Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Les pilules progestatives

Les différentes pilules

Elles ne contiennent pas d’œstrogènes et sont prescrites aux femmes qui présentent des contre-indications aux œstrogènes
(antécédents de phlébites ou de maladies vasculaires).
Les objectifs de ce type de pilule sont :

- d'agir sur la glaire cervicale en l’épaississant,
empêchant ainsi l'entrée des spermatozoïdes
- de réduire l’épaississement de la muqueuse utérine
pour éviter la nidification

Selon le dosage, il y a maintien ou non de l’ovulation.

Les différentes pilules

Les pilules combinées

Elles contiennent un oestrogène synthétique (Ethinyl-estradiol ou EE)
et un progestatif synthétique à doses constantes pendant toute la durée du traitement : 3 semaines de comprimés et 1 semaine sans comprimé.

L’ovulation est bloquée par les oestroprogestatifs,
cette dernière freine la libération de FSH et de LH qui normalement déclenche le processus d’ovulation. Sans ovulation le cycle est en repos.
Les oestrogènes sont combinés au progestatif pour le confort des femmes, ces derniers aident à combattre les effets désagréables
(acné, hirsutisme, kyste de l'ovaire bénins mais douloureux) pendant le cycle. L’oestrogène est le même dans toutes les pilules combinées
(EE Ethynil Estradiol /entre 30 et 40µg ). C’est le type de progestatif qui varie.

+

progestatif

Les différentes pilules

Les pilules combinées

Dans les années 60-70, les pilules commercialisées contenaient 50µg d’EE.
A prise prolongée, ce dosage était susceptible d’augmenter le cholestérol et la formation de caillot dans les vaisseaux sanguins.

Par la suite donc, les fabricants ont réduit le dosage à 30 et 40µg d’EE,
et même jusqu’à 15 à 20µg d’EE, mais ces derniers dosages garantissent une sécurité de contraception inférieure aux autres dosages.