Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Dia de los muertos

Où? Mexique

Le jour des morts

Quand? Depuis plus de 3000 ans

Mexique

Source du document :

https://api.playbacpresse.fr/uploads/media/factsheet_pdf_lepq/2017/07/647dacdc07f8d60c862b618969a485ab6de6637d.pdf

Source du document :

https://api.playbacpresse.fr/uploads/media/factsheet_pdf_mquo/2017/08/7630135a759746280d8be0709c0882f465ccf063.pdf



La fête des morts est un évènement très important au Mexique, plus important encore que Noël. Elle se déroule pendant 2 jours, le 1er et le 2e Novembre en même temps que
les fêtes chrétiennes de la Toussaint.

La Fête des Morts ou Día de Muertos est une fête nationale qui existe et subsiste depuis plus de 3000 ans.

Durant cette période, le culte des morts est célébré dans la joie. Pour les Mexicains, la mort n'est pas la fin mais le début d'un voyage.

Chaque année, des autels en l'honneur des proches décédés sont dressés dans toutes les maisons mexicaines.

Des murs extérieurs à l’intérieur des foyers, tout est décoré et fleuri en l’honneur des âmes voyageuses.

Autel : un autel est une table sacrée sur laquelle peut se pratiquer des rites religieux, des offrandes etc

La fête des Morts, au Mexique, est une tradition ancestrale. Son origine remonte à la civilisation des Aztèques qui célébraient leurs morts deux fois par an : une fois pour les enfants et une fois pour les adultes. Des offrandes leur étaient apportées pour leur seconde vie. La colonisation espagnole n'a pu mettre fin à ces rituels, mais en instaura la date officielle, identique à celle des célébrations chrétiennes.

Au Mexique, la Catrina, figurine en papier mâché, est devenue au cours du XXe siècle, l’icône populaire de la fête des Morts et, par extension, de la culture mexicaine.

icône : figure emblématique, symbole

Envie d'en savoir plus sur Les Aztèques?

A l’époque de Moctezuma, le dernier empereur aztèque, les familles venaient plusieurs fois par an sur les tombes de leurs défunts pour y danser, chanter et y déposer des offrandes .

Source du document :

https://api.playbacpresse.fr/uploads/media/factsheet_pdf_mquo/2017/08/636d65e577db5e8b938f3449399f737b568cd22c.pdf





Lors de la fête des morts, les mexicains ont de nombreuses coutumes dont celle de se retrouver en famille pour célébrer leurs défunts, pour cela ils construisent des autels (altares) qu’ils vont ensuite exposer chez eux ou alors dans des lieux publics divers.

La construction de l’autel doit respecter à la lettre les traditions, cependant on peut trouver deux sortes d’autels, les autels aztèques qui comportent trois étages et les autels espagnols qui en comportent sept.

L’autel aztèque doit comporter trois étages. Le premier représente le CIEL.
On y dépose la ou les photos du/des défunts, accompagnée(s) de l’arbre de vie, symbole de la vie et de la mort, ainsi que des cierges.
Le second représente les 4 POINTS CARDINAUX.
Enfin sur le dernier on y dispose des tapis et un chien pour favoriser le passage vers l’au- delà, ainsi que des affaires personnelles du mort, le plat et la boisson préférés sur Terre,
mais aussi certains plats typiques du Mexique : le poulet au chocolat, du pain des morts, de têtes de morts en sucre. Si le défunt était adulte, la tradition voulait qu'on y dépose de la téquila et si il était enfant, des jouets. Pour compléter l’autel on y dépose des fleurs
jaune orangée en papier appelées Cempasuchil et également un tissu fabriqué à la main. La Cempasuchil est de couleur orange, car c’était à l’époque des aztèques, la couleur du deuil et la seule couleur pouvant être perçue par les esprits.

Au pied du volcan Popocatepetl, près de Puebla, dans le centre du Mexique, un océan de fleurs orange dégage son arôme intense.

Les pétales de "cempasuchil" ou rose d'Inde tapisseront les allées censées guider les âmes défuntes et accompagneront les offrandes à l'occasion du Jour des morts que célèbrent les Mexicains les 1er et 2 novembre.

Selon les croyances, les pétales de cempasuchil conservent la chaleur du soleil et incarnent le divin. Son nom vient de "cempohualxochitl", signifiant "vingt fleurs" en langue indigène nahuatl.


Un exemple d'autel

Catrinas ou calaveras – Les “calaveras”, fameux crânes ou squelettes décorés, sont devenues une figure de la culture mexicaine et de la Fête des morts. Elles ne sont pas un élément indispensable dans la bonne composition d’un autel, cependant, de par leur représentation festive de la mort, elles montrent le côté burlesque qu’y accordent les Mexicains. On peut régulièrement en observer comme décoration complémentaire.

Photo du défunt (du mort que l'on honore)

Les fleurs orange : leur senteur guide les âmes vers le monde des vivants en ce jour spécial.

Objet familier du défunt

Bougies (cierges): de multiples bougies sont disposées sur les autels des morts afin de guider les morts sur leur chemin. Elles sont également un élément décoratif important et présentes massivement dans les cimetières, participant à l’ambiance particulière des veillées.

Le “papel picado” (papier découpé) – De différentes couleurs vives (jaune, orange, bleu, violet, vert, rouge), ce fin papier rectangulaire présente des découpages de diverses formes (squelettes, fresques, croix ou autres motifs). Il colore les rues et les autels.

Boisson

Le pain aux morts – Ces petits pains sucrés sont dégustés chaque année pendant la fête des morts uniquement. Ce sont de petites brioches parfois parfumés à la fleur d’oranger et saupoudrées de sucre sur lesquelles sont représentés des os rappelant les morts, parfois disposés en forme de croix religieuse.

Les crânes en sucre – Lors de la Fête des morts, on peut observer une version des calaveras en sucre, qui est placée sur les autels. Elles existent également en version chocolat ou en pâte d’amande.

L’encens (copal) – Des encens sont brûlés dans des coupes placées sur les autels et ont un rôle purificateur chassant les esprits malveillants. Il s’agit généralement de copal, un minéral friable dégageant une odeur particulière lorsqu’il est brûlé.

La croix religieuse ou une représentation de la vierge – Un des symboles de la Fête des morts hérités de la colonisation est la mise en avant d’une croix ou d’une vierge, souvent la Vierge de Guadalupe, que l’on peut retrouver au centre de l’autel.


Cette fête est placée sous le signe du bonheur et de la joie, les gens se déguisent et vont
danser et marcher dans les rues. Certaines personnes se déguisent également en Catrina
qui n’est autre que le squelette d’une dame de la haute société.
C’est l’une des figures les plus populaires de la fête des morts au Mexique. Enfin dans
d’autres villes, les membres d’une famille se rendent dans les cimetières et prient leurs
défunts, passant les musiques que ceux-ci aimaient écouter de leur vivant, mais prient
également ceux qui n’ont plus de famille, aucun mort n’est donc laissé seul …

Chez les Mexicains, la mort n’est pas vue comme un moment tragique de la vie,mais comme une continuité de celle-ci.

La fête des morts au Mexique permet à tout un peuple et à toutes les familles de se retrouver ensemble et de festoyer.

" Nous ne sommes que venus dormir, nous ne sommes que venus rêver !
Est-il vrai, est-ce possible que nous soyons venus sur la terre pour y vivre ?
Ainsi que l'herbe à chaque printemps, nous nous transformons :
Elle reverdit, elle jette ses bourgeons, tout comme notre coeur.
A peine notre corps a-t-il fait quelques fleurs
Qu'il s'en retrouve tout flétri..."

"La vie est un songe". Poème aztèque

Regarde ce petit film d'animation où une petite fille découvre la véritable signification de la fête Dia de los muertos, au Mexique.

Aujourd’hui la fête des morts commence à s’exporter dans la culture populaire : l’un des derniers films d’animation des studios Disney, Coco, raconte les péripéties de Miguel, un jeune garçon mexicain durant les célébrations de La Fête des Morts.

Un autre film d'animation salué par la critique a aussi permis de mettre le focus sur cette fête, "La légende de Manolo". Petit miracle de la 3D, ce film met en scène un héros au royaume des morts, un endroit coloré et plein de vie dans une jolie fable sur l'amitié et l'amour.

A toi de jouer !