Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

L'ABSURDE

Le THÉÂTRE DE

decades

1640

sommaire

1. Définition

2. Caractéristique et Procédés

3. IONESCO ET L'ABSURE

4. LIEN AVEC CAMUS

index

défintion

Définition

Ses caractéristiques

et procédés

Le théâtre de l’absurde souhaitent mettre en évidence, le sens des mots.

  • Le volonté de rejeter les règles du théâtre

  • de dresser un tableau de l’absurdité et l’insécurité de la condition humaine prise

  • de souligner l'absurdité de la vie et du monde

  • de critiquer leur époque, et la façon dont ils la vivent.

  • une déconstruction du langage

  • On retrouve beaucoup de silences

Caractéristiques

Procédés

  • de faire rire au premier abord puis après réflexion de rendre compte du malaise qui y est dénoncé.

  • une mise en scène qui est différente de celle que l’on était habitué de faire et de voir.

  • le lieu où se déroule l’action n’est souvent pas cité avec précision

  • le temps est lui-même tourné à l’absurde

  • création d’un spectacle total

  • La toile de fond de l’action est souvent la satire de la bourgeoisie

  • La scène se déroule souvent dans un climat de catastrophe mais le comique s’y mêle












Ionesco

Ionesco et l'absurde

Eugène Ionesco (1909-1994)

  • « théâtre de dérision »

  • « vouloir être de son temps, c'est déjà être dépassé »

  • Satirique, son théâtre met à mort les codes et stéréotypes de la bourgeoise.

  • Considére comme le père du theatre de l'absurde

  • L'angoisse et le thème de la mort prolifèrent et envahissent son univers.

cantatrice

Cantatrice chauve

Incohérence

1ere incohérence

2eme incohérence

3eme incohérence

4eme incohérence

Lien avec Camus

  • philosophie de l’existentialiste

  • évocation de l'absurdité de la condition humaine dont Camus
s’inspire

  • vie humaine soumise à une mécanique sans perspective

  • questionnement de la société tout entière avec ses institutions, ses normes et ses valeurs

  • questionnement sur des points fondamentaux de la société

  • « Comme si tous les chemins familiers tracés dans le ciel pouvaient mener aussi bien aux prisons qu’aux sommeils innocents. »

Camus

Le malentendu


Camus²