Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

C'est un grand monsieur tout sale, j'avais fait tomber ma paie et elle est tombée sous son pied, je l'appelais pour qu'il me l'a redonne mais il n'entendait pas. Il est très grand et musclé, il était boueux et avait des vieux habits, cet homme m'a traumatisé. Je n'aimerais pas recroiser sa route

1833, Paris

Chère Cosette,


Mon heure est venue, je le sens, je me dois de tout te dire. Je suis sorti de dix-neuf ans de bagne pour avoir volé un pain, mon seul but était d’aider ma tendre famille. J’ai rencontré un jour, un certain Mgr Bienvenu, cet homme m’avait hébergé et nourri. C’était un homme qui pouvait vivre dans la richesse mais il vivait dans une petite maison, et tous ses biens, il les utilisait avec bonté et charité, son seul bien précieux était de l’argenterie et je ne vivais que pour l’argent et celle-là pourrait m’en rapporter. Mais mon destin est malheureux, les gendarmes m’ont arrêtés et m’ont ramené chez l’évêque, j’ai pensé finir ma vie au bagne mais l’évêque m’a légué en plus de l’argenterie, les chandeliers puis il m’a dit : « Mr. Madeleine, mon frère, vous n’appartenez plus au mal mais au bien. » Je restai interdit face à ces paroles et ne comprenais pas mais à partir de là ma vie changea.


Après ça, je suis devenu maire d’une ville que j’aime tant, Montreuil. Dieu m’a accueilli, je suis maintenant un homme bon et le peuple m’admire. J’étais à la tête d’une manufacture et j’étais riche en toute légalité, quand j’ai rencontré ta chère mère. Elle était malade, son heure approchait, son dernier souhait était de te revoir, j’avais remué ciel et terre pour qu’il se réalise, mais la vie en a décidé autrement, elle est décédée. J’étais profondément touché et attristé par cela, je suis donc allé te trouver, toi, Cosette, une petite fille se faisant maltraiter chez des pauvres gens, maigre, malheureuse et qu’il fallait aider c’est donc pour ça que je t’accueillis chez moi.


Tu as rencontré ce jeune homme, Marius, et maintenant je suis délaissé, seul, depuis que je l’ai sauvé de la mort dans les égouts, je n’avais pas l’envie de le sauver mais je l’ai fait pour toi, ma fille. Dis à Marius de prendre soin de toi, mon heure est venue, ma vie a était très belle. Je meurs fièrement.


Ton père qui t’aime




Jean Valjean

Jean Valjean