Want to make creations as awesome as this one?

Présentation

Transcript

La composition des sujets

ECE

Evaluation des compétences expérimentales en SVT

Les situations d'évaluation s’inscrivent dans le cadre d’un problème ou d’une question scientifique à résoudre sans chercher à évaluer la restitution de connaissances scientifiques pour elles-mêmes, celles-ci étant prises en compte à l’écrit du baccalauréat.

Les sujets !

Le jour J

L'épreuve est organisée de la façon suivante:

Vous êtes convoqué à une heure précise, il est vivement conseillé d'arriver en avance.

L'épreuve se divise en deux temps: une étape A puis une étape B qui diffèrent selon les sujets.


Comment aborder l'étape A?

A cet instant vous disposez de:

-l'intégralité du sujet qui comprend: un contexte ou chapeau (recherche à mener, problématique proposée), l'étape A et l'étape B et une fiche protocole et/ou une fiche technique, et/ou des ressources complémentaires

-du matériel pouvant être complété

-d’un ordinateur (une session est déjà ouverte) avec toute la bureautique (Libre office)

-des documents de réponse (feuilles candidat)

NB: des caméras peuvent être fournies sur demande. Dans ce cas, appeler l'examinateur.


Au cours des 30 ou 40 minutes selon les sujets,

-vous proposez oralement votre stratégie, la mettez en œuvre en y apportant ou pas quelques précisions (témoins..)

ou

-vous mettez en œuvre la stratégie proposée, communiquez et interprétez vos résultats


L'examinateur peut passer vous voir pour s'assurer que vous obtenez des résultats cohérents, il peut aussi vous poser des questions, vous faire quelques suggestions, vous fournir un document ( aide mineure ou aide majeure selon le cas) ou ne rien dire du tout.


Comment aborder l'étape B?

Vous avez 20 ou 30 minutes selon les sujets:

-pour communiquer et interpréter vos résultats de la façon qu'il vous semble la plus approprié, et rédiger une conclusion finale pour répondre au problème, et pour ranger le matériel.

ou

-pour réaliser l'activité liée à l'étape spécifique grâce aux ressources complémentaires, pour la présenter à l'oral, et rédiger une conclusion finale pour répondre au problème, et pour ranger le matériel.


Votre communication et votre exploitation devra répondre aux critères travaillés en classe tout au long de l'année.


L'examinateur peut passer vous voir pour s'assurer que vous communiquez des résultats cohérents, il peut aussi vous poser des questions, vous faire quelques suggestions, ou ne rien dire du tout.


A la fin de l’épreuve, vous rendez votre travail (numérique et/ou papier). Vous devez laisser vos brouillons et ne prendre aucun document!



Toutes les situations d’évaluation débutent par un temps d’appropriation pendant lequel une situation problème est clairement établie. Ce temps situé dans l’introduction du sujet (appelé contexte ou chapeau) permet de préciser la situation de recherche.
Il est indiqué sur la fiche sujet du candidat, au niveau du contexte, un problème ou une question.

Les sujets d’ECE se composeront de fiches techniques et/ou de fiches protocoles spécifiques et/ou de ressources complémentaires et d'une fiche candidat comprenant deux parties (A et B) qui différeront selon les sujets avec l’étape spécifique qui se trouvera en début de recherche dans la partie A ou après la communication et l'interprétation des résultats dans la partie B

Etape spécifique

Architecture des situations d'évaluation

L'étape spécifique : faire preuve d'esprit scientifique et d'esprit critique

La partie B : communication et interprétation des résultats ; prolongement de la stratégie pour répondre au problème posé ; conclusion

La partie A : appropriation du contexte ; proposition d’une stratégie et activité pratique

Déroulement

La pratique

L'évaluation de la pratique

La partie A permet d’envisager la stratégie qui sera suivie et de mettre en œuvre le protocole de l’activité pratique (ou de la manipulation).

Selon les situations d’évaluation, la stratégie peut être fournie ou à élaborer.

La mise en œuvre du protocole de l’activité pratique est présente dans tous les sujets.
Une certaine autonomie dans le choix de la technique à utiliser pourra être proposée selon les situations d’évaluation

Architecture des situations d'évaluation


Etape spécifique

Déroulement de l’épreuve dans le cas d’une conception initiale de la stratégie (étape spécifique dans la partie A)
Déroulement de l’épreuve dans le cas d’une étape spécifique présente dans la partie B


L'examinateur prend en compte le respect des règles de sécurité et l’exécution des gestes techniques.


- Dans le domaine de la sécurité, tout premier rappel des consignes de sécurité précisées dans le sujet, notamment le port des équipements de protection individuels (gants, lunettes, masque, blouse) ou l’utilisation de matériel (hotte, pinces en bois ...) doit être considéré comme une aide mineure. Par contre, la nécessité de renouveler ce rappel sur le même point de sécurité ou d’intervenir directement pour imposer au candidat des règles de sécurité doit être considéré comme une aide majeure.


- Dans le domaine de la maitrise des outils et du matériel, les conseils pratiques donnés par l’évaluateur durant l’épreuve (réalisation de la manipulation, rangement du matériel ...) sont considérés comme des aides mineures. Il s’agit d’aide majeure lorsque l'examinateur réalise le geste technique à la place du candidat ou qu’il est conduit à lui procurer un document de secours parce qu’il a été dans l’incapacité de réaliser le geste technique de la manipulation.


Remarque : Si le document de secours est donné à un candidat ayant correctement manipulé mais qui n’a pas obtenu de résultats exploitables pour une raison indépendante de sa prestation, la remise de ce document de secours ne doit pas être pénalisante pour le candidat. Cet apport du document n’est donc pas considéré comme une aide.

Il est attendu du candidat qu’il mette en œuvre la stratégie envisagée.

Il possède, par sa formation, une maitrise des outils qui lui sont imposés.

L’activité pratique proposée dans l’énoncé est volontairement ouverte mais elle précise par contre les informations nécessaires pour la manipulation comme le temps de mesure ou des valeurs de réglage de l’appareil ou des volumes ou des concentrations à respecter...Les fiches protocoles et/ou les fiches techniques sont à sa disposition dès le début de l’épreuve.

Evaluation de l'activité pratique



Le déroulement

Evaluation de la conclusion finale

L'évaluation de la communication et l'interprétation des résultats

La partie B permet de communiquer les résultats obtenus et de les interpréter.
Le type de communication est laissé à la responsabilité du candidat. Il lui revient de choisir le (ou les) mode(s) de représentation qu’il juge le (s) plus pertinent(s) pour présenter les résultats obtenus ( ainsi que ceux qui lui ont été fournis) et organiser sa communication.

Le candidat doit alors expliquer en quoi les résultats qu’il a obtenus lors de l’activité pratique, lui permettent de répondre totalement ou partiellement au problème initialement posé.
Si l’étape spécifique a déjà eu lieu :le candidat peut exercer son sens critique et conclure.
Si l’étape spécifique se déroule dans la partie B: l’apport de nouvelles informations grâce à cette étape, permet de reprendre l’interprétation afin de la compléter ou de la relativiser voire de l’invalider.

Etape spécifique

Architecture des situations d'évaluation

Déroulement de l’épreuve dans le cas d’une conception initiale de la stratégie (étape spécifique dans la partie A)

Déroulement de l’épreuve dans le cas d’une étape spécifique présente dans la partie B


L’évaluation se fonde sur la capacité du candidat à extraire les seules informations pertinentes de l’ensemble des résultats obtenus à l'issue de l’activité pratique et à se servir de celles-ci pour construire une réponse au problème initialement posé.


L’étape de conclusion finale termine chaque épreuve, quel que soit le type de sujet. Elle est notée sur 3 points. Cette étape permet au candidat de statuer sur le problème et sur la solution éventuellement proposée.

Evaluation de l’étape de conclusion finale

L’évaluation de la communication et de l'interprétation des résultats se fonde sur la capacité du candidat à présenter et interpréter les résultats obtenus lors de la mise en œuvre de l’ensemble du protocole (le protocole peut être constitué de deux activités).


On attend de cette communication scientifique que les données soient traitées pour les rendre compréhensibles et explicites pour celui qui reçoit l’information.

Evaluation de la partie communication et interprétation des résultats

Les critères d'exigence de la communication

Evaluation de l'épreuve spécifique

L'étape spécifique se déroule à l'oral dans la partie A ou dans la partie B selon les sujets.


Les objectifs = Faire preuve d’esprit scientifique et d’esprit critique
-Prendre de la distance par rapport à la démarche suivie ou envisagée : pertinence - complétude
-Prendre de la distance par rapport aux résultats obtenus : validité, reproductibilité, cohérence avec les connaissances déjà acquises

Les différents sujets

Les différentes modalités d'évaluation

o

Evaluation de l’étape spécifiqueAides majeures et mineures dans le cas de l‘étape spécifique

Elaboration de la stratégie

Il est attendu du candidat qu’il mette au point une stratégie de résolution du problème donné dans l'énoncé incluant la mise au point et la mise en œuvre d’un protocole c’est-à-dire qu’il puisse préciser à l’évaluateur :

- ce qu'il fait : le candidat précise la manipulation qu'il va réaliser en partant de celle qui lui est suggérée dans le problème posé.

- comment il le fait : le candidat rend opérationnelle sa manipulation en complétant le matériel fourni afin de parvenir à des résultats exploitables (ne pas oublier les témoins).

- ce qu'il attend : le candidat exprime les résultats attendus en fonction de sa stratégie et précise ce qu'il pourra en déduire "si tout se passe comme prévu".

Les candidats portent un regard critique sur leurs propres résultats en les confrontant à leurs connaissances et/ou aux données issues des ressources.


Poursuite de la stratégie

La stratégie conduite ne permet pas forcément de conclure et il peut être nécessaire de proposer des compléments (autres témoins, effet dose-réponse…).

Il est donc demandé aux candidats de compléter la stratégie donnée afin d’améliorer, de préciser ou de compléter les résultats qu’ils ont obtenus. Dans ce type de situation, les candidats confrontent l’apport des résultats de l’expérimentation proposée à l’ampleur de la problématique posée.



Test d'une représentation
du réel

Des observations, des expérimentations ou des mesures conduisent à une interprétation de phénomènes biologiques ou géologiques traduites sous la forme d’une représentation schématique. Le candidat par son activité pratique associée aux ressources, soit confortera tout ou partie de la représentation ou au contraire sera amené à l’infirmer ou à la limiter (contrexemple).


Reproductibilité
des résultats

Dans ce type de situation, le candidat pourra en fin d’épreuve, disposer de résultats de référence en ressource complémentaire. Il portera alors un regard critique et discutera de la validité de ses résultats au regard de leur reproductibilité.


Généralisation
du phénomène

Il est possible d’étudier lors de l’activité pratique le phénomène sur un exemple puis sur d’autres exemples grâce à l’apport de résultats de référence (ressource complémentaire).

Le candidat pourra alors discuter de la généralisation ou non du phénomène