Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

« Le tremblement de terre est un boxeur : il en a la ruse, la patience, et le punch »
Michaël FERRIER

la TERRE, PLANète active du système solaire : les séismes

ce que je sais

je m'entraîne

C4

CYCLE 3

T1

THèME 1

matière, mouvement, énergie, information






;

S4

SéQUENCE 4

2021-2022

limiter les dégâts d'un séisme

le risque géologique

l'origine d'un séisme

C

Lire et exploiter des supports

C

Travailler en autonomie

C

NIVEAU DES COMPETENCES

Cycle 4

Thème 1 : La planète terre, l'environnement et l'action humaine

Séquence 4 : la Terre, planète active du système solaire : les séismes

Les compétences liées à cette séance

Interpréter des résultats et en tirer des conclusions

C

Représenter des données sous formes

Déduire et établir un lien de causalité

Argumenter

C

C

COMPéTENCE GéNéRIQUE : UTILISER DES OUTILS ET MOBILISER DES MéTHODES POUR APPRENDRE

a

Compétence à démontrer :

Travailler en autonomie

COMPéTENCE GéNéRIQUE : PRATIQUER DES LANGAGES

a

Compétence à démontrer :

Lire et exploiter des supports

COMPéTENCE GéNéRIQUE : PRATIQUER DES LANGAGES

aa

Compétence à démontrer :

Représenter des données sous différentes formes


COMPÉTENCE GÉNÉRIQUE : PRATIQUER DES DÉMARCHES SCIENTIFIQUES

a

Compétence à démontrer :

Communiquer dans un langage scientifique : Interpréter des résultats et en tirer des conclusions

COMPÉTENCE GÉNÉRIQUE : PRATIQUER DES DÉMARCHES SCIENTIFIQUES

a

Compétence à démontrer :

Déduire et établir un lien de causalité

COMPÉTENCE GÉNÉRIQUE : PRATIQUER DES LANGAGES

a

Compétence à démontrer :

Communiquer dans un langage scientifique : Argumenter

Ce que je sais sur la Terre, planète active du système solaire

Objectif de connaissance : Les éruptions volcaniques

1-Le Piton de la Fournaise en 2021, à La Réunion, est un volcan avec des éruptions .
-Il produit de la en fusion qui coule le long des pentes du volcan.
2-Le Pinatubo en 1991 aux Philippines est un volcan avec éruptions .
-Il produit des qui sont des masses de gaz brûlants et de fragments de roches solides en fusion.

C

effusives

3-La matière minérale en fusion formée dans les profondeurs de la Terre s'appelle le .
4-Les volcans sont surveillés par l'homme. Des sont construits à côté des volcans présentant le plus de risques.

explosives

magma

A1

lave

nuées ardentes

observatoires

-Après avoir observé et analysé les images ci-contre, tu complètes le texte avec les mots de vocabulaire en utilisant la main :

Activité 1 : Ce que je sais sur la Terre, planète active du système solaire

-Je complète le texte avec les bons mots de vocabulaire


COMPéTENCE GéNéRIQUE : PRATIQUER DES LANGAGES

a

Compétence à démontrer :

Lire et exploiter des supports

Je retiens A1 :

-Les éruptions volcaniques peuvent être de deux types :
une éruption effusive est caractérisée par des coulées de laves fluides
une éruption explosive est caractérisée par des émissions brutales d'un mélange de gaz, cendres et roches (bombes volcaniques)
-Les volcans sont surveillés par des observatoires.

C

COMPéTENCE GéNéRIQUE : UTILISER DES OUTILS ET MOBILISER DES MéTHODES POUR APPRENDRE


Compétence à démontrer :

Travailler en autonomie ou tester ses connaissances

C

C

-À l'aide des Doc 1, Doc 2 et Doc 3, tu complètes le schéma scientifique ci-dessous avec le bon vocabulaire scientifique et tu lui donnes un titre. Pour chaque mot, tu précises le n° du document qui t'a permis de trouver la bonne réponse.

A2

Epicentre

Foyer

Ondes sismiques

Faille

Intensité

Doc 1

Doc 3

Doc 1 ou Doc 2

Doc 1 ou Doc 2

Doc 3

Titre : Schéma explicatif de l'origine d'un séisme

séisme

Doc 3

Schéma

Doc 1

Doc 2

Objectif de connaissance : L'origine d'un séisme et la cause des dégâts observés

COMPéTENCE GéNéRIQUE : PRATIQUER DES LANGAGES

aa

Compétence :

Représenter des données sous différentes formes

Activité 2 : L'origine d'un séisme

-Lire et exploiter des documents sous différentes formes :

-des textes

-des cartes

-des schémas

-des enregistrements sismologiques

-Représenter des données sous différentes formes :

-Schéma


COMPéTENCE GéNéRIQUE : PRATIQUER DES LANGAGES

a

Compétence à démontrer :

Lire et exploiter des supports

Répliques = Secousses suivants un séisme, souvent de magnitude moindre que le séisme en lui-même.

Doc 1 : Carte de la faille et reportage

Doc 2 : Une photo d’une faille en centre Italie Le déplacement brutal de blocs de roche commence au foyer. Soit une faille existe déjà et les roches bougent brusquement de part et d’autre de cette faille, soit cette faille va être crée lors de la cassure de la roche. Cette faille a été à l’origine du séisme italien du 24 août 2016. Ce séisme de magnitude 6, 2 a libéré une énergie supérieure à l'énergie libérée par l'explosion de la bombe atomique d’Hiroshima.

Doc 3 : Des sismogrammes du séisme italien de 2 stations sismiques du réseau Sismo à l'école. Les ondes sismiques créées par la cassure des roches ou leurs mouvements brusques se propagent dans les roches du sous-sol dans toutes les directions et causent des dégâts en faisant vibrer le sol. L'épicentre, zone située en surface, à la verticale du foyer reçoit les 1ères ondes. C'est l'endroit où les dégats sont souvent les plus importants. Plus on s'éloigne du lieu de la cassure, moins la puissance des ondes est forte et moins il y a de vibrations et de dégâts : l'intensité du séisme diminue. Des appareils permettent de mesurer les vibrations du sol lors des séismes et de réaliser ces tracés.

-Les roches du sous-sol sont mobiles (vitesses très faibles) et vont dans des sens qui peuvent être différents. Ces mouvements peuvent entrainer des cassures.
-Les séismes sont provoqués par cette cassure des roches en profondeur formant une faille. Le lieu de la rupture est appelé foyer. Souvent, des séismes peuvent avoir lieu là où des failles existent déjà.
-Cela va engendrer des ondes sismiques qui vont se propager dans toutes les directions dans le sous-sol. Arrivant en surface, elles font trembler le sol et les bâtiments qui s’y trouvent.
-Le lieu à la surface de la Terre où les tremblements sont les plus intenses s’appelle l’épicentre. Il est situé à la verticale du foyer. C’est la zone qui reçoit les premières ondes sismiques.

C

Je retiens A2 :

COMPéTENCE GéNéRIQUE : UTILISER DES OUTILS ET MOBILISER DES MéTHODES POUR APPRENDRE

a

Compétence à démontrer :

Travailler en autonomie

-À l’aide des Doc 1 (Texte et vidéo), Doc 2 (Texte et schémas) et Doc 3 (Texte et vidéo), tu complètes le tableau ci-dessous avec la main en distinguant les moyens de prévisions d’un séisme et les moyens de prévention et protection des populations. Tu indiques les n° des Docs qui donnent l'information.

C

C

Identification et cartographie des failles existantes par les scientifiques

Communication avec haut-parleurs

Consignes affichées dans les lieux publics

Exercices de simulation

Doc 3

Doc 2

Doc 2

Doc 1

Doc 3

A3

Doc 2

Limiter la vulnérabilité des bâtiments avec des
constructions parasismiques :
-cerclage
- joints
-amortisseurs hydroliques
-amortisseurs secs

Doc 1

Datation et mesure de la fréquence des séismes par zone avec des sismographes
Ex: sud de l'Aquila près d'Amatrice

Objectif de connaissance : Les moyens pour limiter les conséquences d'un séisme

Doc 3

Doc 3

COMPéTENCE GéNéRIQUE : PRATIQUER DES LANGAGES

aa

Compétence à démontrer :

Représenter des données sous différentes formes


COMPéTENCE GéNéRIQUE : PRATIQUER DES LANGAGES

a

Compétence à démontrer :

Lire et exploiter des supports

Activité 3 : Limiter les dégâts d'un séisme

-Lire et exploiter des supports sous différentes formes :

-Tableau

-Vidéo

-Photo

-Texte

-Schéma

-Affiche

Les dégâts causés par le séisme du 24/08/2016 à Amatrice en Italie centrale

Le bilan des victimes et des dégâts produits par le séisme est à ce jour encore provisoire. Le 26/08/2016 à 8h30, le bilan humain s'établissait à 267 décès, des centaines de blessés et plusieurs centaines de disparus (Protezione Civile Italiana). Le coût des dégâts matériels s'élèverait à plus de 7 milliards d'euros.
De nombreuses maisons et immeubles ont été détruits et une grande partie du patrimoine historique des communes concernées a été durement touché.
À Amatrice, la destruction des bâtiments concernerait les 3/4 du territoire de la commune. L'ampleur des destructions s'explique par la magnitude de l'évènement, par sa localisation à faible profondeur mais aussi par la vulnérabilité des bâtiments. Les sismographes avaient enregistrés des mouvements.
En Italie, ceux-ci sont constitués majoritairement de maçonneries traditionnelles non armées (briques et pierres arrondies), parfois de maçonneries renforcées par du chaînage métallique ou, pour les constructions plus récentes, du béton armé.

Doc 1 : Les constats
Reportage (photo et article de presse) pour l'Italie et vidéo pour le Japon.

Séisme de Kobe au Japon en 1995-6'06''

L'historique montrait qu'il y avait déjà eu des séismes dans cette région. Leur fréquence sont connues des scientifiques.

A3

Activité 3 : Limiter les dégâts d'un séisme

-Lire et exploiter des supports sous différentes formes :

-Tableau

-Vidéo

-Photo

-Texte

-Schéma

-Affiche

La difficulté de prévoir un séisme

-En France, comme en Italie, la prévention du risque sismique repésente un enjeu important. Malheureusement la prévention exacte des séismes reste impossible.
-Les scientifiques essaient d'identifier et de cartographier de façon très précise les séismes du passé sur toutes les petites failles que l'on voit dans le paysage avant qu'elles ne produisent des tremblements de terre.
-Ils vont aussi sur le terrain faire des prélèvement pour dater les séismes qui se sont produits au cours des 20 derniers milliers d'années.
-Ils ont par exemple pu montrer dans la région italienne au sud de l'Aquila que les séismes ne se répètent pas de façon périodique, comme on pourrait le croire, mais par des périodes de grappes de séismes : quelques centaines d'années sur une même zone, puis rien pendant plusieurs milliers d'années.

Des constructions parasismiques dans les zones à risque

Les bâtiments modernes sont conçus selon des normes parasismiques pour résister à des séismes de magnitude 7 sans dommages et de magnitude 8 sans s'écrouler.

Tous les 2 étages, une structure rigide empêche les immeubles de s'effondrer

Des plaques caoutchoutées évitent que les bâtiments ne s'entrechoquent

Les pressions exercées lors d'une secousse sont réparties à l'aide d'un fluide (type Tour Eiffel)

Les fondations reposent sur des blocs de caoutchouc séparés par des plaques d'acier

Doc 2 : La prévention

A3

Activité 3 : Limiter les dégâts d'un séisme

-Lire et exploiter des supports sous différentes formes :

-Tableau

-Vidéo

-Photo

-Texte

-Schéma

-Affiche

Des exercices de simulation :
Dans les zones à fort risque sismique, la population peut être amenée à faire des exercices de simulation. Des consignes sont aussi distribuées et affichées dans tous les lieux publics. Un système de communication d'urgence avec haut-parleurs peut être utilisé (notamment au Japon).
Malheureusement certains pays exposés à des séismes réguliers, comme le Népal, n'ont pas mis en place ces mesures par manque de moyens financiers.

Séisme en Californie en 2019-2'34''

Doc 3 : La protection

A3

Activité 3 : Limiter les dégâts d'un séisme

-Lire et exploiter des supports sous différentes formes :

-Tableau

-Vidéo

-Photo

-Texte

-Schéma

-Affiche

Je retiens A3 :

-Il est très compliqué de prévoir un séisme. Les sismographes des observatoires surveillent en permanence les zones à risque pour alerter les populations le plus rapidement possible.
-Pour protéger les populations face au risque sismique, les pouvoirs publics mettent en place des mesures de prévention (exercices, affiches…) et des mesures de protection (constructions aux normes parasismiques).

C

COMPéTENCE GéNéRIQUE : UTILISER DES OUTILS ET MOBILISER DES MéTHODES POUR APPRENDRE


Compétence à démontrer :

Travailler en autonomie ou tester ses connaissances

C

Modèle d'opération mathématique évaluant le risque géologique :


-À l'aide des Doc 1, Doc 2 et Doc 3, tu reconnais l'aléa, l'enjeu et tu évalues le risque volcanique, à partir du Doc 4, tu retrouves la localisation des aléas sismiques dans le monde, tu la schématises, enfin tu cherches le modèle d'opération qui évalue le mieux le risque géologique :

X

Risque géologique

Enjeu et vulnérabilité

Aléa géologique

Doc 3

=

Doc 4

Doc 2

Doc 1

Objectif de connaissance : L'évaluation du risque et sa minimisation

A4

-À l'aide de cette formule mathématique, tu évalues le risque pour chaque lieu étudié dans le Doc 3

-San Francisco

Faille TA X San Francisco = Risque très élevé

(très active) (grande population)

-Plaine de Carrizo

Faille TA X Plaine de Carrizo = Risque moyen

(très active) (pas de population)

C

Activité 4 : Le risque géologique

-Lire et exploiter des documents sous différentes formes :

-Photos

-Texte

-Schémas

-Carte

-Déduire et établir un lien de causalité :

-Utiliser le donc et le car dans plusieurs phrases

COMPéTENCE GéNéRIQUE : PRATIQUER DES LANGAGES

a

Compétence à démontrer :

Lire et exploiter des supports

COMPÉTENCE GÉNÉRIQUE : PRATIQUER DES DÉMARCHES SCIENTIFIQUES

a

Compétence à démontrer :

Déduire et établir un lien de causalité

-Les personnes ont tendance à souvent confondre les notions d'aléa géologique, d’enjeu et de risque géologique. Tu vas comprendre leurs différences et trouver le lien qui les réunit.

-Les éruptions volcaniques, les secousses sismiques constituent un aléa géologique.
-La présence de constructions humaines et d’habitants constitue un enjeu ( Plus le nombre d’habitants est élevé et/ou plus les constructions sont anciennes, plus l’enjeu est dit vulnérable et donc important).
-La réunion de l’aléa géologique et de la vulnérabilité de l’enjeu constitue le risque géologique.

Le Vésuve surplombe la ville de Naples en Italie

-Tu positionnes le cercle rouge sur l'aléa et le cercle vert sur l'enjeu :

-Quelle relation existe-t-il entre l'aléa, l'enjeu et le risque ?
-Quelle opération correspondrait à cette relation ?

-En présence d'un aléa, plus l'enjeu est important et vulnérable, plus le risque est élevé.

-L'opération qui correspondrait au plus, plus, serait une multiplication.

Doc 1

A4


Activité 4 : Le risque géologique

-Lire et exploiter des documents sous différentes formes :

-Photos

-Texte

-Schémas

-Carte

-Déduire et établir un lien de causalité :

-Utiliser le donc et le car dans plusieurs phrases

La Montagne Pelée en Martinique et la ville de Saint Pierre à ses pieds

Le Mehetia en Polynésie sur une île à ce jour inhabitée

-Tu positionnes les cercles rouges sur l'aléa et les cercles verts sur l'enjeu pour chacune de ces photographies, tu estimes le risque volcanique sur la Montagne Pelée et sur le Mehetia

-Pour la Montagne Pelée, le risque est grand car l'enjeu est une ville avec beaucoup d'habitants.

-Pour le Mehetia, le risque est faible car l'île est inhabitée et loin de toute population.

-Quelle opération correspondrait à ces situations ?

C'est toujours une multiplication

A4

Activité 4 : Le risque géologique

-Lire et exploiter des documents sous différentes formes :

-Photos

-Texte

-Schémas

-Carte

-Déduire et établir un lien de causalité :

-Utiliser le donc et le car dans plusieurs phrases

C

-À l’aide des 3 cartes ci-dessous, en utilisant les cercles verts (enjeu) et rouges (aléa), tu trouves et tu cites deux villes françaises présentant un risque sismique important. Tu expliques ton choix en utilisant les mots : enjeux, aléa, risque :

-Les villes qui présentent un risque sismique important sont donc (Déduction) Nice et Cannes car (Lien de causalité) elles ont une forte densité de population soit un enjeu important (carte 1) et qu'elles sont situées sur une zone d'aléa sismique rouge (carte 2)

Doc 2

C

A4

COMPéTENCE GéNéRIQUE : PRATIQUER DES LANGAGES

a

Compétence à démontrer :

Lire et exploiter des supports

COMPÉTENCE GÉNÉRIQUE : PRATIQUER DES DÉMARCHES SCIENTIFIQUES

a

Compétence à démontrer :

Déduire et établir un lien de causalité


Activité 4 : Le risque géologique

-Lire et exploiter des documents sous différentes formes :

-Photos

-Texte

-Schémas

-Carte

-Déduire et établir un lien de causalité :

-Utiliser le donc et le car dans plusieurs phrases

C

-Tu utilises les cercles rouges et verts pour évaluer le risque géologique dans cette région des Etats-Unis.

-Tu expliques si le risque géologique est le même à San Francisco et dans la plaine de Carrizo.

-L'aléa, c'est la faille très active de San Andreas, les enjeux,eux, sont différents : un des enjeux est la ville de San Francisco avec une population très dense, l'autre enjeu est la plaine de Carrizo où l'on ne voit pas de vie humaine.

-Le risque géologique sera plus important sur San Francisco que sur la plaine de Carrizo

Carte des aléas sismiques

Plaine de Carrizo

Faille très active de San Andréas

San Francisco

Doc 3

A4

C

COMPéTENCE GéNéRIQUE : PRATIQUER DES LANGAGES

a

Compétence à démontrer :

Lire et exploiter des supports

COMPÉTENCE GÉNÉRIQUE : PRATIQUER DES DÉMARCHES SCIENTIFIQUES

a

Compétence à démontrer :

Déduire et établir un lien de causalité

Activité 4 : Le risque géologique

-Lire et exploiter des documents sous différentes formes :

-Photos

-Texte

-Schémas

-Carte

-Déduire et établir un lien de causalité :

-Utiliser le donc et le car dans plusieurs phrases

Doc 4 Carte des séismes dans le monde

-À l’aide du Doc 4 ci-dessous, tu trouves la localisation des aléas sismiques dans le monde, puis tu schématises cet acquis scientifique en positionnant avec la main les 5 parties d'aléas sismiques représentés par des ronds verts sur le schéma de la page suivante :

-Les villes qui présentent un risque sismique important sont donc (Déduction) Nice et Cannes car (Lien de causalité) elles ont une forte densité de population soit un enjeu important (carte 1) et qu'elles sont situées sur une zone d'aléa sismique rouge (carte 2)

A4

Activité 4 : Le risque géologique

-Lire et exploiter des documents sous différentes formes :

-Photos

-Texte

-Schémas

-Carte

-Déduire et établir un lien de causalité :

-Utiliser le donc et le car dans plusieurs phrases

Doc 4 Carte des séismes dans le monde

C

A4

Activité 4 : Le risque géologique

-Lire et exploiter des documents sous différentes formes :

-Photos

-Texte

-Schémas

-Carte

-Déduire et établir un lien de causalité :

-Utiliser le donc et le car dans plusieurs phrases

COMPéTENCE GéNéRIQUE : PRATIQUER DES LANGAGES

aa

Compétence à démontrer :

Représenter des données sous différentes formes


Je retiens A4 :

-

C

-L'aléa sismique et volcanique n'est pas le même partout : certaines régions du globe sont plus propices aux séismes et aux éruptions volcaniques.

-Le risque tient compte de l'aléa et de la présence d'enjeux humains : pour un séisme de même magnitude, le risque sismique sera plus élevé dans une région peuplée que dans une région non peuplée.
-Malgré les risques de nombreuses régions restent peuplées par des raisons économiques, environnementales ou culturelles.

COMPéTENCE GéNéRIQUE : UTILISER DES OUTILS ET MOBILISER DES MéTHODES POUR APPRENDRE


Compétence à démontrer :

Travailler en autonomie ou tester ses connaissances

Je m'entraîne

C

C

1-Un séisme est provoqué par :
une libération brutale d'énergie au niveau de l'épicentre
une libération brutale d'énergie au niveau du foyer
une accumulation d'énergie au niveau de l'épicentre
une accumulation d'énergie au niveau du foyer
2- Une éruption volcanique peut être :
expansive ou effusive
explosive ou effervescente
effervescente ou expansive
effusive ou explosive
3- Un risque :
dépend des enjeux et de l'aléa
dépend uniquement de l'aléa
dépend uniquement des enjeux
est le même partout sur le globe

A5

Je me teste
A/ Pour chaque proposition, tu choisis la bonne réponse :

C

C

COMPéTENCE GéNéRIQUE : UTILISER DES OUTILS ET MOBILISER DES MéTHODES POUR APPRENDRE

a

Compétence à démontrer :

Travailler en autonomie

COMPÉTENCE GÉNÉRIQUE : PRATIQUER DES démarches scientifiques

a

Compétence à démontrer :

Communiquer dans un langage scientifique : Argumenter

Activité 5 : Je m'entraîne

(Tu trouves les solutions en cliquant sur l'exercice)

-Je me teste

Compétence : Travailler en autonomie

Je m'entraîne

-Je m'entraîne

Compétence : Communiquer et argumenter dans un langage scientifique



COMPÉTENCE GÉNÉRIQUE : PRATIQUER DES DÉMARCHES SCIENTIFIQUES

a

Compétence à démontrer :

Communiquer dans un langage scientifique : Déduire et établir un lien de causalité

COMPéTENCE GéNéRIQUE : PRATIQUER DES LANGAGES

a

Compétence à démontrer :

Lire et exploiter des supports

Je m'entraîne

C

C

1- Une zone de déformation des roches, le long de laquelle deux blocs de roche se déplacent l'un par rapport à l'autre s'appelle une .
2- Le lieu de rupture des roches qui libèrent brutalement l'énergie qui s'y est accumulée entre deux séismes s'appelle le .
3- La zone à la surface de la Terre qui est à la verticale du foyer, où les dégâts causés par un séisme sont les plus importants s'appelle l' .
4- Elles ont pour origine le foyer. Elles se propagent dans toutes les directions, causent des dégâts et s'appellent les .

épicentre

foyer

ondes sismiques

A5

C

faille

Je me teste
B/ Pour chaque proposition, tu trouves la bonne réponse :

C

Un séisme est aggravé quand le foyer est proche de la surface

C/ Je coche les 3 conditions qui aggravent un séisme :

Un séisme est aggravé quand le sol est rocheux

Un séisme est aggravé quand sa magnitude est forte

Un séisme est aggravé quand le foyer est en profondeur

Un séisme est aggravé quand sa magnitude est faible

Un séisme est aggravé quand le sol est sableux

COMPéTENCE GéNéRIQUE : UTILISER DES OUTILS ET MOBILISER DES MéTHODES POUR APPRENDRE

a

Compétence à démontrer :

Travailler en autonomie

Activité 5 : Je m'entraîne

(Tu trouves les solutions en cliquant sur l'exercice)

-Je me teste

Compétence : Travailler en autonomie

Je m'entraîne

-Je m'entraîne

Compétence : Communiquer et argumenter dans un langage scientifique



COMPÉTENCE GÉNÉRIQUE : PRATIQUER DES DÉMARCHES SCIENTIFIQUES

a

Compétence à démontrer :

Communiquer dans un langage scientifique : Déduire et établir un lien de causalité

COMPéTENCE GéNéRIQUE : PRATIQUER DES LANGAGES

a

Compétence à démontrer :

Lire et exploiter des supports

COMPÉTENCE GÉNÉRIQUE : PRATIQUER DES démarches scientifiques

a

Compétence à démontrer :

Communiquer dans un langage scientifique : Argumenter

Je communique en langage scientifique
A/ Tu trouves des arguments (au moins 3) pertinents à partir de toutes les situations vues au cours de la séquence, pour expliquer comment on peut faire pour diminuer le risque géologique à San Francisco, sans déménager toute la population de cette ville et tu cites tes sources.

-Réaliser les cartes des failles (aléa sismique) (A3-Doc 2)

-Réaliser des sismogrammes avec des sismographes (A3-Doc 1)

-Réaliser des mesures préventives (2 exemples) :

.Constructions parasismiques (A3-Doc 2)

.Exercices de simulation (A3-Doc 3)

C

C

B/ À l’aide des documents, Doc 1, Doc 2, Doc 3, Doc 4, Doc 5 et Doc 6, tu réponds aux questions ci-dessous et tu cites tes sources :

1/ Arette (Doc 1)

2/ 8 (Doc 3 et Doc 4)

3/ Lacq et Orthez (Doc 3 et Doc 4)

4/ Bayonne et Pau (Doc 3 et Doc 4)

5/ 4 (Doc 3 et Doc 4)

6/ Non, car le degré est de II sur l'échelle MSK, soit les secousses sont à peine perceptibles (Doc 5 et Doc 6)

7/ Non, car le degré est de V sur l'échelle MSK et cela ne créé pas de dommages (Doc 5 et Doc 6)

8/ Le degré est de III sur l'échelle MSK, soit le bruit d'un petit camion, donc les habitants de Mont-de-Marsan n'ont rien ressenti (Doc 5 et Doc 6)

9/ Oui, car les maisons se sont effondrées (Doc 2)

1- Tu cites l'épicentre du séisme (la ville la plus touchée) :
2- Tu indiques le degré d'intensité le plus élevé du séisme :
3- Tu cites 2 villes de la région où le séisme atteint le degré d'intensité 6 :

C

C

COMPÉTENCE GÉNÉRIQUE : PRATIQUER DES DÉMARCHES SCIENTIFIQUES

a

Compétence à démontrer :

Communiquer dans un langage scientifique : Déduire et établir un lien de causalité

COMPÉTENCE GÉNÉRIQUE : PRATIQUER DES démarches scientifiques

a

Compétence à démontrer :

Communiquer dans un langage scientifique : Argumenter

COMPéTENCE GéNéRIQUE : UTILISER DES OUTILS ET MOBILISER DES MéTHODES POUR APPRENDRE

a

Compétence à démontrer :

Travailler en autonomie

COMPéTENCE GéNéRIQUE : PRATIQUER DES LANGAGES

a

Compétence à démontrer :

Lire et exploiter des supports

C

C

4- Tu cites 2 villes de la région où le séisme atteint le degré d'intensité 5 :
5- Tu indiques le degré d'intensité du séisme à Tarbes, ville de la région qui a également été touchée :
6- Les dormeurs de Périgueux ont-ils été réveillés par le séisme ? (Trouver un argument) :
7- Les monuments de Pau ont-ils subit des dommages ? (Trouver un argument) :
8- Qu’ont pu ressentir les habitants de Mont de Marsan ? (Trouver la réponse et faire une déduction) :
9- Le degré d’intensité 8 du séisme d’Arette correspond-il à ce que tu vois sur les photos ? (Trouver un argument) :

C

C

COMPéTENCE GéNéRIQUE : UTILISER DES OUTILS ET MOBILISER DES MéTHODES POUR APPRENDRE

a

Compétence à démontrer :

Travailler en autonomie

COMPÉTENCE GÉNÉRIQUE : PRATIQUER DES démarches scientifiques

a

Compétence à démontrer :

Communiquer dans un langage scientifique : Argumenter

COMPéTENCE GéNéRIQUE : PRATIQUER DES LANGAGES

a

Compétence à démontrer :

Lire et exploiter des supports

COMPÉTENCE GÉNÉRIQUE : PRATIQUER DES DÉMARCHES SCIENTIFIQUES

a

Compétence à démontrer :

Communiquer dans un langage scientifique : Déduire et établir un lien de causalité

C

C

Doc 1 : Arette dans les Pyrénées

Doc 2 : Séisme du 13 août 1967

C

C

COMPéTENCE GéNéRIQUE : UTILISER DES OUTILS ET MOBILISER DES MéTHODES POUR APPRENDRE

a

Compétence à démontrer :

Travailler en autonomie

COMPÉTENCE GÉNÉRIQUE : PRATIQUER DES démarches scientifiques

a

Compétence à démontrer :

Communiquer dans un langage scientifique : Argumenter

COMPÉTENCE GÉNÉRIQUE : PRATIQUER DES DÉMARCHES SCIENTIFIQUES

a

Compétence à démontrer :

Communiquer dans un langage scientifique : Déduire et établir un lien de causalité

COMPéTENCE GéNéRIQUE : PRATIQUER DES LANGAGES

a

Compétence à démontrer :

Lire et exploiter des supports

Doc 3 : Texte "Courbes isoséistes du séisme" :

Les courbes isoséistes délimitent des zones d’égale intensité du séisme, à l’intérieur desquelles les mêmes effets ont été observés. L'intensité est différente de la magnitude. C’est une mesure des dommages causés par un tremblement de terre. Les valeurs d’intensité varient donc en fonction de la distance à l’épicentre. La magnitude d’un séisme ne varie pas. Il s’agit de la puissance libérée par la cassure et le déplacement des roches. L’échelle utilisée à cette période pour mesurer la magnitude est appelée échelle MSK.

C

Doc 4 : Carte des courbes isoséistes-Pyrénées-Arette-Séisme 1967-08-13

C

C

C

COMPETENCE GENERIQUE : PRATIQUER DES LANGAGES

aa

Compétence demandée :

Je sais lire et exploiter des données sous différentes formes : ici des textes, des photographies et des cartes diverses

COMPÉTENCE GÉNÉRIQUE : PRATIQUER DES démarches scientifiques

a

Compétence à démontrer :

Communiquer dans un langage scientifique : Argumenter

COMPÉTENCE GÉNÉRIQUE : PRATIQUER DES DÉMARCHES SCIENTIFIQUES

a

Compétence à démontrer :

Communiquer dans un langage scientifique : Déduire et établir un lien de causalité

COMPéTENCE GéNéRIQUE : UTILISER DES OUTILS ET MOBILISER DES MéTHODES POUR APPRENDRE

a

Compétence à démontrer :

Travailler en autonomie

C

échelle MSK

C

C

Doc 5 : Carte des effets sismiques du séisme d'Arette 13-08-1967

C

Doc 6 :

COMPÉTENCE GÉNÉRIQUE : PRATIQUER DES DÉMARCHES SCIENTIFIQUES

a

Compétence à démontrer :

Communiquer dans un langage scientifique : Déduire et établir un lien de causalité

COMPéTENCE GéNéRIQUE : UTILISER DES OUTILS ET MOBILISER DES MéTHODES POUR APPRENDRE

a

Compétence à démontrer :

Travailler en autonomie

COMPÉTENCE GÉNÉRIQUE : PRATIQUER DES démarches scientifiques

a

Compétence à démontrer :

Communiquer dans un langage scientifique : Argumenter

COMPETENCE GENERIQUE : PRATIQUER DES LANGAGES

aa

Compétence demandée :

Je sais lire et exploiter des données sous différentes formes : ici des textes, des photographies et des cartes diverses

C

échelle MSK

C

C

Doc 5 : Carte des effets sismiques du séisme d'Arette 13-08-1967

C

Doc 6 :

COMPÉTENCE GÉNÉRIQUE : PRATIQUER DES DÉMARCHES SCIENTIFIQUES

a

Compétence à démontrer :

Communiquer dans un langage scientifique : Déduire et établir un lien de causalité

COMPéTENCE GéNéRIQUE : UTILISER DES OUTILS ET MOBILISER DES MéTHODES POUR APPRENDRE

a

Compétence à démontrer :

Travailler en autonomie

COMPÉTENCE GÉNÉRIQUE : PRATIQUER DES démarches scientifiques

a

Compétence à démontrer :

Communiquer dans un langage scientifique : Argumenter

COMPETENCE GENERIQUE : PRATIQUER DES LANGAGES

aa

Compétence demandée :

Je sais lire et exploiter des données sous différentes formes : ici des textes, des photographies et des cartes diverses