Want to make creations as awesome as this one?

Transcript


Paysage de la ville de Bagdad en Irak

Moi journaliste kurde irakien, j'ai pour projet de rejoindre le Royaume-Uni pour obtenir le statue de réfugié. Aujourd'hui j'ai décidé de commencer mon voyage qui ne sera pas facile j'imagine. Nous sommes au mois de juillet et il fait très chaud à Bagdad, c'est la période de l'année où il fait extrêmement chaud ! Je pars le matin vers 7h pour ne pas perdre de temps, j'ai emporté avec moi quelques affaires : des vêtements, de l'eau, etc.



Paysage de Volgograd en Russie

J'arrive à Volgograd en Russie quelques jours après. Actuellement il fait 27 degrés, je transpire de partout à cause de la marche. Autour de moi il y a des bâtiments, de la verdure, c'est une importante ville industrielle. J'ai aperçu une centrale hydro-électrique au nord de la ville. Pendant que j'étais ici, j'ai essayé de me trouver à manger, un toit avec les moyens que j'avais. La nourriture ne coute pas cher, j'ai pris quelques transports pour pouvoir m'emmener jusqu'à la frontière de la Russie et la Biélorussie. C'est une frontière ouverte, il n'y a pas de contrôles douaniers, donc j'ai pu passer sans problème.


Paysage de Minsk en Biélorussie

Il est 14h, je suis arriver à Minsk, la capitale de la Biélorussie. En ce moment il fait moins chaud (16 degrés) vu que nous sommes au mois de septembre. Je vois des grands immeubles donnant l'impression qui touchent le ciel, cette ville a un altitude de 280, 4 m. Minsk possède beaucoup d'usines, c'est le plus grand centre industriel de ce pays. Après quelques jours, je suis arriver à la fameuse frontière entre la Biélorussie et la Pologne. Je n'étais pas seul d'autres migrants étaient là, ils essayaient de passer la frontière : c'était assez compliquer. Nous sommes rester plusieurs jours à essayer de passer ce barrage.


Paysage de la Pologne Après plusieurs tentatives nous avons pu passer la frontière grâce à la coopération de chacun. Malheureusement nous nous sommes fait arrêter et mit en centre de rétention à Wedrzyn. J'y suis rester 8 mois là bas avant de pouvoir être libéré, pendant que j'étais dans ce centre j'ai vu beaucoup de personne qui était certainement des migrants. Quand je voyais des enfants cela me faisait de la peine qu'ils soient ici. Après être enfin parti de cette "prison" je suis aller me trouver de quoi manger et boire, j'y suis rester 9 jours avant de partir en République Tchèque. J'ai du trouver un taxi pour pouvoir m'ammener jusqu'à cet autre pays, pour le premier celui ci m'a arnaquer et m'a ammener encore plus loin ! Heureusement j'ai pu trouver quelqu'un de bien pour m'y emmener, j'ai perdu de l'argent mais ça devait arriver.


Paysage de la République Tchèque

Aujourd'hui nous sommes le 12 mai, ce pays fait parti de l'espace Schengen, la frontière c'est donc fait sans passeport, sans contrôle. J'ai voulu me rendre à Prague la capitale de la République Tchèque, c'est une ville qui bénéficie d'une économie dynamique. Je me suis trouver un abri pour passer quelques jours là, je trouvais que mon voyage commençait à devenir un peu long mais je savais que ça n'allait pas être aussi rapide et très facile. J'ai rencontré une femme avec son enfant eux aussi étaient migrants, nous avons appris à nous connaitre et nous nous sommes aider. Le jour où j'avais prévu de partir je les ai inviter à venir prendre le train avec moi pour partir en Italie, ils ont accepter et nous sommes partis ensemble.

Le Colisée en Italie

Nous sommes arriver en Italie après 16 heures de train, honnêtement je suis ravi de ne pas avoir était seul pendant le trajet, j'avais besoin de me confier à quelqu'un et elle également surtout pour son fils ça ne doit pas être très amusant de quitter son pays volontairement. Bon j'ai pu découvrir des magnifiques choses ici comme les beaux monuments comme la Tour de Pise, les jolis bâtiments, etc. Avec mon amie nous avons pu avoir un petit logement gratuitement grâce à deux personnes qui nous l'avait prêter voyant que nous n'avons pas d'abris. En échange pour les remercier je leur est offert une carte postale où dessus il y avait un paysage de l'Irak leur expliquant que je venais de là bas. Quelques jours après nous devions nous rendre en France, ils nous ont gentiment proposer de nous y emmener pour nous aider dans notre parcours.

La Tour Eiffel en France

Nous sommes au mois de juin, nous voici arriver en France plus précisément à Paris. Il fait beau et chaud, pendant que nous étions ici nous avons en profiter pour regarder les magnifiques paysage que proposait cette belle ville. Un après midi nous avons observer les bateaux qui passaient sur la Seine pendant qu'on manger. Nous avons vu de belles choses mais également des mauvaises, un soir pendant que nous étions assis par terre sur le trottoir des hommes nous ont insulter disant qu'il fallait qu'on parte d'ici, nous n'y avons pas pris plus d'importance que ça vu qu'ils ne savaient pas ce que nous avons du endurer. Une semaine plus tard nous avons décider d'aller en Angleterre pour finir notre voyage.

Londres en Angleterre

Arrivés à Londres avec mon amie j'étais heureux, je me sentais fier d’être arriver jusqu'ici. Cela à pris du temps certes mais j'y suis arriver et c'est le plus important ! Ce voyage ne m'a pas que permit d'avoir le statut de réfugier il m'a fait découvrir une superbe amie, des magnifiques paysages, des horreurs aussi malheureusement. J'ai prouvé que j'étais capable de le faire et j'encourage aux autres migrants d'y faire de même malgré que ça n'a pas était un jeu d'enfant.