Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Chapitre 8 - La France : un rayonnement international différencié et une inégale attractivité dans la mondialisation

Source : dessin de Chaunu paru dans Ouest-France pour l’inauguration du musée du Louvre à Abu Dhabi en 2017

Comment la France affirme-t-elle sa place dans la mondialisation et quelles sont les conséquences pour les territoires français ?

I) Comment la France s’affirme-t-elle comme puissance dans la mondialisation ?

II) Quels sont les effets de cette affirmation de la puissance française dans la mondialisation pour la France ?

Consigne : à partir du document, expliquez les potentialités et les inconvénients de la mondialisation pour les territoires français.

« Dans la société française 74% des personnes sont hostiles à la mondialisation selon un sondage Ipsos publié en février 2017. A l’origine de ces réticences ? Les délocalisations et leur cortège de suppressions d’emplois, régulièrement à la Une de l’actualité, comme dans le cas du géant américain Whirlpool, qui a décidé de fermer son usine à Amiens pour délocaliser sa production en Pologne à partir de juin 2018. (…) Les délocalisations sont-elles pour autant un phénomène massif en France ? Selon une étude l’Insee portant sur la période 2009-2011, 4,2% des sociétés ont délocalisé au moins une activité au cours de cette période, entraînant la suppression d’environ 20.000 emplois directs dans l’Hexagone. « C’est à la fois peu au niveau macroéconomique, et localement ça peut être beaucoup », commente Sébastien Jean (directeur du Centre d’étude et de recherche en économie internationale, Cepii), qui fait état d’effets particulièrement importants dans le secteur industriel, notamment le textile et la sidérurgie, soumis à la forte concurrence des pays à faible coût de main d’œuvre.(…)
La mondialisation, en outre, présente une série davantage pour l’économie tricolore, qui bénéficie à plein des débouchés offerts par son ouverture à l’international, notamment dans les secteurs du luxe, de la chimie, de l’aéronautique et de l’agroalimentaire. La France compte actuellement 124.000 entreprises exportatrices dont des poids lourds mondiaux comme L’Oréal, Danone ou bien Safran. Et malgré le creusement de son déficit commercial, l’Hexagone reste le septième exportateur au niveau international. (…)
D’après la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement, la France se trouve par ailleurs dans le top 10 mondial pour les investissements directs étrangers (IDE). Ce qui stimule les créations d’emplois et les gains de productivité. En France, « cinq millions d’emplois dépendent de l’international », rappelle Sébastien Jean, qui voit dans la mondialisation une source importante de « progrès techniques ». (…) D’après une étude du Cepii, si la France se fermait à tout commerce avec les pays émergents, la perte serait de 1.270 à 3.770 euros par an et par ménage. Sans compter les effets récessifs que cela pourrait entraîner. »
Source : « Mondialisation: "formidable opportunité" ou "danger" pour la France? », Le Point, 3 mai 2017.

III) Quels sont les lieux où s’incarne la puissance française ?

IV) Est-ce que tous les territoires français bénéficient de l’intégration de la France à la mondialisation ?