Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

japonaises

estampes

Dans cette vidéo : quelles caractéristiques du Japon et de l’art japonais avez-vous reconnues ?

JO d'été Tokyo 2020

+

Les paysages : montagnes, océans, rizières, campagnes, forêts de bambou et de cerisiers du Japon

Les animaux : grues du Japon

Les architectures : temple japonais, Torii (portail que l'on retrouve devant les entrées de sanctuaires), pont typiquement japonais

Les décors : parchemins avec des kanjis dessus, bouquet en ikebana (art japonais de la composition florale), intérieur de maison traditionnel : tatami et shoji (paroi ou porte constituée de papier washi translucide monté sur une trame en bois)

Les habits : mawashi (la ceinture portée par les lutteurs de sumo lors des entraînements et des compétitions), amigasa (chapeau tissé en plantes séchées), yukata (kimono moins formel et plus léger)

Les personnages : le rikishi ou sumotori (lutteur de sumo), les travailleurs japonais

L'esthétique : estampes japonaises

Les références : La grande vague de Kanagawa d'Hokusai


https://www.youtube.com/watch?v=KjLfqX-gXZ0






Définitions et références artistiques

Les estampes japonaises

L'ukiyo-e (terme japonais signifiant « image du monde flottant ») est un mouvement artistique japonais de l'époque d'Edo (1603-1868) comprenant non seulement une peinture populaire et narrative originale, mais aussi et surtout les estampes japonaises gravées sur bois.
Alors qu'il passe au Japon pour vulgaire, parce qu'il valorise des sujets issus du quotidien et se voit publié massivement grâce à la technique d'impression de l'estampe, ce genre connaît à la fin du XIXe siècle un grand succès auprès des Occidentaux.

L'Ukiyo-e

+

Toshusai Sharaku, Otani Oniji II, 1794. L'acteur de kabuki, Otani Oniji II, dans le rôle du cruel homme de main (yakko) Edobe.

1. Technique d'impression d'images en séries dans une presse avec des encres typographiques ou des peintures. La matrice peut être une plaque de bois creusée (estampe japonaise), de cuivre (gravure, eau-forte, aquatinte), de pierre calcaire (lithographie), etc. Le nombre de matrices nécessaires est celui du nombre de couleurs de l'image.
2. Image réalisée avec cette technique (Utagawa Hiroshige, Katsushika Hokusai).

Définition estampe

Artistes japonais

aussi appelé Ando Hiroshige est un dessinateur, graveur et peintre japonais. Il se distingue par des séries d'estampes sur le mont Fuji et sur Edo (actuel Tōkyō), dessinant de façon évocatrice les paysages et l'atmosphère de la ville, en reprenant les instants de la vie quotidienne de la ville avant sa transformation à l'ère Meiji (1868-1912).

utagawa Hiroshige (1797-1858)

est un peintre, graveur, dessinateur et auteur d'écrits populaires japonais. Il est l'une des figures majeures de l'art nippon. Inventeur du terme "Manga", il a surtout renouvelé l'art de l'estampe avec ses œuvres célèbres comme La grande vague de Kanegawa.

Katsushika Hokusai (1760-1849)

Hokusai

La Grande Vague de Kanagawa est l'oeuvre la plus célèbre d'Hokusai. Elle représente une vague qui s'apprête à s'abbatre sur des bâteaux de pêche. Hokusai n'a pas utilisé la perspective cavalière utilisée d'ordinaire par les japonais mais a composé son estampe d'une manière plus occidentale. On peut d'ailleurs voir au loin le sommet du Mont Fuji qui se confond de par ses teintes, avec la déferlente des vagues.

+

La Grande Vague de Kanagawa, 1830 ou 1831, gravure sur bois, 25,7 × 37,9 cm, format ōban (un des principaux formats de papier utilisés pour les estampes japonaises, il mesurait environ 37 à 38 × 25,5 cm) / orientation yoko-e (paysage)


Hokusai

La série d'estampes des Trente-six vues du mont Fuji a connu un grand succès au Japon ainsi qu'en Europe grâce à l'utilisation du bleu de Prusse ainsi que l'influence de modes de représentation occidentaux (pespective). Le bleu de Prusse était un pigment très prisé par les artistes japonais pour son éclat et les nombreuses nuances qu'il rendait possible. Il est la couleur principale de la série.

+

Les Trente-six vues du mont Fuji estt une série de quarante-six estampes réalisées par Katsushika Hokusai (1760-1849) entre 1830 et 1832 et dont les dates d'édition s'étendent entre 1831-1833.


Hiroshige

L'artiste Hiroshige a également réalisé Trente-six Vues du Mont Fuji. Mais contrairement à Hokusai, Hiroshige a réalisé deux séries de deux formats différents. La première série de 1852 est en orientation paysage (yoko-e) au format chuban (25 à 26 × 17 à 19 cm) tandis que celle de 1858 est en orientation portrait (tate-e) au format oban (37 à 38 × 25,5 cm.).

+

Yoko-e et chuban

Tate-e et oban

Série de 1858

23 - La mer au large de Satta dans la province de Suruga

Série de 1852

15 - Au-dessous du pont Ryōgoku dans la Capitale de l'Est

32 - Col de Inume ("Oeil de chien") dans la province de Kai


Influences

japonaises

Le japonisme est l'influence de la civilisation et de l'art japonais sur les artistes et écrivains, premièrement français, puis Occidentaux, entre les années 1860 et 1890. L'art qui résulta de cette influence, notamment en réaction au classicisme et qui initie de nouveaux choix esthétiques (lignes courbes, éléments naturels), est qualifié de japonesque.

+


De Hiroshige, Cent vues d'Edo no 52, Le Pont Ōhashi et Atake sous une averse soudaine (1857), à Van Gogh, Japonaiserie. Pont sous la pluie (1888), musée Van Gogh, Amsterdam.

Van Gogh

+

Van Gogh est un artiste du postimpressionnisme qui a été énorménent inspiré et influencé par les estampes japonaises qu'il a découvert en 1886 chez un marchand d'art. Dès lors, il ne se détournera jamais du modèle japonais. Son dévouement à l’art, son amour de la nature et de ses éléments -à commencer par la pluie- sont autant d’indices de la fidélité du peintre à cet « œil » japonais, jusqu’à son dernier souffle en 1890.

Portrait du Père Tanguy, (1887). Exemple de l'influence de l'ukiyo-e en Europe.

La Courtisane (d'après Eisen), (1887).
Amandier en fleurs, (1890)