Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

coupable

jean valjean coupable ou non coupable

WRITE A subtitle HERE

jean valjean coupable ou non coupable

You can write an amazing subtitle here

Write a subtitle

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat.


JeanValjean coupable ou non coupable

WRITE A INTRODUCTION HERE


Certes Jean Valjean peut paraitre non coupable. Car par exemple si Javert se suicide a la fin du livre c’est parce qu’il renonce à la justice car elle n’est pas infaillible.

P283 « il était forcé de reconnaitre que la bonté existait ce força avait été bon »

En apparence il est non coupable car Javert qui représente la justice l’avait reconnu ainsi


En revanche pour moi Jean Valjean est coupable. Premièrement, Jean Valjean est un galérien il a pris 19 ans au bagne donc c est un criminel

P297 « Monsieur Pont Mercy dit Jean Valjean. J’ai été 19ans aux galères pour vol. Puis j’ai été condamné à perpétuité. Pour vol. Pour récidive. »


Néanmoins, Jean Valjean est coupable car 4 jours après qu’il soit sorti du bagne son instinct de voleur reprit le dessus quand Monseigneur Bienvenu l hébergea Jean Valjean vola l’argenterie de l’évêque

P23 « il leva le chandelier de fer comme pour force une serrure la clef y était la première chose qui lui apparut fut le panier d’argenterie, il le prit et traverse la pièce à grands pas »

Pour toute ces raisons, en définitive Jean Valjean est coupable.

Témoignage de Fauchelevent


  1. Mr Madeleine est un homme formidable il m’a sauvé de la mort en soulevant ma charrette et grâce a lui j’ai aussi pu trouver un nouveau travail a Paris

7rue de l’Homme armé à Paris ,15 juin 1832



Ma chère Cosette

A l’heure où tu verras cette lettre je serai mort. Je voulais que tu saches qui je suis réellement. Mon vrai nom est Jean Valjean, je suis un ancien forçat. Auparavant j’habitais avec ma sœur et ses sept enfants. Je venais d’avoir vingt-cinq ans. Moi ma sœur et ses enfants habitions à Faverolles, nous étions très pauvres. Un jour, nous n’avions plus de quoi manger donc je décidais pour notre survie, d’aller voler du pain et je me suis fait attraper par les gendarmes. Ils m’ont condamné à quatre ans au bagne de Toulon et j’ai essayé de m’enfuir plusieurs fois donc j’ai pris quinze ans de plus donc j’y suis resté dix-neuf ans.

Quatre jours après être sortis du bagne je suis arrivé dans la petite ville de Digne. Personne ne voulait m héberger sauf une personne, l’évêque de Digne. Le matin même j’ai les chandeliers en argent de l’évêque les gendarmes m’ont surpris sur le fait voler mais l’évêque a pris ma défense en disant qu’il me les avait donné. Depuis ce jour j’ai décidé de faire le bien.

Quelques années plus tard, j’ai pris l’identité de Monsieur Madeleine et j’ai monté ma propre manufacture c est ici que j’ai rencontré ta mère. Elle était sur le point de mourir, et je lui ai fait la promesse de prendre soin de toi jusqu’ à ma mort.

Quand j’étais sur les barricades l’inspecteur Javert était là lui aussi il était infiltré dans notre camp tout le monde voulait le tuer mais je l’ai libéré en le laissant partir comme si de rien n’était. Mais quelques heures plus tard, après avoir sauvé Marius de la mort quand suis ressortis des égouts avec Marius sur les épaules Javert a cru que je l’avais tué. A l’heure où j’écris cette lettre ce pauvre Javert s’est suicidé mais avant cela il m’avait dit qu’il ne comprenait pas comment un forçat pouvait être compatissant. Comme quoi tout le monde peut changer j’en suis l’exemple concret

Je vous souhaite à toi et à Marius de vivre heureux

Je t’embrasse et sur-ce adieu


Jean Valjean