Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Le réchauffement climatique actuel : les canicules

E SILVA Diego
3ème 3

Sommaire

  • Etat des lieux.............................................................................4


  • Problèmes posés par les canicules...............................................7

  • Solutions individuelles.............................................................11

  • Solutions collectives.................................................................12

Etat des lieux

La canicule est un phénomène météorologique où les températures de l'air sont anormalement fortes, de jour comme de nuit. Ces épisodes ont lieu de manière prolongée sur plusieurs jours comme plusieurs semaines, dans une zone géographique étendue.


On qualifie de canicule une vague de chaleur lorsque les températures dépassent la normale pendant au moins 3 jours d'affilée.

La définition de ce qu'est une canicule varie en fonction du climat de la région. Par exemple, en Afrique, les températures "normales" seraient considérées comme des températures caniculaires dans une autre région du monde.

Mais la température de l'air n'est pas le seul critère. Un indice universel a été mis en place dans les années 2010, prenant en compte à la fois la durée et l'amplitude des vagues de chaleur.

Alors que le monde continue de se réchauffer d'année en année, les canicules se font de plus en plus longues et nombreuses également.

La canicule de 2003 a été particulièrement violente en Europe et en France, avec des température allant jusqu'à 10°C au dessus de la normale pendant les 15 premiers jours du mois d'août.

La WORLD WEATHER ATTRIBUTION est une organisation scientifique qui analyse les conséquences du réchauffement climatique sur les conditions météorologiques.


Elle a confirmé que le réchauffement climatique avait eu un fort impact en Europe sur la canicule de l'été 2019.

Les chercheurs estiment que les températures d'une telle canicule seraient restées de 4°C inférieures à celles enregistrées au début du siècle dernier.

Ils jugent aussi qu'avec le réchauffement climatique, de tels événements caniculaires précoces se produiront à l'avenir jusqu'à 10 fois plus souvent qu'avant. Les pays devront à tout prix limiter l'émission de gaz à effet de serre sinon cela ne fera que renforcer la problème.

Problèmes posés par les canicules

Sur la santé

  • Hausse de la mortalité pendant les périodes de forte chaleur, comme lors de la canicule de 2003, où l'on estime à plus de 20 000 décès supplémentaires en France et 70 000 en Europe.


  • Une mauvaise circulation de la température corporelle, qui ne peut se refroidir normalement avec l'évaporation de la sueur.

  • Sous-alimentation : dans les pays reposant sur l'agriculture vivrière par exemple par restriction ou manque d'eau.

  • Mauvaise qualité du sommeil, fatigue intense.

Sur l'environnement

  • Pics de pollution lors des vagues de chaleur : les polluants tel que l'ozone et le NOx augmentent et stagnent dans l'air et sont responsables de ces pics.

  • Importante sécheresse, qui peut favoriser les feux de forêt, comme lors de la canicule de juillet 2018 dans le nord de l'Europe.

  • Assèchement des cours d'eau et des rivières, qui entraine la mort d'espèces marines, comme lors de la canicule de l'été 2018.

  • Dans les pays riches, la canicule entraine une surconsommation électrique. Cela est du surtout à l'usage important des climatiseurs, et cela augmente l'emission des gaz à effets de serre.

  • Avec la hausse des températures nocturnes, la masse thermique des bâtiments augmente alors aussi, de même que la température de l'air urbain (qui est en outre aussi réchauffé par les climatiseurs). Cela perturbe alors les schémas d'approvisionnements en électricité. Par exemple, dans le sud-est australien en 2009, plus d'un demi-million de personnes n'avaient plus d'électricité (en pleine canicule).

  • La surmortalité due à la canicule a aussi un coût humain et financier, pour le système de santé et la société.

Sur la consommation énergétique et l'économie

Solutions individuelles

Il est possible de limiter les effets et de supporter la canicule sans avoir à recourir à un climatiseur ou à des ventilateurs, qui sont énergivores et néfastes pour l'evironnement (rejet de gaz à effet de serre qui augmentent les températures) :

  • Fermer les fenêtres et volets dès que le soleil tape dans les vitres. Aérer dès que les températures extérieures sont inférieures à celle du logement (tôt le matin et tard le soir).


  • Limiter l'usage des appareils électriques, qui chauffent le logement inutilement : plaques de cuisson, lampes...

  • Etendre du linge humide dans la pièce permet de créer une “climatisation naturelle” et économique grâce à l’évaporation d’eau.

  • Acheter un bioclimatiseur, aussi appelé Rafraîchisseur d’Air Évaporatif (RAE). Dans ces appareils, l’air passe à travers des filtres humidifiés et en ressort rafraîchi (de 2 à 4 degrés environ, autour de l’appareil). Ces appareils consomment beaucoup moins d'énergie qu'un climatiseur classique (moins de 100 watts contre 1000 watts pour un climatiseur).

  • Adopter les bons gestes pour sa santé et son corps : boire de l’eau régulièrement, se rafraîchir (douche froide ou brumisateur), privilégier les endroits frais, éviter l’alcool.

  • Veiller sur ses proches, notamment les personnes âgées, les jeunes enfants et les femmes enceintes.

Plusieurs solutions peuvent être mises en place par les villes ou les gouvernements contre les canicules :

  • Renforcement des systèmes de santé pour réduire le risque d’être submergés pendant une crise de chaleur.

  • Réalisation de campagnes de sensibilisation à l'attention du public.

  • Création de centres de refroidissement.

  • Mise en place de lignes d’assistances téléphoniques pour les personnes vulnérables ayant besoin de soutien et de traitement.

  • Végétalisation des villes : plantation d’arbres, protection des espaces verts en plein champ et aménagement de zones sans voiture. Cette dernière mesure est la plus à même de permettre de lutter durablement contre les conséquences de la hausse des températures et des canicules.

Solutions collectives