Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Chapitre 2 :Les espaces de basse densité en France

Introduction:

Problématique
Comment ces espaces peuvent-ils devenir attractif ? Quels atouts peuvent-ils mettre en avant ?

La densité de population en France est en Moyenne de 118 hab/km².


Avec une densité de population inférieure à 30 habitants par km², les espaces faiblement peuplés en France occupent 42 % territoire métropolitain. 6.5 % de la population française vit dans ces espaces allant des Ardennes au nord-est jusqu'au Pyrénées en passant par le Massif central. Cet espace est souvent surnommé "la diagonal du vide" bien qu'on y trouve des habitants et des grandes villes comme Metz, Nancy ou Toulouse.


La Lozère (14.8 hab/km²) et la Creuse (21.3 hab/km²) sont les deux départements les moins peuplés de France (118 hab/km²).


la Lozère


La Corrèze


La région en vert foncé est l'île de France.

La région en jaune très clair est le Limousin.

Il y a de nombreux espaces de basse densité en France.


De nombreux espaces sont faiblement peuplés car ils présentent des contraintes pour leur aménagement. Ainsi, les chaînes de montagnes (les Alpes, les Pyrénées ou encore le Massif central) sont des espaces où la densité de population est bien plus faible que sur les littoraux ou sur les rives d'un fleuve.


Dans les DROM (Départements et Régions d'Outre-Mer), il faut également penser à la forêt amazonienne en Guyane, ou encore les volcans comme le Piton de la Fournaise à a Réunion qui représentent des espaces difficilement aménageables.



Il y a de nombreux espaces de basse densité en France.


Le premier auquel nous pouvons penser est la campagne. Le paysage rural se façonne au travers de ces champs, de ces petites communes (petits villages avec une église au centre) et de ces forêts. La nature est au cœur de cette représentation qu'elle soit exploitée (exploitations agricoles ou forestières) ou sauvage (forêt, rivières, animaux...)


Dans cet espace se trouve également la couronne périurbaine des aires urbaines.

I/ Les espaces de faible densité en France :

A/ Des défis à relever :

L'élevage extensif ne cherche pas de fort rendement mais une production importante en utilisant un maximum d'espace. Le bétail bénéficie de vaste enclos. La production est moins importante mais les conditions de vie du bétail sont bien meilleures.

On trouve se type d'élevage dans le Massif central, en Normandie, dans les Pyrénées dans les Alpes ou encore en Corse (des régions montagneuses pour la plupart).

La Beauce ou encore la Champagne sont deux région française marquée par l'agriculture productiviste. De vastes champs notamment de céréales façonnent le paysage. Ces espaces agricoles sont intégrés dans les échanges économiques mondiaux car une grandes partie de ces productions sont dédiées à l'exportation dans des pays étrangers.


La modernisation (utilisation des engrais et des pesticides) et la mécanisation (tracteurs, moissonneuse batteuse...)de l'agriculture ont permis le développement de ces grandes surfaces agricoles. Ainsi, les agriculteurs qui en 1955 représentaient 27% de la population active en France, ne représentent aujourd'hui que 2 % de la population active.

Cette population est parti s'installer en ville afin de trouver un emploi soit dans l'industrie soit dans les services. Cette migration de population est appelé l'exode rural.




L'agriculture est un secteur en difficulté. Les agriculteurs français doivent faire face à la concurrence étrangère. Un nombre croissant d'agriculteur français ont du mal à faire des bénéfices et à se verser un salaire à la fin du mois. En effet, les charges de leur exploitation sont souvent très lourdes (taxe foncière, prix de l'électricité et du pétrole, prix du matériel, prix des engrais...) et les prix de leurs produits sont souvent insuffisants pour faire des bénéfices.


De plus, les conditions de vie et de travail des agriculteurs ne font pas rêver les jeunes. C'est pourquoi les exploitants rencontrent des difficultés pour trouver des jeunes actifs pour reprendre leur exploitation agricole.


Le nombre d'agriculteur diminue régulièrement.

B/ Qui sont les néo-ruraux ?

II/ Comment rendre ces territoires dynamiques ?

A/ Le tourisme :

Le patrimoine historique est fortement mis en avant par les régions faiblement peuplées afin d'attirer les touristes. Les châteaux, les musées, les grottes, les églises sont des sites culturels incontournables.


Bien que les véritables grottes de Lascaux découverte en 1940 soient fermées au public, les reconstitutions et le musée associé aux grottes attirent des milliers de touristes tous les ans.


Les guides et les sites touristiques mettent en avant ce site incontournable, surnommé 'la Chapelle Sixtine de la Préhistoire"

Fondé en 1982, le label Plus beau village de France est attribué aux beaux villages de moins de 2000 habitants qui possèdent un riche patrimoine naturel et bâti - avec au moins deux sites inscrits aux monuments historiques - et qui mettent en œuvre une politique de valorisation et d'animation de leur patrimoine.


Ce label permet d'attirer les touristes souhaitant découvrir "une France de carte postale". Ce label permet d'accroître la fréquentation de ces petits villages et d'augmenter le chiffre d'affaire des commerces, des restaurants et des hôtels.

La nature "sauvage" est devenu un véritable atout pour ces régions de faible densité. Préservée dans des parcs naturels, les touristes y sont amenés à découvrir la richesse du patrimoine naturel français au travers de son relief (les gorges, les cascades...), sa végétation ou encore sa faune.


Les publicités font la promotion du tourisme vert permettant aux touristes de profiter du calme et la richesse de la nature tout en préservant la nature. Ils mettent en avant des loisirs éco-responsables qui préservent l'environnement (canoé, montgolfière, vtt, accrobranche, randonnée...).

Il existe des labels afin d'assurer aux touristes un séjour respectueux du développement durable : des logements économes en énergie, des produits locaux et bio vendu par les commerçants...



Les festivals de l'été


De plus en plus de régions organisent des festivals regroupant des artistes à la mode et des artistes locaux pour attirer des touristes dans leur région. C'est le cas du festival des "Vieilles Charrues qui se tient dans la commune de Cairhaix-Plouguer dans le Finistère (pointe de la Bretagne).

Créée en 1992, ce festival peut accueillir près de 70 000 personnes pendant quatre jours.

B/ Moderniser l'agriculture :

De nombreuses régions mettent en avant la qualité et le savoir-faire de leur agriculteur. Ils bénéficient de labels comme l'Appellation d'Origine Contrôlée (AOC) et l'Appellation d'Origine Protégée (AOP).

Le Label AOP s'applique sur l'ensemble du territoire européen et le label AOC sur le territoire français.

Ces labels permettent d'éviter les fraudes et les contrefaçons. Pour bénéficier de ce signe, toutes les étapes de production doivent être réalisées selon un savoir-faire reconnu et dans une même zone géographique.

Le monde agricole français doit faire face à des difficultés importantes à cause de la concurrence étrangère, des prix de leurs produits qui baissent régulièrement mais également des charges importantes qui pèsent sur leurs exploitations (hausse des prix de l'énergie : électricité et pétrole).


Pour faire face à la crise et rentabiliser leur exploitation, certains exploitants se tournent vers une agriculture éthique et écologique respectueuse du développement durable. Ils n'utilisent plus de pesticide ni d'engrais. Les récoltes sont moins abondantes mais leurs produits étant de qualité supérieure, ils peuvent les vendre plus chers.


De plus, les agriculteurs participent au développement touristique de leur région en faisant visiter leur exploitation et en expliquant les différents procédés utilisé pour mettre au point leurs produits.

Le made in France fait vendre. Dans l'Hexagone, bien sûr, mais aussi au delà de nos frontières. Souvent associés à la qualité, l'élégance et au savoir-faire, nos produits bénéficient d'une image de marque à l'étranger

C/ Un développement industriel possible :

Dans la perspective de se débarrasser des énergies fossiles, le gouvernement met en place différentes infrastructures pour se tourner vers des énergies renouvelables respectueuses de l'environnement comme le bio gaz, le "gaz vert".


Qu'est ce que le biogaz ?


Il s'agit d'un gaz produit par la fermentation et la décomposition de matières organiques (déchets alimentaires, excréments...) en l'absence d'oxygène. C'est un gaz combustible composé essentiellement de méthane et de dioxyde de carbone. Il peut-être brûlé sur son lieu de production pour obtenir de la chaleur ou de l'électricité ou il peut-être purifier pour obtenir du biométhane utilisable comme gaz naturel pour véhicules ou injectable sur le réseau de distribution de gaz naturel.


III/ La campagne : un espace de conflit ?