Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Améliorer les compétences orales ?

Clic

Comment

...partie 2 !

Programme

  • L'oral dans vos classes : vos observations
  • L'essentiel de notre première rencontre (entrées didactiques de l'oral, compétences travaillées et démarche d'apprentissage)
  • Vers une grille de critères de réussites
  • Analyse de quelques enregistrements d'élèves
  • Des situations d'apprentissage pour franchir les obstacles

Vers la webradio :

Vos observations, vos expériences

Progressivité des attendus de fin de cycle

Et après ?

Les 3 entrées didactiques de l'oral :

L'oral comme objet d'apprentissage

L'oral pour apprendre

L'oral pour communiquer

+ info

L’approche communicationnelle : l’école et la classe comme micro sociétés, l’oral est considéré comme un moyen d’expression et de communication.

Respect des règles de communication

Compréhension des propos (en émission, en réception)

+ info

L’approche discursive : la classe comme lieu de construction des savoirs, l’oral pour apprendre.

- les conduites discursives dans les disciplines :

raconter, décrire, expliquer, justifier, argumenter, prescrire

+ info

L’approche intégrée : l’oral comme objet d’apprentissage , l’oral à apprendre

le récit
l’exposé
le débat délibératif ou interprétatif
la mise en voix de textes

la webradio

...

Une proposition d'affichage pour identifier les apprentissages en langage oral. (Eduscol)

Une démarche d'enseignement de l'oral

Eduscol

Oral pour communiquer

Production initiale

• enregistrer / filmer
• observer et prendre des notes
• évaluer avec les outils institutionnels
ou autres

1

Oral comme objet d'apprentissage

Repérage et analyse
des compétences

s’appuyer sur un référentiel de compétences en lien avec le type d’oral retenu (récit oral, exposé…)
• faire écouter les productions orales aux élèves
• garder une trace écrite de l’analyse qui sera mobilisée dans les rituels d’ouverture

Situations d’apprentissage

• proposer des situations d’enseignement
correspondant aux compétences
à renforcer
• associer les élèves (sens et but)
• faire évoluer la trace écrite de
l’étape 2

Oral pour communiquer

Production
finale

mesurer les progrès des élèves : évaluation prenant appui sur les critères de réussite adossés à la trace écrite
• permettre aux élèves de commenter leurs productions, d’observer celles des pairs

Oral comme objet d'apprentissage

2

3

4

Séquence

Analyser des enregistrements d'élèves

S'appuyer sur les documents institutionnels pour :

- repérer et analyser les compétences à travailler

- définir des critères de réussite avec ses élèves

+ C2

+ C3

A vous !

En vous aidant des attendus de fin d'année, choisir 5 critères de réussite maximum pour construire une grille d'observation.

Analyser des enregistrements d'élèves

CM1-CM2

CE2-CM2

CE1

+ info

Lecture oralisée de l'album "Le déjeuner des loups" de Geoffroy de Pennart.

+ info

Reportage sur les monuments remarquables de Tours.

+ info

Interview / reportage sur une station d'épuration.

Oraliser des textes - Théâtraliser des textes

  1. Respirer
  2. Articuler
  3. Améliorer la fluidité de lecture : s’entraîner à haute voix
  4. Mettre en voix : travailler le sens du texte et lui donner vie

Jeux et exercices techniques pour
apprendre à :

Oraliser des textes - Théâtraliser des textes

1- Respirer

Le dos droit

S'installer le dos bien droit (chaise à dossier haut, contre un mur…) et lire en se concentrant sur la position de son corps et sur le souffle.

La respiration ventrale

Prendre conscience de sa respiration ventrale : élèves couchés au sol sur des tapis. Consignes à donner : poser les mains à plat sur son ventre, inspirer en gonflant le ventre le plus possible, expirer en vidant d'abord son ventre puis ses poumons, faire de même en variant l'intensité du souffle (inspirer doucement, souffler très fort, varier la durée, la vitesse, pendant un nombre déterminé de secondes…)

Le vent

Imiter le vent avec son souffle, imiter une brise légère, un vent fort et continu, forcissant ou faiblissant, une rafale de vent… Prise de conscience qu'il faut inspirer plus ou moins profondément et possibilité de le libérer plus ou moins vite et fort.

Le relais souffle

(en groupe, par 2 ou en collectif) Un enfant commence à lire. Dès qu’il doit reprendre sa respiration, le suivant prend le relais. Il s’agit de s’entraîner à « allonger » son temps de lecture et d’apprendre à écouter l’autre. Il ne faut ni anticiper ni laisser de blanc.

1- Respirer (suite)

La cocotte-minute

C'est respirer à fond, fermer la bouche, se boucher les narines et tenter d'expulser l'air avec bruit. Le bruit émis (sons « s », « z », « ch », « v », « f »,…) est imposé par l'enseignant, il faut le tenir le plus longtemps possible.
Variantes : possibilité de jouer avec les organes phonatoires (le nez, la bouche, dents serrées, lèvres arrondies…) ou avec l’intensité (son à peine audible jusqu'à très fort).

La bulle de savon

Une bulle de savon imaginaire est entre les mains de l'enseignant ou d'un élève volontaire. Les élèves doivent tenir un son (phonème vocalique) en suivant les déformations de la bulle de savon : si les mains sont presque jointes, le son est faible. Plus les mains s'écarteront, plus la bulle grossira et plus les voix devront augmenter d'intensité.

Oraliser des textes - Théâtraliser des textes

2- Articuler

Lire des virelangues

S’entraîner à lire à voix basse puis à lire aux autres à voix haute. L’objectif n’est pas de lire vite mais d’articuler et de prononcer toutes les syllabes.
Exemples :
Cinq chiens chassent six chats.
Ce chasseur sait chasser sans son chien dit le sage garde-chasse, chasseur sachez chasser sans chien!
(en individuel, par groupe ou en collectif).

Friri Jicquis

En éducation musicale: chanter « Frère Jacques » en remplaçant les voyelles par une seule voyelle choisie.
Variante : procéder de même avec un texte de lecture simple. Réécrire un texte court avec une seule voyelle et le lire à la classe.
(en individuel, par groupe ou en collectif)

Oraliser des textes - Théâtraliser des textes

2- Articuler (suite)

La phrase muette

Trois élèves (selon l'effectif) doivent articuler tout à tour une phrase écrite sur un morceau de papier sans la prononcer, uniquement en bougeant les lèvres. Les autres élèves reçoivent chacun un papier avec une des trois phrases notées dessus. Quand ils pensent reconnaître leur phrase, ils viennent se placer derrière le camarade qui l'a prononcée. À la fin, on vérifie les papiers.

Déchiffrer et articuler des mots difficiles

Lire un texte contenant des mots difficiles comme par exemple des noms de médicaments, de dinosaures…. Les élèves s'entraînent, surlignent les mots difficiles et quand ils sont prêts, lisent à haute voix.
Variante : Créer une affiche ou une fiche d'aide expliquant pourquoi les élèves trouvent ce mot difficile : parce qu'il est nouveau ?, parce qu'on en ignore le sens ?, parce qu'il est long ?, parce qu'il contient des syllabes difficile à prononcer ? Pour le lire, je peux : le décomposer en syllabe, le répéter plusieurs fois …

A vous !

Oraliser des textes - Théâtraliser des textes

2- Articuler (suite)

Déchiffrer et articuler des mots difficiles : exemple

A vous !

L’approche intégrée : l’oral comme objet d’apprentissage , l’oral à apprendre

le récit
l’exposé
le débat délibératif ou interprétatif
la mise en voix de textes

la webradio

...

Glupe, puisque vous chalamosse, monsieur le comumuche, je vais tout vous poupouter. C'est apapatté juste en godille de ma nicuche. Deux romomos sont aspajès, un zazillon et un autre plus scoutoutour. C'est le zazillon qui a socopouté. Il s'est rispaté sur le scoutoutour et il l'a tatatouillé. Ça ne lui a pas choglouffe plus de trois mirobilles. Moi, je ne m'en suis pas strapoté tout de suite car j'étais en train de gnognoter le ramanossol avant gauche de ma varileuse, et vous hulissez ce que c'est dans ces ontites là, on en gargare pas large. On a les luluches pleines de gratouillons, on s'éternasse, on se guiguitte. Bref, quand j'ai refouchonné ma tétouille, ils étaient déjà tous les deux borutés à se litotosser les oustaillons. Et ils n'y fochaient pas avec le flusse de la barquière. Ça voutassait un de ses ramatusselles ! Moi, j'ai vraiment eu jamoche qu'ils se dondonnent jusqu'à la limaillette de la babaffe. Mais non! Pas du tout ! Degougouillez moi bien, monsieur le comumuche, Degougouillez moi bien : ils se sont soudain ragapopis aussi vite qu'ils s'étaient proupopés.
"Le Monde sans les enfants et autres histoires" de Philippe Claudel

Oraliser des textes - Théâtraliser des textes

3- Améliorer la fluidité de lecture

Proposer des jeux pour augmenter sa fluidité sur des textes courts

Lecture à l’unisson

en chœur, tous les élèves en même temps, cette lecture convient particulièrement aux élèves timides ou en difficulté qui ont besoin de prendre confiance en eux. Ils sont ainsi portés par le groupe.

Lecture en stéréo

synchronisée par deux.

Lecture alternée

en alternance par deux, avec changement de lecteur à chaque nouvelle phrase.

Lecture répétée

un élève en difficulté avec un bon lecteur, ce dernier lit la première phrase et son camarade lit cette phrase à son tour en suivant les mots du doigt.

A vous !

Oraliser des textes - Théâtraliser des textes

3- Améliorer la fluidité de lecture (suite)

Lecture
du tac au tac

partager la page de lecture en deux par un trait vertical au crayon.
Placés en binôme, l'élève de gauche lit la partie gauche, en alternance avec son camarade qui lit la partie droite. Recommencer en inversant les rôles.

Mes parents me regardaient, ma soeur regardaient, même le chien du gardien attendait que j’aille jouer au ballon avec
haussai les épaules, je donnais un coup
dirigeai en ronchonnant vers la tente d’à
Le petit garçon semblait m’attendre, les
Il arrêta mon ballon sans effort. Il était maladroit. La partie s’engagea.

A vous !

me regardait, les voisins de tente me
me regardait. La terre entière
le petit garçon allemand. Je
de pied dans mon ballon et je me
côté.
mains sur les hanches. Je shootai.
sûrement idiot mais il n’était pas

"Le hollandais sans peine", Marie-Aude MURAIL

Oraliser des textes - Théâtraliser des textes

4- Mettre en voix : travailler le sens du texte et lui donner vie

L’écho grandissant

(deux par deux alternativement, la classe sur deux lignes opposées) Le premier lit une phrase très doucement, l’autre répète plus fort... Jouer sur l’amplitude : commencer très doucement et finir très fort en augmentant progressivement la puissance de la voix.

Les personnages

Les élèves peuvent jouer avec leur voix en lisant avec une petite voix de souris, avec la voix d’un monstre effrayant ou en confiant un secret à l’oreille de quelqu’un. Ces différentes interprétations peuvent être notées sur des étiquettes et, par un système de tirage au sort, les élèves s’entraînent à lire des phrases en respectant l’intonation imposée. Un tableau proposant une classification des phrases en fonction de leur intonation peut être construit.

A vous !

Oraliser des textes - Théâtraliser des textes

4- Mettre en voix : travailler le sens du texte et lui donner vie

La phrase dans tous ses états

Dire une phrase banale sur des tons différents. Possibilité de donner un smiley différent (ou une expression de visage différente) à chaque élève du groupe, il devra lire une phrase ou un court texte en exprimant le sentiment indiqué (colère, surprise, tristesse, amusement, inquiétude,...).
Exemples : « Ma sœur a perdu son bonnet. », « Eh bien, à demain », « Le petit chat a disparu »…

A vous !

Oraliser des textes - Théâtraliser des textes

«Comment ? Tu es en train de me dire que je ne suis plus obligé d'aller à l'école à cause de la varicelle ?»

Auteur inconnu...

4- Mettre en voix : travailler le sens du texte et lui donner vie

Respect de la ponctuation et des liaisons du code écrit -> Le codage

Coder la ponctuation d’un texte ainsi que les liaisons puis s’exercer à les respecter. Voici le marquage possible des textes pour aider à la lecture à haute voix : les différents points, les virgules, les liaisons, les unités de sens, les groupes de souffles, les intonations de la voix.
Ce marquage doit être construit avec les élèves et faire l’objet d’un affichage. Le texte pourra être lu sans et avec la ponctuation recherchée.

Oraliser des textes - Théâtraliser des textes

4- Mettre en voix : travailler le sens du texte et lui donner vie

... La ponctuation de l'écrit n'est pas la seule façon de dire un texte

Un exemple avec les textes en drapeau

Proposer aux élèves d’écrire chacun le texte « en drapeau » : on va à la ligne à chaque groupe de souffle ou groupe de sens qu’il choisit. Ces groupes de souffle qui facilitent la compréhension et différencient les interprétations pourront être ensuite séparés dans le texte à l’aide d’une barre oblique. Les élèves sont ensuite invités à enchaîner la lecture à voix haute de deux groupes de sens, puis trois, puis quatre, jusqu’à lecture complète de la phrase avec fluidité.

A vous !

Oraliser des textes - Théâtraliser des textes

Exemple :

Tous les soirs,
mon frère aime sortir dehors
pour regarder les étoiles.

Tous les soirs
mon frère aime sortir dehors
pour regarder
les étoiles.

Tous les soirs mon frère
aime sortir dehors pour
regarder les étoiles.

La carte d'anniversaire

Le texte

Samedi 4 mai, je vais avoir 7 ans. Je t’invite à la maison pour faire la fête et goûter avec tous mes amis. Nous ferons une course en sac et une chasse au trésor. Nous mettrons de la musique pour danser. Pour le goûter, il y aura du jus de pommes et un gros gâteau au chocolat décoré avec des bonbons.
Lilou

Oralisation du texte avec la ponctuation écrite

Samedi 4 mai,
je vais avoir 7 ans.
Je t’invite à la maison pour faire la fête
et goûter avec tous mes amis.
Nous ferons une course en sac
et une chasse au trésor.
Nous mettrons de la musique pour danser.
Pour le goûter,
il y aura du jus de pommes
et un gros gâteau au chocolat décoré avec des bonbons.
Lilou

Mise en voix avec le texte en drapeau






4- Mettre en voix : travailler le sens du texte et lui donner vie

... La ponctuation de l'écrit n'est pas la seule façon de dire un texte

Une touche d’interprétation personnelle :

Pour capter l’attention des auditeurs et les faire entrer dans le récit, on pourra :
- Varier l’intensité : prononcer un mot plus fort pour surprendre ou au contraire se mettre à chuchoter un passage pour ajouter du mystère.
- Varier la vitesse : lire très vite un passage ou ralentir et syllaber certains mots
- Ajouter des silences et en profiter pour regarder les auditeurs dans les yeux. Le regard est important.
- Changer de voix en fonction des personnages ou des émotions à faire passer.

Oraliser des textes - Théâtraliser des textes

Enrichir le codage :

Prochain
rendez-vous

Mardi 1er mars
Webradio en direct

Merci !

Crédits : Eduscol - Documents de Catherine Waeckel-Dunoyer CPD 37
- Circonscription de Cahors - Pixabay

Un exemple de séquence : l'exposé oral

Il s'agit ici d'un travail sur l’oral comme objet d'apprentissage, autour de l’exposé, dans une classe de CP : la présentation d’animaux.

+ info

Extraits vidéo :

- Quelle grille d'évaluation de l'oral ?
- Quelle phase de la séance est mise en évidence dans
chaque extrait ?

Prolongement vers la webradio

- Construire une grille d’évaluation (je parle assez fort, j’articule...)

- Analyser des enregistrements d'élèves

- Expérimenter des situations d'apprentissage pour aider les élèves à progresser (travail sur l'expressivité par exemple)

Prolongement vers la webradio

Et avant le direct :
- construire une grille d’évaluation (je parle assez fort, j’articule...)
- trouver des situations d’apprentissage pour aider les élèves à progresser (travail sur l’expressivité par exemple)

Faire le point sur les dificultés rencontrées

Analyser des enregistrements d'élèves

On se revoit ? ... pour :

Avant de commencer...

ou

Pratiquer

l'oral ?

Enseigner

l'oral ?

LES OBSTACLES A CET ENSEIGNEMENT

- Pratique transversale à toutes les disciplines : difficulté à isoler les objets d’enseignement à travailler.

- L’oral met en jeu l’ensemble de la personne : sentiment d’insécurité.

- Les activités d’oral ainsi que son évaluation sont coûteuses en temps et en énergie.

- Oral difficile à observer et à analyser.

- Oral sans traces : nécessite pour étude des enregistrements.


Une démarche d'enseignement de l'oral

+ info

PROCESS 1


Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi.

+ info

PROCESO 3


Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi.

Eduscol

LES ENJEUX DE L'ENSEIGNEMENT DE L'ORAL

Enjeux sociaux

Enjeux scolaires

Enjeux institutionnels

Le langage est au coeur des inégalités : il existe un déficit langagier de certains groupes sociaux.

Objectif de maîtrise des instruments fondamentaux de la connaissance en fin d’école primaire.
Développement des fonctions cognitives du langage.

Attendus de fin de cycles.