Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Marie-Anne Pierrette Paulze

Biographie

Marie-Anne Pierrette Paulze est née à Montbrison le 20 janvier 1758, fille du fermier général Jacques-Alexis Paulze et de Claudine Thoynet, son épouse. Quand sa mère meurt, son père lui fait faire ses études afin qu’elle y reçoive l’éducation classique d’une jeune fille de la haute bourgeoisie. Elle y forge son caractère, s’intéressant particulièrement aux sciences et au dessin. C'est en 1771, à treize ans, qu'elle épouse Antoine Laurent Lavoisier (1743-1794), fermier général, connu pour être le fondateur de la chimie moderne et de la physiologie respiratoire. Grace à cela elle échappe a un mariage arrangé avec son grand oncle.


Antoine Lavoisier prend en 1775 le direction de la Régie des poudres et du salpêtre. C'est alors que le couple s'installe dans le logement de fonction à l'Arsenal. Ainsi Lavoisier installe un laboratoire où il pourra s'adonner à ses recherches et surtout enseigne la chimie à Marie-Anne, qui l'assite dans les expériences et les résultats. Le couple n'a pas d'enfant.

Pendant la révolution française, Antoine Lavoisier renonce à la direction de la régie des poudres et salpêtres et le couple est contraint de quitter l'Arsenal. Trois ans plus tard, s'ensuivit une série de procès et d'exécutions. Antoine Lavoisier et son beau-père, se livrent pensant être à même de justifier de leur gestion. Leurs biens sont saisis et inventoriés. Ils sont jugés et exécutés le 8 mai 1794. Marie-Anne sous le choc de la condamnation et de l'exécution de son père et de son marie provoque en elle un choc extraordinaire qui l'a marqué à jamais. Cependant elle sera aussi incarcéré, mais elle parviendra, le 17 aout 1764 a se libéré à la suite des lettre de protestations qu'elle à elle-même envoyés au comité de surveillance.

Après la Révolution les fermiers obtinrent satisfaction et furent réintégrés dans leurs droits sous la seconde Restauration.

Son salon reste très fréquenté et c'est là qu'elle rencontre Benjamin Thompson, comte de Rumford, qu'elle épouse le 22 octobre 1805. Ils se séparent le 30 juin 1809.

Elle meurt le 10 février 1836.


Contribution et impacte sur la chimie

Après son mariage avec Antoine Laurent Lavoisier, elle a vite compris et apprécié la valeur de l’homme qu’elle avait épousé. En effet, elle s’est mise à l’étude pour pouvoir le suivre dans ses travaux. Elle a appris l’anglais et le latin pour lui traduire un grand nombre de mémoires de chimie. Elle l’aidait dans son laboratoire en notant notamment les résultats. Elle a aussi dessiné les planches de son traité élémentaire de chimie. Elle avait une grande admiration pour son mari, elle combattait à ses côtés pour le triomphe de ses idées, et cherchait à leur faire des adeptes. Après que son mari a été guillotiné en tant que fermier général, elle a publié le reste de ses mémoires. Dans son salon elle accueillait les plus éminents scientifiques.

Le contexte historique

Au siècle des Lumières, les femmes étaient exclues des sociétés savantes, des universités et des professions érudites. Les femmes éduquées étaient soit autodidactes, soit avaient eu des tuteurs soit par l'éducation d'un père à l'esprit libéral. Seul les filles d'artisans qui pouvaient assister leur père au travail, ainsi que les femmes érudites faisaient aussi partie de l'élite sociale. Certaines restrictions au xviii siècle aller même à interdire aux femmes, y compris les sages-femmes, d'utiliser des forceps (Les forceps sont des instruments de préhension de la tête fœtale engagée, destiné à assurer l'extraction du fœtus lorsque la descente ou le dégagement de la présentation est arrêté ou trop lent par insuffisance contractile, etc...).

Cependant il était possible que certains hommes supportent les femmes en sciences, jusqu'à même y apporter des contributions significatives au xviii siècle. Notamment, deux femmes ont participé aux institutions de leur époque : Laura Bassi et la princesse russe Catherine Dachkov.

De la même façon que plusieurs femmes associé avec son partenaire ou un parent masculin ont pu participé à l'avancement des sciences. Par exemple : Caroline Herschel a commencé sa carrière d'astronome, même à contrecœur, en assistant son frère William Herschel. Grace à cela elle a pu être reconnu pour la découverte de huit comètes ainsi que pour sa publication Index to Flamsteed’s Observations of the Fixed Stars en 1798.

Il a été donc de même pour Anne Lavoisier qui grâce à son marie a pu participé à ses recherche. Cependant cela ne sufi pas à créer des contestations sur ces différentes illustrations publiés.

Why this person ?

We chose this character because we were looking for a woman scientist from the time of the Enlightenment and we had heard in class about the scientific advances of her husband, Antoine-Laurent Lavoisier. We were interested to know what role his wife played in his discoveries for science.She had an exceptional life for a woman of his time and we would add value to her work and give her a just place in the success of her husband.

Bibliographie

Marie-Anne Pierrette Paulze — Wikipédia

https://www.wikiwand.com/fr/Marie-Anne_Pierrette_Paulze

https://fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_Lavoisier

https://fr.wikipedia.org/wiki/Portrait_d%27Antoine-Laurent_Lavoisier_et_de_sa_femme

https://histoire-image.org/fr/etudes/lavoisier-sa-femme

https://fr.wikipedia.org/wiki/Place_des_femmes_en_sciences

Illustration réalisée par Marie-Anne Paulze dans le laboratoire de son mari.

Jacques-Louis David, Portrait d'Antoine-Laurent Lavoisier et de sa femme (1788)