Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

DESMOND TUTU

Interactive Image

BERTA CÁCERES

Interactive Image

VANDANA SHIVA

Interactive Image

CRAIG HODGES

Interactive Image

VIRTUAL LIBRARY

Interactive Image

TRAIN

Interactive Image

Transcript

Jean Valjean coupable ou non coupable ?

La lettre de Jean Valjean pour Cosette


Paris, Mercredi 26 avril 1833


Ma Chère Cosette,


Je sens mes forces m'abandonner. j'espère que tu trouveras cette lettre que je t'ai écrite quelques heures avant ma mort. Tout le temps où j'ai vécu avec toi, je t'ai caché la vérité mais aujourd'hui, j'estime que tu es prête pou la connaître.


Tout d'abord, je suis un bagnard. J'ai passé 19 ans au bagne. J'ai tenté de m'évader plusieurs fois, sans réussir. Mais le jour vint où je quittai ma prison. Je marchai pendant 4 jours. Au crépuscule du 4ème jour, j'arrivai dans un village où je demandai l'asile mais je fus rejeté par tout le monde. Me voyant seul dehors, une femme m'a dit d'aller frapper à la porte en face de nous. C'est ce que je fis. Un homme m'ouvrit. Je lui expliquai ma situation et lui demandai de dormir chez lui. Comme par miracle, il accepta. Après avoir mangé, je partis dormir. Le lendemain matin, je me réveillai et descendit dans le salon. L'argenterie de Monsieur l' évêque était là, sous mes yeux. Je la pris et m'enfuis par le jardin en courant. Malheureusement, quelques heures plus tard, je fus fais prisonnier par les gendarmes du village. Ils me ramenèrent chez l'évêque chez qui j'avais dormi et lui demandèrent si cette argenterie lui appartenait. Il leur répondit que non, qu'il me l'avait donné ce matin même. Je fus donc relâché. Après cet incident, j'étais bouleversé.


Quelques années plus tard, je devins Maire de Montreuil-sur-Mer. Je cachais ma vie d'avant. En plus d'être Maire, je dirigeais une usine. Un jour, une femme qui travaillait dans mon usine fut mise en prison. J'allai là-bas et je la libérai mais elle s'évanouit devant moi. J'appris par le médecin qu'elle était malade. Je l'accueillis chez moi et quelques avant sa mort elle me demanda une faveur : d'aller chercher con enfant à Montfermeil. Cet enfant, c'était toi, ma belle Cosette.


Une dizaine d'années après, nous habitions à Paris. Un jour, en début d'après-midi, nous partîmes donner des vêtements à un pauvre couple : les Jondrette. Après leur avoir donner les habits, M.Jondrette me déclara qu'il devait payer son loyer mais qu'il n'avait pas assez d'argent. Alors, je lui dis que j'allai revenir le soir même. Je revins, sans toi cette fois, mais c'était un guet-apens. Les Jondrette étaient enfaite les aubergistes qui t'avaient élevés. Ils voulaient me tuer. Je gagnai un maximum de temps et Javert, un policier qui m'a traqué toute ma vie, entra et arrêta les assassins. Pendant ce temps, je sautai par la fenêtre et m'enfuis.


Pour les évènements qui suivent, Marius pourra te les raconter.

Je t'aimerai toujours avec tendresse et je veillerai sur toi de là haut.

Jean Valjean, ton père.




Témoignage de Cosette

Le soir où je rencontrai Jean Valjean pour la 1ère fois, la Thénardier m'avait envoyé chercher de l'eau à la fontaine. j'avais très froid et je ne voyais pas à deux pas devant moi tellement il faisait froid. Arrivé à la fontaine, je remplis l'énorme seau d'eau. Je me mis en route pour retourner chez les Thénardier mais le poids du seau était incroyable. C'était impossible pour moi de le soulever. Je réussis quand même à le trainer sur un dizaine de mètres mais pas plus. Soudain, un homme arriva, pris le seau et le porta à ma place. C'était Jean Valjean, mon sauveur.

Jean Valjean, coupable ou non coupable ?


Pour moi, Jean Valjean n'est pas coupable. Tout d'abord, c'est vrai que Jean Valjean a commis des vols mais je pense que ceux-ci peuvent être pardonné. Par exemple, quand il a volé le pain, c'était pour sa famille. L'argenterie et la pièce sont des vols où Jean Valjean n'a pas réfléchi, il venait de sortir du bagne et il était bouleversé. Ensuite, c'est un homme de parole car il a tenu sa promesse envers Fantine : aller chercher Cosette. De plus, ce n'est pas une tâche facile d'élever un enfant. Puis, Jean Valjean est un homme très généreux, il a donné des habits et des couvertures aux Jondrette, un couple qu'il ne connaissait pas (il n'a su qu'après leur avoir donner les vêtements que c'était les Thénardier). Pour finir, Jean Valjean est un sauveur. Il a secouru Marius (alors qu'il le détestait) qui était sur le point de mourir. Il a mis sa vie en jeu pour ce jeune homme. Ces arguments prouve que Jen Valjean n'est pas coupable.