : l'énergie solaire, l'énergie éolienne, l'énergie hydraulique, l'énergie géothermique...

Une énergie est dite renouvelable lorsqu'elle provient de sources que la nature renouvelle en permanence, par opposition à une énergie non renouvelable dont les stocks s'épuisent.Les énergies renouvelables proviennent de 2 grandes sources naturelles : le Soleil (à l'origine du cycle de l'eau, des marées, du vent et de la croissance des végétaux) et la Terre (qui dégage de la chaleur).

Comment exploiter l'énergie fossile :

Comment exploiter les énergies renouvellables :

Les énergies fossiles sont le type d'énergie le plus utilisé par l’être humain (à des fins de production, chauffage, transport, électricité…). Leur production représente encore 85% de la production totale de l’énergie primaire mondiale selon l'Agence Internationale des énergies et BP.


Nous exploitons l'énergie fossile de plusieurs manières tel que :

  • -Par puisage : c’est le cas du pétrole et du gaz naturel ;
  • -Par extraction directe à la surface des sols : comme pour la tourbe ;
  • -Par extraction dans des mines : comme pour le charbon ;
  • -Par extraction dans des mines à ciel ouvert : comme pour le lignite.

Sont considérées comme renouvelables toutes les sources d’énergie qui ont la capacité de se renouveler de manière quasi infinie et à un rythme plus rapide que leur utilisation. Comme le soleil, le vent ou l’eau, par exemple. Aujourd’hui, les énergies renouvelables représentent 9,4 % de la consommation d’énergie primaire et 14,9 % de la consommation finale d’énergie en France en 2015. Des chiffres en progression régulière depuis une dizaine d’années grâce à l’essor des biocarburants, des pompes à chaleur et de la filière éolienne. Une progression qui repose notamment sur la contribution des particuliers.


Les principales énergies renouvelables sont :

  • l’énergie solaire thermique, qui produit de la chaleur à partir des rayons du soleil ;
  • l’énergie solaire photovoltaïque, qui génère de l’électricité à partir des rayons solaires ;
  • l’énergie éolienne, qui produit de l’électricité à partir du vent ;
  • la biomasse, qui produit de la chaleur à partir de la combustion du bois ou d’autres végétaux ;
  • l’énergie géothermique, qui produit de la chaleur à partir de celle contenue dans le sol.


Les énergies fossiles :

Avantages et inconvénients de chacun

Les énergies renouvelables :

Avantages :
Le gaz naturel est une énergie qui est peu polluante (que ce soit lors de son extraction ou de sa consommation), qui est facilement exploitable et ne nécessite aucune transformation. D’un autre côté, le gaz naturel entraîne des risques d’explosion aussi bien au niveau industriel que domestique.

Le charbon et le pétrole ont l’avantage d’être bien répartis sur la planète et en grande quantité. De plus, le pétrole permet la création de nombreux produits dérivés communément utilisés.

Inconvénients :

Cependant, l’extraction et la consommation de pétrole et de charbon sont écologiquement polluantes. Aussi, ces carburants sont régulièrement la source de conflits internationaux (en particulier le pétrole).

Dans l’ensemble, les énergies fossiles ont l’inconvénient commun d’être présentes en quantité limitée sur terre et ne sont pas renouvelables. Ce ne sont donc pas des énergies sur lesquelles nous pourrons compter indéfiniment.

Avantages :


De manière générale, les énergies renouvelables sont plus propres que les énergies fossiles et fissiles actuellement exploitées dans le monde entier. Elles sont plus écologiques, disponibles en masse autour du globe et sont « gratuites » une fois les installations de production rentabilisées.

Pour être plus précis, il faudrait se pencher sur les avantages et inconvénients que présentent chaque source d’énergie renouvelable. En voici quelques exemples :

L’énergie éolienne est l’énergie propre par excellence. Sans rejet ni déchet d’aucune sorte, elle permet avec un bon coefficient de performance d’assurer une bonne indépendance énergétique. Sur terre ou off-shore, les éoliennes démontrent d’excellentes capacités de production et sont une alternative viable pour les territoires les plus reculés dont l’accès à l’électricité est difficile.

L’énergie biomasse est liée à la combustion du bois. Le bois est un combustible très présent, notamment en France où il est largement implanté. Si cette énergie rejette tout de même des gaz à effet de serre, les rejets sont moindres par rapport à la quantité de CO2 qu’un arbre aura absorbé au cours de sa vie. Une forêt bien gérée et renouvelée permet de ne pas épuiser les réserves en bois. La biomasse est donc une énergie qui participe au développement local tout en étant très bon marché (les bûches et les granulés de bois sont les combustibles les moins chers du marché).

L’énergie solaire est largement plébiscitée dans le secteur énergétique et se développe à vitesse grand V. Production d’électricité grâce au photovoltaïque, mais aussi de chauffage grâce aux panneaux solaires thermiques, le solaire peut être exploité à grande échelle dans des parcs prévus à cet effet ou à petite échelle chez les particuliers. Même si les panneaux solaires possèdent un meilleur rendement en zone très ensoleillée, ils conviennent tout à fait à des foyers du nord de la France, par exemple.

Inconvénients :

Comme pour chaque chose, les énergies ont également leurs petits défauts. On notera en priorité un coût relativement important à l’achat des installations dont la rentabilité peut se faire attendre des années. De plus, la plupart de ces énergies vertes sont sujettes aux caprices de Dame nature. En effet, des journées sans vent ou sans grande luminosité peuvent contrarier fortement la production de l’éolien et du solaire. Reprenons en détails les trois sources précédemment citées :

La production d’énergie de l’éolien est très dépendante de la force du vent. Pour pallier cela, les éoliennes sont toujours placées dans des zones très venteuses. Cependant, certaines populations refusent leur implantation à cause des nuisances sonores et visuelles qu’elles entraîneraient.