Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

Le site des jeux antiques

OLYMPIE

Mme Stouder

Gymnase

Palestre

Prytanée

Héraïon

Léonidaion

Atelier de Phidias

Temple de Zeus

Autel

Zanes

Stade

Hippodrome

Bouleutérion ou conseil olympique

Trésors des cités

Mont Kronios

Mur d'enceinte de l'Altis

Pélopion

Olivier sacré

Thermes

Thermes

Théokoléon

Nikè

nymphée

Gymnase

Dans le gymnase, ainsi que dans la palestre qui se trouve à côté, ont lieu les entrainements des athlètes (uniquement des hommes). Le sport se pratique complétement nu afin de montrer la beauté du corps musclé. C'est une dimension quasi religieuse, le corps performant a quelque chose de divin dans sa dimension de dépassement e soi.

D'ailleurs, gymnase vient du grec γυμνος qui signifie nu.


Avant un entrainement ou une compétition, un athlète se déshabille et protège sa peau: il enduit son corps d'huile d'olive puis le recouvre de sable fin. Cela lui permet de réguler sa température, de se protéger du soleil mais aussi des coups de bâton de l'entraineur.

Après la séance, l'athlète racle la sueur, l'huile et le sable au moyen d'un strigile:

Palestre

Prytanée

Ce bâtiment accueille les vainqueurs des Jeux pour un grand banquet en leur honneur. C’est également dans ce bâtiment qu’est précieusement conservée la flamme sacrée d’Hestia, déesse du feu et du foyer dont le culte est particulièrement développé chez les Romains.

Héraïon

La grande prêtresse invoque ici Apollon, dieu de la lumière, pour qu'il envoie les rayons du soleil allumer le flambeau.

A l'époque de la Grèce antique, des feux brûlaient devant les temples d'Héra et de Zeus. Ces feux sont allumés à partir du feu qui se trouve dans le Prytanée.

Léonidaion

Le Léonidaion est l'hôtel 5 étoiles d'Olympie. Son nom lui vient de son donateur et architecte Léonidas de Naxos (= île des Cyclades).

Il est réservé aux personnalités influentes ou aux anciens vainqueurs...

Atelier de Phidias

Phidias est un célèbre sculpteur athénien qui s'est occupé de la décoration du Parthénon, temple principal sur l'Acropole d'Athènes.

Le nombre d'or (6,618...), ayant été retrouvé un peu partout dans les proportions du Parthénon, est désigné par la lettre φ (comme Φιδιας).

Phidias est aussi un spécialiste des statues chryséléphantines monumentales comme celle dans le temple de Zeus et celle d'Athéna Parthénos:

Temple de Zeus

Célébré lors les Jeux Olympiques, il est normal qu'un temple soit dédié à Zeus sur le site.

A l'intérieur du temple, on se sent minuscule au pied de la statue chryséléphantine (= en ivoire et en or) représentant le maitre des dieux.



Phidias, le sculpteur, a fait quelques erreurs de calculs: si Zeus se levait de son trône, il transpercerait le toit du temple... Malgré cela, cette statue est considérée comme l'une des 7 merveilles du monde!


Autel


L'autel de Zeus était un lieu de culte dédié à Zeus

Sur cet autel avaient lieu des sacrifices. On faisait des hécatombes, c'est-à-dire qu'on sacrifiait 100 bœufs en une seule fois.

L'autel grandit au fur et à mesure que les cendres y sont entassées.

Zanes

Lorsque les athlètes ne respectent pas les règles, le juge sévit directement pendant le concours en usant du fouet. Pour des fautes plus graves, les athlètes doivent payer une amende. Avec cet argent, on fait ériger des statues de Zeus, et on inscrit les noms des tricheurs sur leur socle. Cela permet de calmer les éventuels petits malins...


Stade

Ici ont lieu

  • les 5 épreuves du pentathlon:
    • lancer du disque;
    • saut en longueur;
    • lancer du javelot;
    • course;
    • lutte.
  • les courses à pied:
    • course du stade (192m);
    • diaulos (2 stades);
    • dolichos (7-24 stades);
    • course en armes (casque, jambières et bouclier).
  • les sports de combats:
    • pugilat (= boxe);
    • lutte;
    • pancrace.


Un discobole (= lanceur de disque) en pleine action:

Les coureurs sont alourdis par le poids de leurs armes lors de l'hoplitodromos (grec ancien : Ὁπλιτόδρομος) ou hoplitodromia (Ὁπλιτοδρομία) :

Lors du combat de combat de pancrace, presque tous les coups sont autorisés:

C'est aussi ici que les gagnants des différentes épreuves recevront leurs récompenses.

Hippodrome

Ici, ont lieu les compétitions hippiques:

  • courses de quadriges (= chars tirés par 4 chevaux);
  • courses de chars tirés par des poulains;
  • courses de chevaux montés.


Bouleutérion ou conseil olympique

C'est le conseil olympique (ou Sénat) où athlètes et juges prêtent serment avant de commencer les jeux.

Quelques règles:

- Ne peuvent participer aux Jeux que les citoyens Grecs libres ; sont donc exclus les Barbares et les esclaves.

- Sont exclus les repris de justice, les sacrilèges et tous ceux qui refusent de payer les amendes infligées par les hellanodices (les juges)
- Tout retardataire est exclu ; les mauvaises raisons de ces retards sont stigmatisées .

- Les concurrents doivent se faire inscrire dans des délais prévus et passer un examen préparatoire.

- Pendant les Jeux, il est interdit de tuer son adversaire, volontairement ou involontairement, sous peine de perdre le prix et d’être astreint à une amende.

- Il est interdit d’avoir recours à la corruption. Si l’on essaie de corrompre les juges, on est passible du fouet.

- Il est interdit de protester contre la décision des Juges en public, mais l’on peut faire appel devant le Sénat Olympique.


En réalité, avant d'avoir le droit de rentrer à Olympie, une sorte de pré-sélection a été effectuée dans la ville d'Elis qui est proche.



Trésors des cités

Les Trésors sont des petits édifices érigés par les cités où l'on conserve les offrandes précieuses.

Mont Kronios

Colline (100m) culminant le site. Son nom est dû au titan Cronos, père de Zeus.

Mur d'enceinte de l'Altis

Mur délimitant symboliquement l'espace sacré de l'Altis.

Pélopion

Monument en l'honneur de Pélops.

Pélops fut tué dans son enfance par son père Tantale qui le servit aux dieux lors d'un banquet pour tester leur omniscience. Les dieux comprirent la supercherie et ramenèrent Pélops à la vie. Ils lui donnèrent une épaule en ivoire pour remplacer celle que Déméter, la seule divinité qui n'avait pas reconnu sa nourriture, avait mangée.


Si Pélops possède un monument à Olympie, c'est parce qu'il est considéré comme le fondateur des Jeux:

il demande la main d'Hippodamie, fille du roi Oenomaos. Celui-là a l'habitude d'organiser une course de chars l'opposant aux prétendants de sa fille; les vaincus sont tués. Pélops remporte la victoire et la main d'Hippodamie grâce au char en or et aux coursiers ailés que Poséidon lui a offert mais aussi parce que Oenomaos, dont le char a été saboté, meurt. Pélops institue alors les Jeux olympiques pour expier ce crime.


Olivier sacré

Arbre dont sont issues les couronnes des vainqueurs.

Thermes

Il y a au moins 3 lieux de thermes à Olympie : ceux-ci sont utilisés par les prêtres et "V.I.P." du site...

Thermes

Théokoléon

Lieux utilisés par les prêtres.

Nikè

Statue de la Victoire :

nymphée

Index

Procéder au déroulé des jeux jour par jour.

Réserve de liens

Lien vers un Genially plutôt merdique

Lien vers un Genially assez simple sur Olympie

Lien vers un Genially bof mouais

Lien vers Common grounds of Olympia

1

2

3

4

5

Lien vers un Genially super

6

7

8

9

Lien vers un dossier pdf

10

A