Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Oppositions

et
concessions

L'opposition et la concession sont deux notions très proches. L'opposition intervient entre deux idées indépendantes qui ne se contredisent pas a priori (l'une n'empêche pas l'autre). La concession intervient entre deux idées liées qui sont en principe opposées (l'une devrait empêcher l'autre).

L’opposition permet de confronter deux faits ou deux arguments indépendants, qui ne se contredisent pas ou dont l’un n’empêche pas l’autre.

Exemple : Alors que tout le monde est levé, il dort encore.

La concession intervient entre deux idées étroitement liées et opposées, dont l’une devrait empêcher l’autre.

Exemple : Bien qu’il soit blessé, il continue son match.

Titre 1

I – Exprimer l’opposition / la concession dans la phrase simple

1) À l’aide d’un nom ou un G.N. prépositionnel introduit par excepté, sauf, au contraire de, par opposition à, malgré, en dépit de, au lieu de,…
Malgré sa blessure, il continue son match.

2) À l’aide d’un groupe infinitif prépositionnel introduit par au lieu de, sans, loin de, ...
Au lieu d’abandonner / Loin d’abandonner, il continue son match.

3) À l’aide d’un gérondif, souvent précédé de même ou de tout

Tout en étant blessé, il continue son match.

II – Exprimer l’opposition / la concession dans la phrase complexe

1) À l’aide de propositions indépendantes juxtaposées dont la première peut contenir la locution « avoir beau »

Il a beau être blessé, il continue son match.

2) À l’aide de propositions indépendantes coordonnées par mais, au contraire, en revanche, cependant, toutefois, néanmoins, etc.

Il est blessé mais il continue son match.

3) À l’aide d’une proposition subordonnée conjonctive (dont la fonction grammaticale est alors complément circonstanciel d’opposition, introduite par alors que, tandis que, bien que, quoique, quand bien même, sans que…

Quoiqu’il soit blessé / Alors qu’il est blessé / quelque blessé qu’il soit / tout blessé qu’il soit…

Alors que, même si, si, tandis que : conjonctions suivies de l’indicatif

Bien que, quoique, encore que, si… que, quelque … que, tout … que, quoi que, quel que : conjonctions et locutions suivies du subjonctif.

Quand bien même + conditionnel

EXERCICE OPPOSITION

1. Je leur avais donné rendez-vous à huit heures moins dix. Malgré cela, il est déjà huit heures et personne n'est là.
2. J'ai adoré cette pièce bien que je n'aie aucune passion pour le théâtre.

3. Les amants disparurent alors qu'on prétendait les avoir retrouvés.
4. Quoique téméraire, il n'a pas bougé.

5. Irina ne joue pas de la guitare mais du banjo.

1. ………… tu ne veux pas sortir, il faut bien prendre l'air.

2. Antonin n'apprécie pas le poisson, ………… le saumon trouve grâce à ses yeux.

3. ………… la nuit tombe déjà, nous avons encore quelques heures devant nous.

4. ………… il serait bon nageur, il semble difficile de parcourir une telle distance.

5. La neige est belle, ………… elle n'est pas la bienvenue.

EXERCICE CONCESSION

Merci de nous avoir écoutés, en esperant que vous avez tout compris !