Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Le papillomavirus

Le papillomavirus est un virus à ADN de la famille des Papillomaviridae.

Les symptômes du virus HPV sont :

- la verrue vulgaire (cutané)

- la verrue plantaire (cutané)

- les papillons verruqueux (cutané)

- les condylomes (muqueux)


Comment se détecte t-il ?
Pour détecter le virus, il est important de se faire dépister régulièrement pour éviter que le virus ne se transforme en cancer.

Le dépistage chez les filles passe par : le frottis (c’est un prélèvement de cellules du col de l’utérus)

Et chez les garçons : c’est une peniscopie (le médecin examine le penis avec une loupe binoculaire )

Même si ce virus touche essentiellement les femmes, il existe un faible pourcentage d’atteinte chez les hommes.


Après le frottis, deux examens peuvent être conduits :


- examen cytologique (microscope)

-le test HPV (on recherche la présence d’ADN du papillomavirus)


Les traitements possibles ?

Il n’y a pas de traitements spécifique contre le virus, donc la garantie de guérison n’est pas à 100%


Pour les verrues dans la plupart des cas, elles vont disparaître d’elles-mêmes (sans même que l’on sache que c’etait un symptôme du HPV), mais dans 10% des cas elles vont être persistantes et vont éventuellement se transformer en cancer.


Certaines verrues peuvent être soignées avec des médicaments sous ordonnance par des crèmes et solutions.


sinon pour les formes les plus avancés, d’autres traitements existent :

-cryothérapie

-ablation chirurgicale

-exérèse chirurgicale

Comment s’en protéger ?

Le préservatif ne protège du HPV, car le virus peut s’attraper par voie muqueuse ou cutanée. Et le préservatif ne protège pas tout l’organe genital, ni les doigts, ni la bouche.

Mais comment peut-on s’en protéger alors ?

La vaccination est le meilleur moyen de défense contre le HPV.

Elle ne protège pas l’obtention du virus mais empêche le développement de cellules pré cancéreuses qui pourraient à terme développer un cancer (du col de l’utérus par exemple ).

Le papillomavirus se transmet par voie muqueuse ou cutané.

Il se transmet la plus part du temps lors d’un rapport sexuel avec ou sans pénétration.

Toute personne est exposé au virus, qu’elle que soit son genre, ou même sa sexualité.